Menu
FLASH INFOS

Commentons l’événement : Le Cameroun ou la revanche des «coiffeurs»

Ils avaient beau eu cumuler jusque-là à eux deux 11 des 30 trophées mis en jeu depuis 1957 (1), personne, à vrai dire, ne les attendait à ce niveau de la compétition. Ni les experts et autres spécialistes du football qui, comme on l’a vu, se sont littéralement plantés sur les plateaux de télévision et les studios de radios où ils pontifiaient doctement à longueur de journée. Ni leurs supporters pour qui leurs idoles ne respiraient pas la forme olympique et, peut-être, pas même les joueurs eux-mêmes ou leur encadrement technique qui, au mieux, se voyaient dans le rôle d’outsiders.

En savoir plus...

Admission du Maroc à l’UA : La cour assidue du roi sera-t-elle concluante ?

C’est un sommet décisif de l’Union africaine qui s’ouvre ce lundi 30 janvier 2017 à Addis-Abeba pour deux raisons principales : l’organisation panafricaine doit d’abord trouver un successeur à la présidente sortante, Nkosazana Dlamini-Zuma, qui a même dû jouer les prolongations faute de prétendants sérieux ; en effet, il y a six mois à Kigali au Rwanda, trois candidats étaient en lice : l’Equato-Guinéen Agapito Mba Mokuy, la Botswanaise Pelonomi Venson Moitoi, et l’Ougandaise Speciosa Wandira-Kizibwe.

En savoir plus...

Retour Adama Barrow : A marée humaine, torrent de problèmes

Il n’aura fallu que trente petites minutes à Adama Barrow pour se rendre de Dakar, où il vivait en exil depuis le 15 janvier pour des raisons de sécurité, à Banjul. Trente petites minutes inversement proportionnelles au temps mis pour prendre la réalité du pouvoir qu’il a conquis le 1er décembre 2016 au fond de l’urne, pour ne pas dire à la force des billes. Tombeur de Yahya Jammeh avec 43,3% des suffrages exprimés, il avait, on se le rappelle, été contraint de prêter serment à l’ambassade de Gambie à Dakar, le temps que la CEDEAO déloge son prédécesseur, qui ne s’est finalement résolu à quitter State House dans la nuit de samedi à dimanche que le fusil sur la tempe.

En savoir plus...

Gambie : C’est parti !

Le hasard du calendrier politique a voulu que les mandats de Barack Obama et de Yahya Jammeh se terminent au même moment. Aujourd’hui est en effet «Inauguration Day» aux Etats-Unis où le locataire de la Maison Blanche cède officiellement la place à son successeur, Donald Trump, élu le 8 novembre dernier par 270 grands électeurs, même si sa rivale Hilary Clinton est arrivée en tête des suffrages universels exprimés. Passation donc dans la plus pure tradition républicaine dont les grandes démocraties sont coutumières.

En savoir plus...

Sommet Afrique-France de Bamako : Hollande et le griot de Koulouba

C’était donc le dernier sommet de François Hollande. Régulièrement malmené en France, où il a dû renoncer à se présenter pour un nouveau quinquennat, le locataire de l’Elysée s’est tapé une cure de jouvence sur les bords du Djoliba, ayant croulé littéralement sous les éloges et les petits mots gentils distillés par son hôte.

En savoir plus...

François Hollande à Bamako : L’adieu au continent

Ce sont toujours les mêmes questions qui se posent et la même polémique qui gronde lorsque s’annonce le sommet jadis appelé France-Afrique ou franco-africain, et rebaptisé Afrique-France autant pour mettre en exergue la prééminence du continent que pour calmer les susceptibilités nationales de ses fils. Oui, mais cela ne change rien à l’affaire, car pour une bonne partie de l’élite africaine il y aura toujours comme un relent de néocolonialisme dans ces rassemblements durant lesquels le grand chef Blanc venait, in situ, à la rencontre de ses sous-préfets dont la carrière, il est vrai, dépendait souvent du bon vouloir de Paris.

En savoir plus...

Mutinerie en Côte d’Ivoire : Encore et toujours Bouaké

Finalement, ça serait réglé. Au prix d’interminables tractations, de promesses de toutes sortes, de signatures de chèque, d’une allocution télévisée du président Alassane Ouattara qui s’est engagé, la main sur le cœur, le canon de la soldatesque sur la tempe, d’accéder illico presto aux revendications des mutins. C’est là, l’épilogue d’un week-end cauchemardesque au cours duquel toute la Côte d’Ivoire a retenu son souffle.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS