Logo
Imprimer cette page

Toégui : Vérité des vérités, tout est mensonge

Toégui : Vérité des vérités, tout est mensonge

Chef KANZIM, avec tout le respect que je vous dois, je vais finir par croire que vous mouillez devant la ANTA. En dépit de mes multiples plaintes vous faites la sourde oreille. Chef, je vous dis encore une fois, il faut la dégager. Dégagez la donc ! Sinon, tout le 3wlobs va en payer les pots cassés. Ses Antaneries sont plus pires qu’avant. Elle entre même dans l’Antanisation, la Anta. Voilà, j’ai appris qu’elle a fait des mécontents en haut lieu.

 

Comment ? Vous me demandez en haut lieu où ? Mais en haut lieu du saint des saints pardi. Au nord de Lannoag-yiri. Les gardiens du temple lui en veulent pour avoir dit CDP-MPP et non MPP-CDP. Ils disent qu’elle a commis un crime de lèse-majesté. Ils estiment que ce n’est parce que l’un a vu le jour avant l’autre qu’il faut citer l’un en premier et l’autre en second. Qui est sous les ordres de qui ? demandent-ils encore. Ils disent que la ANTA doit savoir qu’au levant il y a le soleil, un seul soleil. Hein ANTA, l’Etat c’est qui ?

Vous voyez, chef KAMZIM, ils sont fâchés ceux de là-bas. Ce qui arrivera à votre ANTA elle l’aura bien cherché. Vipère. Comble  d’Antanerie, vous avez  lu ce qu’elle a dit au sujet de mes élucubrations de mardi passé ? Elle a dit que je n’ai pas élucubré, que j’ai  plutôt dit la vérité.

Ta gueule Anta ! Tu m’entends ? Deux fois ta gueule !. La vérité. Qu’st-ce que la vérité ? (Hum !). Je ne dis pas la vérité. Jamais. Comme tout le monde j’ai peur de la vérité. La vérité fait peur. Même ceux qui aiment la vérité et disent la vérité ont peur de la vérité. Je préfère le mensonge et j’ai toujours menti. En effet le mensonge nourrit son homme. La vérité apporte faim et soif.

Lorsque j’affirme que « Le suffrage  universel dans un pays à haute intensité de pauvreté et d’analphabétisme c’est un mauvais usage de la démocratie », ce n’est pas la vérité, c’est du mensonge.

Lorsque je dis qu’un chef d’Etat Africain qui, a l’aide de ses fils, filles, femmes, frères et gendres détournent 500 milliards de fonds publics méritent qu’on le livre à BOKO-HARAM et non  à la Croix-Rouge…Je dis la  vérité ? Non, je mens.

Lorsque je déclare qu’un fonctionnaire du Burkina Faso qui détourne 1 milliard de francs d’argent public mérite  d’être livré aux Koglweogo et non à des magistrats férus de droit, je dis la vérité ? Non je mens.

Lorsque j’affirme que  pour le vote des burkinabè de l’étranger, vouloir faire voter les Burkinabè résidant dans les Iles Hawaï et à Porto Rico c’est un vote pour rien…vérité ou mensonge ? Mensonge.

Lorsque je déclare qu’un fonctionnaire milliardaire c’est un fonctionnaire qui possède 10 fois 100 millions….vérité ou mensonge ? Mensonge.

Vérité des vérités…  tout est mensonge. Tiens, il y a des Burkinabè aux Iles Hawaï et à Porto Rico… Ils vont voter ? Non ils ne vont pas voter, ils doivent voter.

Le Président du Faso a déclaré  la semaine dernière que pour le vote des Burkinabè de l’extérieur : « il ne doit même plus avoir de doute ». Et il a ajouté aussitôt que ce ne sont pas les élucubrations d’un élucubreur qui l’empêcheront. Et il a même estimé que ce vote n’était pas une « complication extra-terrestre ». On votera à Los Angelès comme on votera à Tanghin Barass, très facilement.

Que cela soit clair et net pour tous. Pour le vote des Burkinabè de l’étranger, les jeux sont faits. Mon avis est que ce vote est une aubaine pour le parti au pouvoir. Pour n’importe quel parti au pouvoir du reste, ce vote constitue  une longueur d’avance. Mais j’ai comme idée que les partis de l’opposition sont plus royalistes que le roi, au point de se montrer comme les plus ardents défenseurs de ce vote. On se rappelle la conférence de presse au cours de laquelle Zeph était très remonté contre le MPP qui manigancerait pour remettre en cause la CENI de même que le vote des Burkinabè de l’extérieur. En ayant écouté Zeph je me suis dit au sujet de la CENI : « Mais qu’est-ce qui arrive aux gens du MPP ? Supprimer la CENI ? A ce stade ? Ils veulent donc  se mettre à dos toute la communauté internationale ? ».

Là où j’étais le plus surpris c’est  sur le renoncement probable au vote des Burkinabè de l’extérieur. Je me dis dans mon for intérieur : « Mais ils sont fous au MPP ? Ils veulent se tirer une balle dans le pied ? ». Et instinctivement j’émis des doutes quant à la réputation d’animal politique dont on affuble les 3 RSS. Ya quoi ? Un RSS plus un RSS, plus un RSS, ça fait bien 3 RSS non ?

Tout de même curieux qu’ils veuillent supprimer le  vote des Burkinabè  de l’extérieur, deux mois seulement après la nomination de Sy Chériff comme Haut Représentant du Président du Faso en attendant sa nomination, cumulativement, comme Ambassadeur particulier chargé du vote des Burkinabè de l’extérieur.  Il ne faut pas se voiler la face messieurs de l’opposition, ce sera comme ça. Lors de ses premières sorties avec le Chef de l’Etat j’ai perçu dans les yeux de Sy Chériff qu’il était informé de sa prochaine promotion et qu’il était bien décidé à accomplir sa mission le plus efficacement du monde.

2020 se prépare dès maintenant avec ou sans PPP. Dès 2018  nous allons voir Sy Chériff… lapsus ! Nous ne verrons rien, mais Sy Chériff sillonnera les plantations d’Eburnie, d’Agnibelékrou à Bondoukou, de Korogho à San Pedro, de Toulepleu au Mont Peko, en compagnie  de Zougnazagamda,  de Flobly, de Dez Altino, de Bertrand Traoré et d’une multitude de Bonnets rouges, de Bonnets bleus, des Bonnets verts, de Bonnets  de toutes couleurs du Faso. Et surtout du dévoué, du très dévoué  et irremplaçable Jatropha Naaba.

A quand la nomination d’un Ambassadeur au Soudan ? Hé hé ! J’en sais des  choses moi… Retenez donc que le vote des Burkinabè de l’extérieur, c’est comme si c’était fait. En tout cas, moi à la place de Zéphirin Diabré, lorsque j’ai appris que le MPP allait annuler le vote des Burkinabè d’ailleurs, j’allais  pleurnicher en haut en haut  et rigoler  en bas en bas. Je n’oserai pas le dire,  mais en ayant défendu ce vote bec et ongles, c’est comme si l’opposition s’était tiré une balle dans la tête. Non, pas dans la tête, dans le pied, mais ça fait tout aussi mal.

Autre chose… sans vouloir souffler le chaud et le froid, je dis que Zeph joue très bien son rôle de chef de l’opposition. S’il n’était pas à la tête du CFOP il fallait aller le chercher. N’est-ce pas, Monsieur le député Elysée Kiemdé ? Mais parfois je me demande s’il n’a pas fait une mauvaise querelle à  la majorité au pouvoir lors de la conférence de presse dont il était question à l’instant. Il s’était élevé contre les pratiques du parti au pouvoir, pratiques qui consistent à mettre les leaders de l’opposition sous écoute et à procéder à des filatures. Comme au cinéma.

Hum ! Je  me demande néanmoins si l’écoute des opposants n’est pas une pratique qui a cours dans tous les Etats. Il y a des services spéciaux partout… des agents secrets à qui on donne le nom d’agents de renseignement.

Y a un type de la 5e colonne qui est venu me voir un jour pour me  dire :

  • Toégui, fais gaffe, tu es sous écoute.

Croyant avoir  mal compris je lui demandai :

  • Pardon ? Qu’est-ce que vous dites ? Moi sous écoute ?
  • Oui, je te le dis.

Je bondis de joie et me mis à danser. J’étais très content et j’allai me regarder dans le miroir. Moi Toégui, sous écoute… Je ne  suis donc pas n’importe  qui.

Hélas, peu de temps après, le type revint me voir pour m’annoncer :

  • Toégui, on t’a gommé de la liste des écoutes.

Je criai :

  • Quoi ? Qu’est-ce que vous racontez ?
  • Tu ne figures plus sur la liste de ceux qu’on écoute.
  • Mais pourquoi ? Je n’ai rien fait moi.
  • Ils ont estimé que tu ne racontes  rien de bon et que tu es un idiot.
  • Moi, un idiot ? Qu’est-ce que ça veut dire un idiot ?
  • Ça veut dire que tu parles idiotement.
  • Moi parler idiotement ? Qu’est-ce que ça veut dire  parler idiotement ?
  • Ça veut dire que tu dis des idioties.

C’est injuste. Pourtant  Korô-Yamyélé est sous écoute, on me la dit.  A tout Seigneur tout honneur, chef Kamzim est également sous écoute, on me l’a dit.

Yé !? Vous voulez savoir si Yé ! est également sous écoute ? Mais  on ne met pas n’importe qui sous écoute, voyons ? Yé ! c’est comme disent les Mochichis, il est incapable de casser  un œuf ni de renverser une calebasse de lait.

Je vous le répète, lorsqu’on m’avait informé  qu’on m’a mis sous écoute j’étais bien content et très fier. Je priais seulement pour qu’un de ces quatre matins on ne vienne pas me prendre pour me conduire au Camp Boiro.  Ou au Goulag. Ou à Guantanamo.

 

Charles Guibo

Commentaires   

0 #4 ANTA 25-07-2017 14:48
Là, Toégui, je te reconnais; tu recommences à élucubrer comme un bon élucubreur. Laisse la vérité à son Eminence Philippe, Cardinal Ouédraogo, et toi, viens et élucubre. Si ceux du côté nord de Lannoag-yiri ne sont pas contents de moi, qu'ils quittent le côté nord de Lannoag-yiri pour se mettre au côté sud. D'abord, dis-moi qui des tenants du CDP-MPP a piqué la grosse colère au point de menacer notre 3WLOBS? Quand le 3WLOSB naissait qui d'entre eux pouvait acheter son propre caleçon?S'ils ne veulent pas qu'on parle d'eux, qu'ils lisent le Progrès ou l'Opinion. Vous m'avez déjà vue dans ces deux libelles? Qui m'en veut parmi ces en Haut de en Haut, Toégui? Est Comos(la Jouissance)? Est-ce Coros(la Satiété)? Ou Est-ce alors Hybris(la Démesure)? Je sais que tu sais qui sont ces illustres personnages puisque tu connais la Grèce antique comme les rues de Toma. Dis à tes illustres colériques que la déesse Némésis est là, tenant d'une main ferme la roue de la Fortune. Ils peuvent donc aller "jouer au foot-ball"!
Citer
0 #3 Kanzim 25-07-2017 14:15
Encore moi Kanzim, M Toégui : que c’est si encourageant de savourer une vérité qui se bat pour émerger et se manifester manifeste dans la crasse société où Vérité n’a de sens, de signification et de synonyme à la fois que le même mot qui se dit mensonge. Et c’est là la leçon de morale que vous enseignez aujourd’hui, M Toégui. Le mensonge permet tout au Burkina, et on peut sans peur défier tout contradicteur d’en apporter la moindre preuve infirmative : en politique il permet de dire quelque chose aujourd’hui et de se dédire demain pour dire qu’on ne l’a pas dit, si le dire mène dans les ns contraire au chemin du jour conduisant à la soupe du moment. La guerre de sigles est un indicateur de ce mensonge, avec une récurrence de la lettre P qui s’impose aux organisations de référence, d’attirance et d’appropriation privée des richesses du pays, j’ai nommé les partis politiques. L’évolution politique et sociale du pays et du mensonge s va influer sur l’utilisation de la lettre P : dans la dénomination Parti du Progrès le P évoluera dans des immondices Parti du Peuple, ou Parti des Patriotes. Par le mensonge donc, les acteurs survivent à l’évolution des choses, s’adaptant au rêve et vision des citoyens pour inventer des promesses qui par la magie du mensonge ne seront jamais tenues, pendant que les proportions de la panse et des joues du politicien menteur resteront intactes, à défaut de s’agrandir. De même ;, la religiosité des citoyens est saisie par des menteurs pour vivre aux frais des incultes, des faibles, ou des affaiblis par intention expresse : faisant confondre par leurs mensonges foi, religion et structure organisationnel les y dédiées. Ils sont donc dans le rôle d’intermédiatio n, de confesseurs et autres porteurs de lumière, pour s’attirer du monde et ce que possède ce monde en termes de pouvoir et de plaisirs : un péquenot d’entre eux portant une montre de 5 Millions de Francs, embauche du personnel pour ramasser les billets d’euros qu’on lui donne. Si fait que, mentir rapporte beaucoup et dire l vérité appauvrit en termes de capital social matériel et financier. Mentir est donc devenu une profession très rentable, dans plusieurs domaines de la vie d’aujourd’hui.
Citer
0 #2 Kanzim 25-07-2017 13:15
M TOEGUI : il n’est point une prière, une médiation et une interpellation que je n’ai pas formulé pour obtenir de Anta au moins capitulation, n’en serait-ce qu’une temporaire. Nous allons nous inspirer de mon oncle, sorcier de son état, qui avait promis à un jeune marié de faire quitter le village, un riche commerçant local qui se positionnait comme détourneur sérieux. Que de poulets mangeâmes-nous et que de parfums aspergions nos habits de jour de marché, obtenus come rétribution du jeune marié. Mais mon oncle n’arrivait pas à faire partir le commerçant de « l’opposition ». De guère las il s’empara d’un hache et se rendit tôt le matin chez lui pour lui proférer ceci : « quitte le village et quitte le vite. Même si tu vas le quitter et revenir après ». Alors Anta : allez dans le sillage d e M Toégui. Même si vous allez y aller et de ce sillage, vous départir après ». Parce que M Toégui, Anta a une arme redoutable, la spatule : non seulement utilisée sur la tempe le coup peut vous rendre sourd mais aussi, on dit que cette spatule a des vertus d’incapacitatio n stratégique, avec effet d’osmose sur l’honorabilité sociale et domestique du mâle. Mais si on arrive obtenir un partenariat avec le CDP-MPP, on pourra utiliser le PPP pour arriver à bout de Anta : lorsqu’elle lèvera sa spatule, de notre PPP nous lui opposerons un « Pilon-pan-pan » et là on vaincra tout le monde, des majoritairement acquis pour la bagarre aux commués adversaires d’hier aujourd’hui frères non pas par les idées ni par le sang, mais par le mensonge.
Citer
0 #1 yé ! 25-07-2017 12:37
Toegui, donc le type a dit que tu es un idiot ? hihihi ! Hihihi ! ahahaha ! ohohoho ! ahaha ! hihhihi ! Un idiot hein ? Vérité des vérités, celle-là c'est LA Vérité !

Effectivement Koro Yameyelle est sur écoute. Sur recommandation de son wachman il a cassé trois calebasses ce matin. Mais rien, les koglweogo sont toujours là ! A écouter. Pas moyen braconner...

PS. Dis à ton moderateur que je vais le pendre par bakari un de ces quatre. Il ne perd rien pour attendre...
Citer

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

© 2011-2014 - Observateur Paalga - Tous droits réservés I Conception: CVP Sarl.