Logo
Imprimer cette page

Qu'est-ce qui fait courir le CDP ?

Qu'est-ce qui fait courir le CDP ?

Cher Wambi,

En cette entame du mois de mai, où les fleurs volent au vent  comme dans la chanson de l’artiste, je n’ignore pas combien, au village, vous piaffez d’impatience de renouer avec les travaux champêtres.

Mais, hélas, contrairement aux bras valides des régions du Centre-Est, des Cascades et des Hauts-Bassins, où Dame Pluie répond toujours présente, au Centre comme au Sahel, où des nuages sont désormais de nul effet, il va falloir prendre son mal en patience.
Néanmoins, aux lendemains de la fête du Travail, commémorée, comme tu le sais déjà, chaque année le 1er mai, je m’en voudrais de ne point vous traduire l’infinie gratitude de la cité, et vous souhaiter la meilleure campagne agricole possible.
Car, cher cousin, que serions-nous sans  votre ardeur au travail, mille et une fois reconnue à travers la traditionnelle Journée nationale du paysan (JNP) ?

C’est vrai, à chacun sa campagne. Ouvre donc bien les yeux, cher Wambi, pour voir les acteurs de la scène politique envahir les moindres recoins du village, les grosses cylindrées roulant à tombeau ouvert.
Tu le sais mieux que quiconque, le Pays dit des hommes intègres traverse actuellement la période la plus  cruciale de son histoire.
A quelque dix-sept (17) mois de l’échéance présidentielle, chacun, ici comme ailleurs, retient son souffle.
Qu’adviendrait-il, en effet, si jamais les gardiens du temple de Kosyam s’entêtaient à convoquer leur référendum devant ouvrir la voie à la révision de la Constitution pour permettre au Grand Sachem de régner «ad vitam aeternam» ?
Face au courroux de la rue, Assimi et les siens continueront-ils à faire la sourde oreille ?
Rien n’est moins sûr, cher cousin.
En tous les cas, la révision du fichier électoral ayant été entreprise depuis le mardi 29 avril sur toute l’étendue du territoire national, il ne reste qu’à chaque électeur potentiel à jouer sa partition.
N’est-ce pas ce qui fait courir le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), parti présidentiel, à travers monts et vallées ?

Même élan, cher cousin, à l’Union pour le progrès et le changement (UPC) de Zéphirin Diabré, où l’heure est au renouvellement des structures de base.

Et dans ce registre, s’il est une figure dont l’arrivée dans la tanière du «Lion» promet de redessiner la carte politique du Bam, c’est bien celle de Dieudonné Badini, ancien député du CDP dont l’installation est annoncée pour bientôt.
En attendant, l’UPC, Zeph en tête, se rend ce samedi 03 mai 2014 dans la commune de Yamba (province du Gourma) pour l’installation du maire, Diadama Lompo, sorti vainqueur des partielles du 23 février 2014 face au candidat CDP.

Combien sont au Faso les partis politiques sans domicile fixe (SDF), me demandes-tu, cher Wambi ?

Pour toute réponse à cette question, rendez-vous au soir du 25 mai 2014 au terme de la mission de vérification entreprise par le ministère de l’Administration territoriale et de la Sécurité (MATS).
Voici à ce sujet d’ailleurs la correspondance adressée aux responsables de partis ;
«Le ministre de l’Administration territoriale et de la Sécurité a l’honneur d’informer les responsables des partis et formations politiques que, dans le cadre du suivi des partis et formations politiques, des équipes de son département procèderont, dans la période du 12 au 25 mai 2014, à la vérification des sièges de leur parti respectif. L’opération couvrira l’ensemble du territoire national, et concernera tous les partis et formations politiques légalement reconnus, y compris ceux ayant fait l’objet de suspension.
A cette occasion, les agents procèderont à une collecte de données relatives aux partis et formations politiques. Il les invite, par conséquent, à prendre toutes les dispositions nécessaires afin de faciliter la tâche aux agents vérificateurs.
Il sait d’avance compter sur la bonne collaboration de tous pour le succès de l’opération».

P. le ministre et P/D

Le Secrétaire général

Sadou Sidibi

Officier de l’Ordre national

 

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

© 2011-2014 - Observateur Paalga - Tous droits réservés I Conception: CVP Sarl.