Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

Insécurité routière : Des pratiques envers et contre tous

Insolite

Que ne verrait-on pas dans la circulation à Ouaga ? Des comportements saugrenus aux yeux et à la barbe des forces de l’ordre qui semblent impuissantes contre cela. Une charge disproportionnée sur un taxi poussif. Son chauffeur a-t-il seulement mesuré les conséquences au cas où les cordages viendraient à céder ? Même sa main gauche, qui semble assurer l’équilibre, ne garantirait rien. Pas plus que la droite qui tient seule la direction. De telles attitudes sont à réprimer sévèrement sans états d’âme. L’insécurité routière, c’est aussi cela. Mais hélas…

 

 

Alerte !!!

SMS envoyés sur les téléphones mobiles : Attention, des escrocs à l’affût

 

Dans différentes sphères de la société, on trouve des individus de plus en plus avides d’argent. Ceux-ci ne reculent devant rien pour s’en mettre plein les poches, même si pour cela il faut faire pleurer les honnêtes citoyens. Dans cette pratique éhontée, les escrocs de tous poils ne sont jamais loin, et leurs modes opératoires varient d’une personne à une autre. Avec l’avènement de l’Internet et la prolifération des réseaux sociaux, de nouvelles formes d’escroquerie ont fait leur apparition dans la cité. Il s’agit essentiellement des rapines au moyen des téléphones mobiles, avec surtout l’utilisation des spam par short message service (SMS). Cette technique, selon Wikipédia, consiste tout simplement à inciter un abonné, par SMS, à rappeler un numéro surtaxé, ou encore le «ping call», un appel d’une seule sonnerie ne laissant pas le temps de décrocher. Un SMS peut tout aussi lui être envoyé à des fins inavouées ; malheureusement, presque 20% des destinataires, qui n’ont pas conscience qu’il s’agit d’une arnaque, rappellent ou répondent effectivement aux sollicitations. Immanquablement ils tombent dans le piège, tant la tentation est grande. Ainsi, beaucoup se laissent abuser quand sur leur portable ils reçoivent par exemple le message suivant : «Bonjour, on doit vous remettre de l’argent. Merci d’appeler de suite le 0025299121295 et de remplir l’ensemble des informations demandées jusqu’à la fin». Celles-ci une fois fournies, le correspondant à l’autre bout du fil devient muet comme une carpe, pire, il vous raccroche immédiatement. Vous n’aurez plus alors qu’à vous morfondre, ne sachant pas ce à quoi serviront les renseignements qui ont été communiqués au mystérieux inconnu.

Bonnes gens, soyez donc sur vos gardes ! Pour éviter toute surprise désagréable, analysez sérieusement les messages que vous recevez pour prendre la bonne décision. N’est-ce pas vrai que prudence est mère de sûreté ?

 

SOS !!!

Avenue Paga Tenga : De grâce,  un dispositif pour fluidifier la circulation

 

Dans l’édition n° 8761 de l’Observateur Paalga, sous la même rubrique des Figas, il avait été suggéré le redéploiement des volontaires adjoints de sécurité (VADS) pour contribuer un tant soit peu à rendre plus fluide la circulation routière à certains carrefours de la capitale. Tel est également d’ailleurs le vœu de beaucoup d’habitants de la ville, qui éprouvent de sérieuses difficultés dans le trafic, vu que parfois l’incivisme de certains usagers de la route frise l’irresponsabilité. De guerre lasse, de bonnes volontés ont développé des initiatives pour faciliter la traversée de la chaussée surtout par les scolaires à certains endroits. Cela se remarque aisément à la rue Paga Tenga, celle qui va du commissariat de Sig-Noghin au Centre médical Paul VI : à hauteur du lycée «La Verdure» en effet, des balises ont été posées pour attirer l’attention des automobilistes et cyclomoteurs sur la nécessité de laisser passer à un moment donné les usagers de la voie du sens orthogonal. C’est sans compter avec l’intolérance de certains qui n’en n’ont cure. Si par chance il se trouve des conducteurs sensibles pour céder le passage, ils sont inopportunément pris à partie par leurs suivants directs plus pressés les uns que les autres. Les risques de collisions sont alors décuplés et bonjour le désordre. Pour ne pas en arriver là, il faut la présence des braves VADS. Ils peuvent y être plus utiles qu’à certains feux tricolores où la circulation se régule naturellement.          

 

 

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

Retour en haut