Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

Juge d’instruction affaire Nébié : Le procureur refuse une demande de dessaisissement

En charge depuis le 13 juin 2014 de l’enquête judiciaire  pour «assassinat contre X» dans l’affaire Salifou Nébié, le juge d’instruction Théophile Nana a adressé au parquet, mardi dernier, une demande de dessaisissement.

 

Dans la requête de retrait de sa compétence sur le dossier, le juge du siège invoque, d’une part, ses liens affectifs avec la victime et, d’autre part, son appartenance au comité exécutif du Syndicat autonome des magistrats burkinabè (SAMAB) et  auquel appartenait le défunt.

Mais deux jours plus tard, jeudi, le parquet, par la voie du procureur du Faso, Désiré P. Sawadogo, a opposé une fin de non-recevoir à cette sollicitation, ayant estimé que les motifs n’étaient pas suffisamment fondés.

Le SAMAB, à travers une déclaration et deux interviews exclusives dans les colonnes de L’Observateur Paalga, a émis de vives critiques contre ce qu’il considère comme des «balbutiements» et «hésitations dans la conduite» du dossier et exprimé son pessimisme sur «l’aboutissement à des résultats utiles». Aussi s’est-il  engagé à  user de tous les moyens légaux pour que la mort de son «militant très engagé» ne reste pas impunie.   

Ce rebondissement dans l’affaire Salifou Nébié intervient au moment où  les conjectures  vont bon train au sujet du rapport d’autopsie rendu par le  médecin-légiste français, Stéphane Chochois. Ce dernier ayant  conclu à une mort «des suites d’un accident de la circulation, avec percussion violente par un engin indéterminé».  Une conclusion reçue avec stupéfaction  par une partie de l’opinion,  dont le SAMAB  et la famille Nébié, convaincue de la thèse de l’assassinat politique.

Le juge Salifou Nébié, précédemment membre du Conseil constitutionnel, a été retrouvé mort le 24 mai  dernier sur la route de Saponé. Son corps portait de nombreuses traces de blessures, notamment au niveau du cou et de la tête.

La Rédaction

 

Commentaires   

+1 #3 Messoh!!! 01-07-2014 15:23
Pour dire à nos "juges" que ça n'arrive pas qu'aux autres. L'affaire Norbert Zongo a été tellement malmenée par nos "juges" sous ordre... Et maintenant qu'ils ont leur propre affaire, qu'il prennent leur responsabilité s'ils veulent savoir la vérité, s'il veulent que justice soit rendu et que ce unième crime ne reste pas impuni. De toute façons c'est vous qui instruisez et qui jugez. LA BALLE EST DANS VOTRE CAMP. Prouvez nous qui vous êtes des hommes.
Citer
+1 #2 Tapsoba® de H 30-06-2014 05:17
Bon relookage de votre site,,agréable! Que le juge ne badine pas sur son indépendance et à moindre tentative de lui mettre les batons dans les rous,qu il s en déssaisisse et s il mène son enquête jusqu au bout ,confirmant les thèses de son syndicat,qu on ne vienne pas mettre en cause son objectivité.Aus si,qu il exige une protection sécuritaire et pour lui et pour sa famille car au fure et mésure qu il avancera dans ses investigations, les ménaces ne manqueront pas.
Citer
+1 #1 Bakaridjan 30-06-2014 02:13
Félicitations à vous pour cette nouvelle presentation de votre site WEB. Il n'est ps trop tôt il faut le dire dans la ésure votre précedente page d'accueil n'était pas du tout adapté. On y trouvait toujours les images de la mutinerie de 2011, preuve qu'elle a été conçue par un Samo. Bon courage à vous. On va l'utiliser pour quelques semaines avant de vous donner nos vrais sentiments.
Citer

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

Retour en haut