Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

Les élucubrations de Toégui : Honneur… tous les honneurs à la case du Mossi

Prenez garde, les amis, y a des fous dans la cité. Ya pas que ANTA qui soit fofolle. Plein de fous à  Ouaga je vous dis. Suite aux élucubrations de mardi passé, ils m’ont accablé de tous les péchés du Mossédougou et du Fasotinga. Ils m’ont même roué de coups. Pan ! dans la gueule et sur les parties interdites.

 

Chef KANZIM  m’est témoin. Le professeur KANZIM  m’est témoin. Notre KANZIM m’est témoin. Moi, j’ai dit mardi passé que ce sont les R+ qui ont fait naître l’incivisme ? Non, jamais ! Moi, j’ai dit que ce sont les V8 qui ont fait le lit de l’incivisme ? Non, j’ai jamais dit ça ! Comment pourrais-je parler ainsi comme si je ne savais pas combien coûte un R+ ? Je sais, un R+, ça coûte le prix de 2 non-lotis. Comment pourrais-je parler ainsi comme si je ne savais pas combien coûte une V8. Je sais, une V8 ça coûte le prix de 2 Yamaha Dame voyons.

Et quoi ? Moi j’ai dit que si l’incivisme prospère tant c’est parce que les gens  vont se soigner à Hong Kong à bord de jets médicalisés ? Vous m’avez regardé ? Non,  j’ai jamais dit ça. Moi, j’ai dit que tout ce qui  nous arrive c’est de la faute à nos milliardaires ? Ça, peut-être bien que je l’ai dit, mais si je l’ai dit j’ai dû faire la part entre milliardaire et milliardaire. Par contre, ce dont je me souviens bien c’est d’avoir dit que ce sont les parcelles gigantesques à l’EST de Wayalghin et les parcelles gigantesques à l’OUEST de Boulmigou qui ont suscité la colère noire des gens de Nagrin.

GUINKO Youssouf est l’un des auditeurs vedettes des émissions inter-actives. Chaque matin sans exception, il appelle sur au moins 4FM pour exprimer son indignation. Les habitués des émissions inter-actives savent comment ça  fonctionne. A l’instar de WENDEMI alias Caporal KOGLWEOGO, ce sont toujours les mêmes auditeurs qui appellent pour donner leur avis  sur tout et sur rien. GUINKO Youssouf n’est pas de ceux-là. Depuis des mois il n’a que trois préoccupations : la récupération des réserves administratives usurpées par les maires véreux, la location d’édifices privés par les services de l’Etat. Mais ce que GUINKO Youssouf abhorre le plus, c’est de voir un Député rouler en V8. Chaque matin il le fait savoir  en ces termes :

- Comment un Député peut-il trouver les moyens de rouler en V8 pendant qu’il y a des écoles sous paillotte en province ? C’est une honte !

Quand il dit «  C’est une honte ! » c’est  avec un ton propre à lui : Il ne  dit pas : « C’est une honte ! ». Il dit plutôt comme ça : « C’EST UNE HONTE ! ».

Des écoles sous paillotte. Voilà qui me rappelle mon récent  voyage à Zorgho sur la Nationale 5. A la vérité, je n’ai pas aperçu d’école sous paillotte sur mon trajet. Par contre je me suis régalé d’un spectacle millénaire. Que dis-je ! Un spectacle multimillénaire. Que dis-je ! Un spectacle qui  existe depuis que le monde est monde, c’est-à dire depuis la création de cette portion de terre qu’on appelait le GAMBAGA. Donc en traversant le Mosstinga réel pour aller dans le  Mosstinga profond j’ai pris plaisir à contempler le paysage qui s’offrait à moi : les cases Mossis. Je dis bien « Contempler », c’est le mot qu’il faut, parce que les cases Mossis sont à contempler. Je sais de quoi je parle parce que dans le dictionnaire il est écrit à propos du mot contempler : «  Rester en admiration devant une case Mossi ». En plus des cases sous paillotte l’autre curiosité, lorsqu’on parcourt le Mosstinga, ce sont les greniers. Je n’ai jamais compris pourquoi les Mossis mettent leurs  céréales dans des greniers en paille la matière la plus inflammable. La Mossiterie ? Mais tout de même, comment peut-on mettre tout son trésor dans un abri qui attire le feu même si l’on est sous la coupe de la Mossiterie !?

Est-ce que le Ministre Tahirou Barry  lit les élucubrations ?

Monsieur le Ministre, comme vous le savez, depuis des années, les greniers Samos ont été déclarés Patrimoine Mondial de l’Humanité. Les greniers Samos figurent également dans le classement des  Cent Merveilles du monde. Cette marque d’honneur  a été faite à l’initiative de l’UNESCO. Autrement dit, c’est l’UNESCO qui est venu aux Samos, ce ne sont pas les Samos qui sont allés à l’UNESCO.

Monsieur le Ministre, j’ai une idée que je voudrais vous soumettre, une idée que vous pourrez partager avec  votre collègue des Affaires Etrangères, le Ministre Alpha Barry. Voilà…Comme disent les Français, il faut rendre à tout seigneur l’honneur qui lui revient. Nous avons vu, et le monde entier avec nous, comment lors de sa visite officielle en Egypte, notre Chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré est tombé en extase devant le Sphinx de Gizeh et la pyramide de Khéops. Monsieur, le Ministre comme les Samos qui ont été honorés à bon escient par toute l’humanité, l’heure est venue pour que le monde reconnaisse la  grandeur du génie créateur des Mossis, cette peuplade qui a conçu l’œuvre architecturale la plus bête du monde :  la case sous paillotte qui  se trouve être l’opposé du gratte-ciel américain et donc l’antidote naturel du gaz à effet de serre.  Monsieur le Ministre, je vous prie par conséquent  de prendre votre bâton de pèlerin pour aller voir les qui de droit, de l’UNESCO à l’OMS, de Donald TRUMP à Vladimir POUTINE en passant par Emmanuel MACRON afin que la case Mossi soit reconnue Patrine Mondial de l’Humanité.

Dis-moi Yé !, quand tu pisses, est-ce que tu secoues ? Hein ? Tu secoues ? Et lorsque tu secoues, ça mousse ? Hein ? Est-ce que ça mousse ?

Stop ! Stop élucubrations ! Laissez-moi le temps de donner un carton vert, un super carton vert aux femmes de Manga. Ces femmes qui ont fait  publiquement poussi poussi  pour demander pardon au nom de leurs maris, frères et enfants, c’est la Mossiterie la plus positive que je n'ai jamais vue. Je vous jure, ce mea culpa d’un autre genre à la télé m’a donné la chair de poule. Très poignant. Je vais vous dire, le show des spatules que les quota genre nous avaient donné à voir durant la période pré Insurrection  n’avait pas suscité autant de frissons en moi. Rien à voir. La preuve en est qu’en sont temps aucun bakari n’avait manqué à l’appel. Et à propos de ce qui s’est passé à Manga, j’espère que la LONAB a payé les frais pour la publicité qui lui a été faite. Payer à qui ? Mais aux femmes de Manga pardi ! Elles méritent bien ça.

Les élucubrations de ce mardi sont cool n’est-ce pas ? Bouclons donc la boucle dans la même ambiance. Je vais vous conter alors deux histoires, tout ce qu’il y a de vrai et qui curieusement se sont déroulées à deux jours d’intervalle.

Je me rendais à Tanghin-barrass à bord d’un  taxi. Juste au milieu du pont  Kennedy entre le barrage n°2 et le barrage n°3 je vis des jeunes gens en tricycle entrain de déverser des déchets dans le barrage n°3.  Le taximan s’arrêta tout net, descendit du véhicule et s’adressa aux jeunes en hurlant :

- Qu’est-ce que vous faites comme ça ? Espèce de fils de machin de bâtard de machin… Si Simon était toujours là est-ce que vous auriez fait ce que vous faites ?

Le lendemain, un autre taximan manqua de renverser un vendeur à la sauvette. De la vitre il cria sur le jeune imprudent :

- Espèce de machin de fils de machin… Simon ne vous a pas dit de retourner au village et vous êtes toujours là ? Hein !

Il avait raison Simon. Son tort est d’avoir dit haut ce que beaucoup pensent bas. Voilà que la vie est  devenue intenable pour les vendeurs de cartes de recharge.  Désormais, avec le système Sap Sap il faut savoir lire et écrire pour être vendeur d’unités.

Tebguéré est là, mais c’est comme s’il n’était pas là. Ou du moins Tebguéré n’est pas là mais on voit Tebguéré partout.

 

 

Charles Guibo

 

Commentaires   

0 #7 Mechtilde Guirma 20-06-2017 20:24
Mon pauvre Sidsomdé vous n'avez rien compris de mon cher prince ! C'est dire que son somogdé-là c'est du moré (tinkudemwendê moré), ce qui veut dire celui de nos ancêtres. Yamb pa kê bong laa ? (la queue de votre bakari n’a donc pas encore été coupée ?). En louant la case des Mossi, mon prince rend hommage à sa douce moitié qui est une noble descendante de la princesse Yennenga (et croyez-moi il est au sérieux). Pour épouser Madame Toëgui, il lui a donné une case à la manière des Mossé (la dot). De cette case des Mossé, il obtient le contenu qui se dit aussi case (sa progéniture). Cette case va perpétuer son nom en tant qu'ancêtre (Buud-roogho) ou case des Ancêtres comme généalogie des Samos (vous voyez bien Mr. Sermé que les Samos adorent bel et bien le Dieu des Mossé) dont son oncle Tougolo reste dépositaire. C'est dire que ce qui a commencé avec les ancêtres des mossé c'est la même chose avec les Samos, les gourounsi, les bobossé et toute race humaine à commencer par les africains depuis même les origines de l'humanité et se poursuit invariablement aujourd’hui pour que le monde reste monde. Comme quoi des apparences peuvent se révéler trompeuses, par exemple la case sous paillotte par delà le matériel bête, surtout chez les africains transcende la culture d’un peuple pour peu qu’on se garde de l’interpréter de façon réductrice. En effet non seulement elle connote le peuple dans son intégralité, mais également ses us et coutumes, son système de gouvernance et ses pratiques qui garantissent ses droits : de vie et aussi de la terre. Or ce n’est plus le cas aujourd’hui et la jeunesse perd de plus en plus ses repères.

Vous savez quoi ? «ses amis ou…ennemis intimes» : Kanzyme, mon cher et pauvre Kôro-yamyellé, Notre Yé dont on décoche au passage une flèche. N'en parlons pas d'Anta et autre oiseau de Minerve ne le ratent jamais parce qu’ils le connaissent. Moi qui suis «de luxe !»…je n'ose guère fourrer mon nez dans cette bataille des 3www.lobs. Je vois (et pâme de rire) dans mon coin le Directeur Édouard dans son «Guéré» observant impuissant mais sagement en caressant sa barbe fleurie cette palabre dans la cours de son tâta…pardon je veux parler de ses 3www.lobs. :

Kato : Ni kiem song del guéré ti tat paam yondo ti sê guila boonna a menga

Bonjour à tout le monde.
Citer
0 #6 sidsomde 20-06-2017 16:25
Toégui, chez les mosse les case sont sous paillote et tu t'étonnes, demande aux deux ministres que tu as interpelé chez eux les case sont comment?
Citer
0 #5 Kanzim 20-06-2017 13:59
A propos des Radios FM M TOEGUI : Les radios FM nous donnent à nous informer et à écouter aussi, des citoyens qui déversent telle une catharsis leur colère avec raison ou pas. Mais il y a parmi eux un que j‘aime suivre : il s’agit de M Souleymane PARE, qui fait de bonnes analyses, mais qui provoque aussi les mossis, ce qui fait du bien en matière de détente. Mais ce qui me plaît le plus en lui c’est qu’il intervient dans des émissions en dioula mais en mooré aussi et là il donne une véritable leçon en matière d’apprentissage de la langue : il n’a aucun complexe pour parler le mooré, et ceux qui apprennent le français ou l‘anglais devraient s’en inspirer car ne dit-on pas que « language is life », pour signifier que c’est par la pratique qu’on apprend mieux une langue. M le Directeur Robert SANGARE est un très bon exemple en la matière, tout comme M le Ministre de l’Habitat Maurice BONANE parce qu’ils n’hésitent pas à parle mooré quand il le faut. Que les Mossis m’excusent mais cette fois-ci, je suis obligé de faire observer que les bons exemples viennent exclusivement des Samos. Enfin M TOEGUI quand vous serez de passage à Zorgho, vous pourrez voir une autre attraction qui vaille que soit décerné à la localité un patrimoine additionnel de l’humanité, et qui fait de Zorgho une attraction, en matière de culture culinaire : il s’agit des crapauds, frits, séchés ou précuits et présentés de manière à attirer l’amateur. C’est un jour en suivant les débats de l’Assemblée Nationale, que Feu Arba DIALLO faisait allusion avec un malicieux sourire dont il a le secret, au plat de crapauds lorsqu’il s’adressait SEM le Président de l’Assemblée Nationale qui n’était autre que… SEM Rock Marc Christian KABORE. Le Burkina à travers ZORGHO, offre doc du travail aux spécialistes du patrimoine mondial, à travers un patrimoine magnifique en art et culture culinaire : le crapaud, une vraie délicatesse pour les Zorgholais dixit non pas moi, mais Feu A DIALLO.
Citer
0 #4 Kanzim 20-06-2017 13:56
M TOEGUI : j’admets que vous n’avez pas dit que des R+ et V8 naît l’incivisme. Certainement que la conclusion sur la relation de cause à effet entre l’exposition des signes externes de la richesse comme les V8 et les R+ découle d’une source principale : la non application de la loi sur le délit d’apparence, dans un contexte de pauvreté généralisée. La source secondaire pourrait venir de l’impunité liée à la corruption, le statut de corrupteur étant magnifié et quasi élevé à une bénédiction. Les rouleurs en V8 et possesseurs de R+ arguent que c’est l’aigreur qui pousse à l’intolérance liée à la vue de leurs acquisitions, et les soi-disant auteurs d’incivisme traient les élus à l’opulence de voleurs et de corrompus. C’est vrai qu’il nous est donné de constater une utilisation abusive de ces biens appartenant à l’Etat, et même que dans l’insolence et l’impertinence, il y en a qui s’en servent au nom de services qu’ils auraient rendu à la Nation. A ce rythme, le syndrome congolais à l’image du désert, est en train de gagner le Burkina : de riches citoyens, dans des villas cossues et roulant dans des carrosses rutilantes, risquent d’être réveillés un matin par des jeunes qui leur demanderaient tout simplement de « pousser pour qu’ils pillent leurs biens ».
Citer
0 #3 LoiseauDeMinerve 20-06-2017 12:09
Hi ! Tanti de Luxe depuis le north pole, sous un érable et contemplant un troupeau de caribous.
Citer
0 #2 Nobga 20-06-2017 11:52
Aujourd'hui on parlera plutôt des vérités de Toegui et non des élucubrations du samogokè! On dirait qu'il n'est pas passé au gnontorodrome!
Citer
0 #1 Mechtilde Guirma 20-06-2017 03:09
Pauvre Anta, souffre-douleur de mon prince Toégi. Mais Anta, je n'y peux rien pour toi. C'est mon prince tout de même!
Citer

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

Retour en haut