Logo
Imprimer cette page

Opposition sénégalaise : Une torpille nommée Gadio

Quelque huit mois seulement avant la présidentielle sénégalaise de février 2012, le rêve de l'opposition de dresser un seul cheval pour prendre le départ avec l'ancêtre Wade  aura, hélas, fait long feu. La faute à ces touristes politiques qui préfèrent être la tête d'un rat que la queue d'un lion, comme aurait dit le Pr Joseph Ki-Zerbo, quand agonisait l'opposition burkinabè.

 

L'idée de la candidature unique de l'opposition au scrutin présidentiel a, en effet, à peine germé dans la cacophonie que Cheick Tidiane Gadio, opposant de la vingt-cinquième heure, s'est découvert un destin national, prenant les choses en cours, pour annoncer sa candidature à la magistrature suprême ce samedi 11 juin 2011, veille de la Pentecôte, à la tête du Mouvement politique citoyen (MPC), créé aux lendemains de sa disgrâce pour "défendre les institutions sénégalaises mais aussi s'opposer au projet dynastique du président Abdoulaye Wade".

Faut-il le rappeler, Cheick Tidiane Gadio, illustre inconnu de la scène politique sénégalaise jusqu'en 2000, faisait les beaux jours de certaines universités américaines avant que le chantre du "Sopi" ne lui fasse appel pour prendre la tête de la diplomatie sénégalaise.

Quelque neuf années donc sous l'aile protectrice de Wade qui aiguisèrent son appétit des sommets, de la ruse et des intrigues.

Certes, en tant que citoyen sénégalais, nanti surtout d'un bagage intellectuel des plus convoités et d'une carrière universitaire bien remplie,  nul ne peut lui denier le droit de briguer la magistrature suprême si tant est que son Sénégal demeure le phare de la démocratie en Afrique. Mais en s'invitant très tôt dans la danse, Tidiane Gadio ne brise-t-il pas l'élan de l'opposition qui, déjà, peine à dénicher cet oiseau rare qui pourrait ravir tous les suffrages ?

Vu que l'opposition sénégalaise regorge de poids lourds, tous aussi présidentiables les uns que les autres, tels Moustapha Miasse, Maky Sall, Idrissa Seck, Tanor Dieng et nous en oublions, l'on peut bien se demander à quoi répond cette stratégie de Tidiane Gadio, dont les observateurs s'accordent à dire qu'en aucun cas il ne pourrait troubler le sommeil de Gorgui, même croulant sous le poids de ses 85 ans.

Alors, l'illustre candidat Gadio, piètre farceur ou pure torpille de la galaxie Wade pour de faire voler la Coalition des opposants en éclats ?

Rien n'est moins sûr !

 

Bernard Zangré

Dernière modification ledimanche, 12 juin 2011 21:41

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

© 2011-2014 - Observateur Paalga - Tous droits réservés I Conception: CVP Sarl.