Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL

Nomination Saran Sérémé : Médiateur du Faso… C’est bien mais c’est pas arrivé !

Youpi ! Ya du pétrole au Faso. Dieu soit loué ! Nous avons du pétrole et ce n’est pas une plaisanterie. C’est un qui de droit, une voix autorisée, qui a donné la nouvelle : Oumarou Idani en personne, Ministre en charge des mines et orpailleur-chef. Il n’a pas annoncé la nouvelle en prenant un ton péremptoire comme ceci : « Y a du pétrole au Faso, je le jure ! » mais il l’a dit. Non pas à la radio de Moustapha, mais à la radio nationale. Bien sûr, il a pris soin d’user de circonlocution, mais il l’a dit clairement. Comme ceci : «  Nous sommes entourés de pays qui ont du pétrole. Il ne peut pas y avoir du pétrole au Ghana et ne pas y avoir du pétrole au Burkina. Il ne peut pas y avoir du pétrole au Niger et ne pas y en avoir au Burkina. Il ne peut pas y avoir du pétrole en Côte d’Ivoire, au Mali, et ne pas y avoir au Burkina ».

Merci, monsieur le Ministre. La nouvelle n’est pas tombée dans les oreilles de 20 millions de sourds. Mais de grâce, monsieur le Ministre, faites comme si de rien n’était. Ne faites pas comme pour notre or, n’alertez pas les hyènes, les loups, les rapaces de tout poil de l’autre côté des mers. Ils accourraient avec leurs machines géantes pour creuser nos sols et ajouter des trous à des trous. Nous attendrons le temps qu’il faudra, le temps nécessaire pour que nos propres enfants sachent faire la différence entre le pétrole et l’eau de Javel. Cela dit, depuis sa mise en place il y a 2 ans, j’avoue que je ne connais toujours pas tous les membres du Gouvernement Paul Kaba Thièba. Le Ministre Oumarou Idani par exemple, il a fallu la SIMAO pour que je le découvre. Et ce n’est pas pour lui faire un reproche, bien au contraire. Comme on dit, l’argent n’aime pas le bruit. L’or, le diamant, le zinc, le manganèse et bientôt le pétrole, c’est plus que de l’argent. Silence, monsieur le Ministre !

Je vous étonne n’est-ce pas ? Il n’y a pas que ça. Si à l’instant présent, vous me demandez de citer au quart de tour le nom d’un Secrétaire d’Etat du gouvernement Thiéba, je donnerai vite ma langue au chat. J’ai néanmoins l’impression qu’il y a plus de Secrétaires d’Etat quota genre que les autres, les barbus moustachus. L’information donnée par le Ministre Idani sur l’existence du pétrole dans notre sous-sol m’a vraiment fait du bien. Me voici requinqué. En effet, depuis la nomination de Saran Sérémé comme Médiateur du Faso, j’avais du vague à l’âme. J’étais plus au lit que dehors.

Saran Sérémé mon amazone du Sourou-Nayala, Médiateur du Faso !? C’est bien, c’est même très bien, mais c’est pas arrivé. Pourtant ce n’est pas ce que les souris de l’oncle Tougolo avaient vu. Erreur ou omission dites-vous ? Non, pas ça. Les souris de l’oncle Tougolo ne commettent jamais d’erreur et n’omettent jamais rien. Et elles avaient bien dit : Kosyam, Kosyam et re-Kosyam. D’accord, Médiateur du Faso, Saran Sérémé aura une voiture cadeau comme Newton Ahmed Barry, un garde de corps cadeau comme Luc Marius Ibriga, un cuisinier cadeau comme Sy Chériff, un aide de camp cadeau comme le Grand Chancelier, un vigile cadeau comme Alassane Bala Sakandé. Tout ça c’est bien, mais c’est pas arrivé. Même avec une caisse noire cadeau c’est pas arrivé. Même avec un R+ cadeau à Ouaga 2000 c’est pas arrivé.

Vous ne vous rendez pas compte on dirait. Voyons, la Présidentielle c’est dans 3 ans. D’ici là Saran Sérémé sera sous obligation de réserve : rien vu, rien entendu, rien dit. Ensuite ce sera encore 5 ans d’attente, jusqu’en 2025. Durant tout ce temps Saran Sérémé devra parler comme l’Iman Sana ou comme le Cardinal Philipe Ouédraogo. Vous voyez pourquoi c’est bien mais c’est pas arrivé ?

Non, je vais revoir l’oncle Tougolo pour qu’il revoie ses souris. Un Plan B doit être bien possible.

Je suis un ex Bantaaré. Chaque jour que Dieu fait je sais gré à Monsieur Emile pour l’éducation reçue de lui, moi et mes co-Bantaaré. Sûrement, lorsque je parle des ex-Bantaaré vous vous dites qu’il n’y a plus d’ex-Bnataaré parce que tous les Bantaaré seraient passés outre-tombe. Pas du tout. Ils sont toujours là les ex. Bon œil bon pied. Toujours friands de gnontoro d’origine et ne crachant pas sur le cochon au four. Vous me direz que de gros mangeurs de cochon ce n’est pas ce qui manque à Ouaga.

C’est vrai. Je vais néanmoins montrer comment ne pas confondre un ex-Bantaaré mangeur de cochon et un mangeur de cochon quelconque. C’est un peu compliqué mais vous allez comprendre.

Voilà… Un ancien du Bantaaré ne donne jamais le titre «Honorable» à un Député représentant du peuple. Dire par exemple «Honorable Elysée Kiemdé» ? Jamais. C’est «Monsieur le Député Elysée Kiemdé», point barre.

Honorable… Honorable… Mais où est-ce qu’ils sont donc allés chercher ce mot Honorable !? Nous du Bantaaré, même pour parler de l’occupant du Perchoir, nous ne disons pas «Son Excellence Alassane Bala Sakandé». Nous disons : Monsieur le Président Alassane Bala Sakandé. Tout simplement.

Autre particularité d’un ancien du Bantaaré. Si nous donnons le titre de «Docteur», à quelqu’un c’est qu’il s’agit d’une personne qui exerce la profession de médecin. Ou de pharmacien. Ou de vétérinaire. Ou de tout autre métier en rapport avec la santé humaine ou animale. Vous n’entendrez jamais de la bouche d’un élève de Monsieur Emile, les expressions «Docteur Ablassé Ouédraogo», même si Ablassé à 20 diplômes de doctorat en économie. Pas non plus l’expression «Docteur Hubert Bazié» même si Hubert Bazié possède 20 diplômes de doctorat en journalisme. Pas non plus de «Docteur Cyriaque Paré» mais si Cyriaque détient 20 diplômes de doctorat en E journalisme.

Pourquoi nous ne faisons pas comme vous ? Parce que nous sommes les élèves de Monsieur Emile et tout ce que dit Monsieur Emile nous le prenons pour argent comptant. D’ailleurs, les faits donnent raison à monsieur Emile. En France et à Navarre on n’a jamais entendu parler de «Docteur Emmanuel Macron». Ou de «Docteur François Hollande». Alors, pourquoi donc ces «Docteur machin»… «Docteur truc» à tout bout de champ !? En France pourtant, Dieu seul sait combien il y a de Docteur Dupont… Docteur Durand et autres Docteur Dubois. Mais on n’entend que des Monsieur Dupont… Monsieur Durand… Monsieur Dubois. Pour faire allusion au doctorat,   des uns et des autres, il faut aller consulter leur curriculum vitae, ce qui n’arrive pas tous les jours.

Quoi ? Déjà ? Je me demande si la page 6 ne triche pas avec moi. La voilà qui sonne la cloche alors que c’est comme si je n’avais pas encore commencé à élucubrer. Je crois que je vais revoir Nakibeugo pour lui parler sérieusement. Un entretien à deux clos, sans Passek et sans Wambi. Face to face, comme dirait Simon Compaoré. S’il ne peut pas me donner la page 7 qu’il m’accorde donc la page 6 bis. Voilà des mardis qui passent sans que je donne mon avis dans la polémique sur le Franc CFA.

Bantaaré pur et dur, je ne sais pas ce qu’on entend par réserves monétaires, ni par taux de change. Je ne sais pas ce qu’on appelle devises mais je donnerai mon avis Mardi prochain sur le Franc CFA. D’ores et déjà, je vous fais savoir que je suis pour qu’on quitte la zone Euro dès demain pour créer une monnaie totalement africaine. Mais à la vérité j’ai une crainte.

Vous connaissez l’expression des Gaulais «Tomber de Charybde en Scylla». Mes petits Mochichis ont aussi une expression similaire. Ils disent   qu’il faut éviter de «quitter le KK pour s’engouffrer dans l’anus». Ce que je crains par conséquent c’est que nous ne quittions le Franc CFA de France pour «plus pire». Un Franc Nord Coréen par exemple.

Autre chose en rapport toujours avec le Franc CFA. Notre héros, le très cher Kémi Séba il est Béninois à ce qu’on dit. C’est ça ? Pourquoi donc, suite à ses bisbilles avec Macky Sall à Dakar, pourquoi n’a-t-il pas regagné Porto-Novo au lieu de Paris ?

Et mieux, notre héros aurait fait un coup d’éclat de tonnerre si à Dakar, face aux caméras du monde entier, au lieu de ce pauvre petit billet de 5 000 francs CFA, il avait mis le feu à son passeport français. Mais de cela on en reparlera mardi prochain. Promis juré !

 

Charles Guibo

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

Retour en haut