Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

Présidentielle burundaise: Des candidatures illégitimes qui légitiment Nkurunziza

Voici une image qui rappelle une séquence riche en symboles et qui aura marqué la lutte engagée au Burkina contre la modification de l’article 37. On s’en souvient comme si c’était hier. En effet, le 29 octobre 2014, sous la houlette de Saran Sérémé et de bien d’autres femmes leaders, elles étaient nombreuses à descendre dans la rue, coiffées de l’emblématique « luili pendé » (foulard aux oiseaux) et armées de spatules pour conjurer Blaise Compaoré de ne pas persister dans son erreur. Dans l’imagerie populaire au Pays des hommes intègres, une femme brandissant cet instrument contre son homme porte atteinte à la virilité de ce dernier.

En savoir plus...