Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

Bombardement aérien d’un village nigérien : Veut-on nous faire croire que c’est l’œuvre de Boko Haram ?

Des Nigériens manifestants contre Boko Haram à Niamey Des Nigériens manifestants contre Boko Haram à Niamey

Jusqu’à l’heure où nous traçions ces lignes, on ne savait pas d’où sont tombées ces bombes.

Hier en effet, en début d’après-midi, on apprenait que des personnes réunies pour des funérailles dans le village nigérien d’Abadam ont été une fois de plus endeuillées par un avion non identifié qui a largué trois bombes sur le rassemblement.

Bilan selon les autorités militaires du Niger : 36 morts et 27 blessés. Déjà que les habitants n’avaient pas fini de pleurer leur mort, voilà que le ciel semble tomber sur leur tête.

Mais le plus grave, c’est moins la tragédie en elle-même que l’origine du déluge de feu venu de l’objet volant.

L’armée nigérienne a nié toute implication dans cette histoire, le Nigeria voisin s’en est lavé les mains, et le Tchad, qui a volé au secours des deux pays en mobilisant ses soldats contre la secte islamiste, dit n’être au courant de rien. Pourtant il faut bien que les projectiles soient venus de quelque part, des extraterrestres, des OVNI, d’une armée ou d’un groupe terroriste.

A dire vrai, on préférerait que ce soit une bavure sanguinaire émanant de l’une ou l’autre des forces armées engagées dans la lutte contre les djihadistes, car on n’ose pas imaginer que c’est le fait de Boko Haram.

Si les membres de la pieuvre salafiste peuvent maintenant sévir à partir du ciel, la bataille sera presque perdue définitivement. Déjà qu’au sol on n’arrive pas à la saisir, qu’en serait-il si la menace devenait aérienne ?

On sait qu’Abubacar Shekau et ses hommes sont bien équipés en armement militaire et disposent de blindés, mais s’il advenait qu’en plus de tout cela ils disposent de moyens aéroportés au service de leurs sombres desseins, c’est que le plus dur reste à venir.

Sauf erreur ou omission de notre part, ce serait la première fois qu’une secte islamiste agisse au moyen de bombardements aériens.

Il faut en tout cas situer les responsabilités pour être sûr de l’origine de ce bombardement aérien, car si ça devait être le fait de Boko Haram…

Ce drame survint 24 heures après la marche organisée à Niamey pour soutenir l’armée nigérienne dans son combat contre les islamistes et où le président Mahamadou Issoufou a lancé un appel à une guerre populaire généralisée contre Boko Haram.

 

Adama Ouédraogo Damiss

Dernière modification lejeudi, 19 février 2015 10:08

Commentaires   

0 #2 FILS 19-02-2015 07:57
Ce que vous dites n'est peut-être pas faut. une bavure n'est pas à exclure, Mais à travers les reportages et émissions télé que nous voyons, il ne parait pas impossible à ces criminels d'acheter les services d’éventuels mercenaires ou même ce type d'armement.
Citer
0 #1 Arba 19-02-2015 07:49
Il ne faut pas porter des gants pour le dire haut et fort que nos Etats sous l'ère de gouvernance que nous avons actuellement ne sont viables. Le gouvernement nigérien sait pertinemment ou se trouve le mal alors pourquoi s'en prendre lâchement à une population paisible sous n'importe quel prétexte? Honte à nos gouvernements africains!
Citer

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

Retour en haut