Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

Premier gouvernement Macron : Etude comparée de vertu entre la France et l’Afrique

Sous tous les cieux, former un gouvernement n’a jamais été chose facile. Même en temps normal, la constitution d’une équipe s’apparente parfois à la quadrature du cercle tant les paramètres à prendre en compte par le chef de l’Etat ou son Premier ministre, s’il en a, s’avèrent parfois plutôt nombreux, les postulants aussi.

Qui pis est dans une situation inédite comme celle que vit la France actuellement, avec un président ne se réclamant ni de gauche ni de droite, écartelé entre les clivages politiques classiques, et qui a fini par se dégoter un chef de gouvernement issu du parti Les Républicains, un juppéiste pur jus, en la personne d’Edouard Philippe.

En savoir plus...

Macron et l’Afrique : Ce qui ne va pas changer

Après un laborieux quinquennat, François Hollande a cédé, hier dimanche 14 mai 2017, le pouvoir à Emmanuel Macron. Dans la pure solennité républicaine, symbole de la continuité de l’Etat.

Dans une Afrique où, certes la démocratie poursuit son petit bonhomme de chemin, mais où subsistent encore de nombreux bastions de la « démocrature » voire de la dictature soft, ces images élyséennes, symbole de raffinement démocratique, tranchent avec nos consternantes alternances, canon sur la tempe, sabre au clair, gourdins levés des insurgés.

En savoir plus...

Mutineries à répétition en Côte d'Ivoire : Que va faire ADO maintenant ?

Quand est-ce que tout cela prendra fin ? C'est la question que l'on se posait dans notre éditorial du 9 mai dernier consacré à la manifestation, la veille, des anciens rebelles démobilisés qui avaient bloqué l'accès sud de Bouaké pour revendiquer leur intégration dans l'armée, avec le grade de caporal, et une prime de 18 millions de FCFA par tête de pipe.

En savoir plus...

Santé de Muhamadu Buhari : Le Nigeria malade de son président

Ce mercredi, le fauteuil est encore resté désespérément vide. C’était déjà le cas les deux mercredis précédents dans la salle du conseil des ministres où le président nigérian brillait par son absence. Une situation qui ravive de plus belle les folles rumeurs sur la santé déclinante de Muhamadu Buhari. Un sujet hautement sensible dans ce pays de 168 millions d’habitants, comme du reste c’est souvent le cas dans la plupart de nos pays.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS