Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

Attentats au Nord-Mali : L’antidote viendra peut-être d’Alger

0Ainsi que Jean-Yves Le Drian l’indiquait il y a seulement quelques mois, l’opération Serval ayant pleinement rempli sa mission, «maintenant il y a le souci pour nous et pour les pays de la zone de veiller à ce qu'il n'y ait pas de recrudescence» du terrorisme, car « il y a toujours des risques majeurs de développement de djihadistes dans la zone qui va de la corne de l'Afrique à la Guinée-Bissau ».

En savoir plus...

Situation nationale : Le piège du «dialoguisme»

Retour donc à Kosyam ce matin de la majorité et de l’opposition. Après des préliminaires séparés mardi dernier puis un face-à-face jeudi, les deux camps antagoniques de la classe politique burkinabè se retrouvent en effet ce lundi pour poursuivre le dialogue. Entre-temps, les deux coprésidents de ces pourparlers, Assimi Koanda et Zéphirin Diabré, auront mis à profit le week-end pour en définir les termes de référence, s’organiser et, qui sait, recevoir des instructions de leur chapelle respective.

En savoir plus...

Boko Haram : La nième mort d’Aboubakar Shekau

On ne sait trop si c’est le phénix des temps modernes qui renaît de ses cendres ou si Aboubakar Shekau a le «don de résurrection ». Ce n’est pas la première fois qu’on nous annonce la mort de l’impitoyable chef de Boko Haram. Mercredi dernier encore, l’armée nigériane, elle même et cela pour la première fois de sa part, nous en a fait l’annonce sans préciser toutefois ni le lieu ni la date. Par contre, le major général Cris Olukoladé, porte-parole de l’armée nigériane, s’est voulu plus précis concernant la mort d’un autre homme s’étant fait passé pour le chef des insurgés islamistes.

En savoir plus...

Dialogue politique : Vont-ils ressortir l’ordonnance du Dr JBO ?

Pour être attendues, ces auditions l’étaient particulièrement, même si nombre d’éditorialistes n’en attendaient pas des miracles. Mardi dernier donc, tous les regards étaient braqués sur le palais de Kosyam, où le maître des lieux, le président Blaise Compaoré, a reçu successivement la Majorité présidentielle, l’Opposition et le Front républicain. Résultat de ce chassé-croisé politique d’une matinée, un appel au dialogue qui sonne comme la concrétisation du vœu émis par le Front républicain il y a quelques deux mois à Gaoua.

En savoir plus...

L’opposition aujourd'hui chez Blaise : Que peuvent-ils encore bien se dire ?

C’est Blaise Compaoré himself qui l’avait dit dans sa dernière interview accordée à Jeune Afrique : lui et son opposition ne discutent plus que par stades interposés. Depuis des mois en effet, chacun fait son show avec force marches-meetings et remplissages d’enceintes sportives «recto verso avec intercalaires».

En savoir plus...

Boko Haram : Cet autre virus qui ronge l’Afrique

S’ils doutaient encore de l’existence de Boko Haram, les victimes de l’attaque intervenue dans l’après-midi du 17 septembre en sont désormais convaincus. Avant de mettre à exécution leur basse besogne, les terroristes auraient lancé, selon un témoin à leurs suppliciés la phrase suivante : «C’est donc vous qui dites que Boko Haram n’existe pas ?!! ». Pour sûr, ils se seraient passés de cette preuve sanglante qui a fait 15 morts et une trentaine de blessés lors de la dernière éruption violente en date de cette secte pour qui « l’éducation occidentale est un péché ».

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS