Logo
Imprimer cette page

Référendum au Congo : 92% ! Un score à hauteur d’empereur

Référendum au Congo : 92% ! Un score à hauteur d’empereur

On savait, avant même le jour du scrutin, que la cause était entendue, et ce malgré la mobilisation de l’opposition et les nombreuses manifestations qui avaient émaillé la campagne référendaire. Restait à savoir quels chiffres sortiraient du chapeau magique de Denis Sassou N’Guesso.

 

Ces résultats tant attendus ont été publiés hier mardi. Et comme on s’y attendait, c’est le « oui » qui pour ainsi dire fait carton plein avec pas moins de 92% des suffrages exprimés, très loin devant le « non » tout juste représenté par un minuscule score de 07,73%. On est quand même chez l’empereur Sassou III ! Autant dire un abonné aux scores staliniens. C’est lui, en effet, qui avait été réélu en 2002 avec 89,4% tandis que sept ans plus tard, en 2009, il se contentait de 78,6%.

Cette fois-ci, à la grande satisfaction du leader du Parti congolais du travail, l’affaire est passée comme une lettre à la poste. Et le plus surprenant restera le taux de participation qui, selon les sources officielles, caracole à 72%. Un tour de magie électorale qui aura en tout cas le don de laisser plus d’un observateur perplexe. Et on se demande d’où ont bien pu sortir ces électeurs, sinon du chapeau du magicien Sassou N’Guesso. La question reste en suspens, surtout quand on sait que ce dimanche les bureaux de vote n’ont pas connu d’affluence et que les assesseurs ont passé leur temps à chasser les mouches. Mais pareil tour de passe-passe électoral n’est pas si étonnant dans un pays où pendant trente ans un seul homme a fait la pluie et le beau temps, malgré un intermède de 5 ans qui s’est achevé par une guerre civile.

Ainsi le chapitre trois de l’histoire du Congo de Sassou N’Guesso peut commencer grâce à cette majorité écrasante d’électeurs qui ont dit «oui» à la nouvelle Constitution, ce texte taillé à la mesure de l’homme et qui lui permet de briguer un nouveau mandat à la présidentielle de l’année prochaine, avec la dispense d’âge en bonus. Voilà donc une cure de jouvence pour le septuagénaire qui n’en attendait pas moins de son peuple.

Mais le plus regrettable dans cette malheureuse affaire restera le couac diplomatique de l’ancienne puissance coloniale. On se souviendra longtemps des paroles de François Hollande qui à la veille de ce scrutin controversé déclarait : « Nous respectons les choix, toujours, des autorités légitimes. Au Congo, le président Sassou peut consulter son peuple, cela fait partie de son droit et le peuple doit répondre ». Depuis, le Pays des droits de l’homme a tenté de rattraper le coup, en vain, car ce soutien-là n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. Le régime congolais a su saisir le voile de légitimité ainsi tendu et s’en est drapé.

Désormais revenue à de meilleurs sentiments, la France dans un communiqué laconique s’est contentée de « prendre note des résultats du référendum en République du Congo », ajoutant qu’à son sens « les conditions dans lesquelles ce référendum a été préparé et organisé ne permettent pas d'en apprécier le résultat, notamment en terme de participation». Trop tard, car les jeux sont faits.

 

  1. Marie Ouédraogo
Dernière modification lemercredi, 28 octobre 2015 22:27

Commentaires   

0 #1 Anta 28-10-2015 07:25
Ma soeur Marie, la Hollanderie de l'homme au scooter n'est pas faite au hasard.C'est Total/ELF qui lui a fait injonction de soutenir Sassou III, l'empereur dépigmenté du Congo. En contrepartie, ceux qui savent observer verront que le prix de l'essence en France va connaître une baisse substantielle dans les prochains jours et que les mallettes de pétro-dollars vont défiler à l'Elysée. Hollande a vendu le peuple Congolais à l’encan. C'est pourquoi nous ne cesserons de répéter à ce peuple congolais les paroles de notre Héro national:"l'esc lave qui ne sait pas assumer sa révolte, ne mérite pas qu'on s'apitoie sur son sort, seule la lutte libère"! Ne comptez pas sur la france, ni sur vos faux politiciens. Allez aux barricades en chantant SASSOUFIT et vous verrez que ce refrain se transformera un jour en SASSOUFUIT!
Citer

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

© 2011-2014 - Observateur Paalga - Tous droits réservés I Conception: CVP Sarl.