Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

Mutineries à répétitions : Le «Y en a marre» des Ivoiriens

Y en a marre ! Le nom de ce mouvement de la société civile sénégalaise traduit à merveille le sentiment qui est celui de nombreux Ivoiriens aujourd’hui. Marre de ces mutineries perlées qui secouent le pays depuis le début de l’année. Marre de ces militaires toujours en service ou réformés qui ne cessent de revendiquer des primes promises par les autorités. Marre de ces forces de défense et de sécurité qui sont devenues les premiers fauteurs de troubles et paradoxalement d’insécurité dans cette Eburnie qui déjà peine à se sortir de 15 ans de turbulences politico-militaires.

En savoir plus...

Premier gouvernement Macron : Etude comparée de vertu entre la France et l’Afrique

Sous tous les cieux, former un gouvernement n’a jamais été chose facile. Même en temps normal, la constitution d’une équipe s’apparente parfois à la quadrature du cercle tant les paramètres à prendre en compte par le chef de l’Etat ou son Premier ministre, s’il en a, s’avèrent parfois plutôt nombreux, les postulants aussi.

Qui pis est dans une situation inédite comme celle que vit la France actuellement, avec un président ne se réclamant ni de gauche ni de droite, écartelé entre les clivages politiques classiques, et qui a fini par se dégoter un chef de gouvernement issu du parti Les Républicains, un juppéiste pur jus, en la personne d’Edouard Philippe.

En savoir plus...

Macron et l’Afrique : Ce qui ne va pas changer

Après un laborieux quinquennat, François Hollande a cédé, hier dimanche 14 mai 2017, le pouvoir à Emmanuel Macron. Dans la pure solennité républicaine, symbole de la continuité de l’Etat.

Dans une Afrique où, certes la démocratie poursuit son petit bonhomme de chemin, mais où subsistent encore de nombreux bastions de la « démocrature » voire de la dictature soft, ces images élyséennes, symbole de raffinement démocratique, tranchent avec nos consternantes alternances, canon sur la tempe, sabre au clair, gourdins levés des insurgés.

En savoir plus...

Mutineries à répétition en Côte d'Ivoire : Que va faire ADO maintenant ?

Quand est-ce que tout cela prendra fin ? C'est la question que l'on se posait dans notre éditorial du 9 mai dernier consacré à la manifestation, la veille, des anciens rebelles démobilisés qui avaient bloqué l'accès sud de Bouaké pour revendiquer leur intégration dans l'armée, avec le grade de caporal, et une prime de 18 millions de FCFA par tête de pipe.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS