Logo
Imprimer cette page

Elimination de Fazul Mohamed : Un nouveau trophée pour Barack, le chanceux

Le représentant suprême d'al-qaida en Afrique orientale, le Comorien Fazul Abdulllah Muhammad, a été tué en début de semaine dernière à Mogadiscio en Somalie lors d'un banal accrochage à un barrage routier. Pour quelqu'un qui est dans la clandestinité depuis une dizaine d'années, est polyglotte et a pour spécialité  de se déguiser et de filer entre les mains de ses traqueurs, mourir d'une façon si bête a quelque chose de pitoyable.

Un mois seulement après l'élimination d'Oussama Ben Laden, c'est une autre figure de proue de la nébuleuse qui vient d'être liquidée, laquelle est d'ailleurs présentée comme l'instigatrice  des attentats de Dar-es-Salam et de Nairobi qui avaient visé les ambassades américaines. Ces actes terroristes avaient fait 224 morts et servi de répétition générale de la grande déflagration du 11 septembre 2001.

Le représentant sous-régional de la multinationale du terrorisme ayant été exécuté, la question qui se pose est celle de savoir ce que va devenir sa branche locale, notamment les Shebab somaliens, désormais orphelins.

Une chose est sûre : pour une hydre dont la tête repousse aussitôt qu'on l'a coupée, ses partisans ne manqueront pas de venger la mort de celui qu'il considèrent comme un martyr, comme ce fut d'ailleurs le cas après l'élimination de l'ennemi public n°1.

En attendant, Barack Obama, le chanceux, collectionne les scalps de ceux qui ont régulièrement endeuillé l'Amérique, des scalps qui sont autant de points engrangés dans la marche pour la reconquête de la Maison-Blanche en novembre 2012.

Adama Ouédraogo

Damiss

Dernière modification ledimanche, 12 juin 2011 21:28

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

© 2011-2014 - Observateur Paalga - Tous droits réservés I Conception: CVP Sarl.