Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

Meeting dans le Sahel contre le référendum: «A Dori, c’est le CDP qui est chef de file de l’opposition» (Arba Diallo, député-maire de Dori)

Les différentes couches de la région du Sahel sont sorties dire «non au référendum» Les différentes couches de la région du Sahel sont sorties dire «non au référendum»

A la suite de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso, c’était le tour de Dori, dont le maire est par ailleurs l’un des deux députés de l’opposition de la localité, de recevoir le Chef de file de l’opposition politique (CFOP) et sa suite lors d’un meeting organisé pour dire non à un référendum au Burkina Faso. La manifestation, qui s’est tenue le samedi 5 juillet 2014 à la place du Haut-Commissariat, a accueilli des populations venues des quatre coins du Sahel.

 

Malgré la chaleur étouffante de cette matinée du 5 juillet dans le chef lieu de la région du Sahel, le haut-commissariat grouille de monde alors qu’il est 10h. Venues de Bani, de Seytenga, de Sampelga, de Gorom-Gorom, de Gorgadji, de Falangoutou et de bien d’autres localités de la région du Sahel, les populations ont bravé les privations du mois de jeûne pour répondre à l’appel du Chef de file de l’opposition politique (CFOP).

A Dori, «en territoire conquis», comme l’a indiqué d’emblée Zéphirin Diabré, il était une fois de plus question de dire «non au projet funeste de tripatouillage de la Constitution pour offrir un pouvoir à vie à Blaise Compaoré». C’est pourquoi les responsables des partis politiques RDS, PAREN, PDS-Metba, PDC, UNIR-PS, ESPOIR, AGIR, MPP, UPC,… sont tous venus à la cité du Liptako prôner le «Non au référendum» et à toute manœuvre visant une modification de l’article 37.

A ses compagnons de lutte des partis susnommés le maire Arba Diallo n’a pas manqué de souhaiter la bienvenue ni de souligner que cette manifestation organisée juste après celles de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso confirmait la confiance placée en l’opposition politique dans sa cité. Et d’ironiser : «Le CFOP a perdu son boulot à Dori parce qu’ici, c’est le CDP qui est le chef de file de l’opposition».

Pour les différents intervenants au meeting, la lutte contre le référendum s’inscrit dans la nécessité du respect de l’éthique en politique. «Nous ne voulons pas de manipulations dignes du président-fondateur du Gondwana*, car les Burkinabè ne sont pas des Gondwanais», a indiqué Arba Diallo. Tour à tour, les leaders politiques ont livré des messages hostiles au pouvoir en place.

Pour Me Bénéwendé Sankara, il s’agit, à travers ce meeting, de dire «qu’il reste à peine 17 mois au président Compaoré pour déposer son bilan». A quelques mots près, Zéphirin Diabré, pour sa part, a fait savoir que «si le CDP est incapable de se trouver un candidat pour 2015, il n’a qu’a attendre 2020 ou plus tard». Pour lui, «la foule nombreuse et réactive» qui se présente à eux dans chaque localité est le signe de son adhésion enthousiaste aux revendications «au nom de la souveraineté et de la morale politique».

Par ailleurs, il a invité les populations à s’engager dans les Comités contre le référendum, car «la lutte sera ardue», a dit Simon Compaoré, qui représentait le MPP. Pour lui, le Sahel regorge d’hommes forts.

Le CFOP et l’ensemble des partis y affiliés sont donc venus puiser dans ce vaste réservoir de combattants aguerris l’énergie qu’il faut pour continuer le combat, car les «populations d’ici sont braves», a-t-il conclu.

Unanimes sur les progrès engrangés par la ville de Dori, les différents chefs de l’opposition ont félicité le maire pour l’ensemble de son œuvre. «Ceux qui veulent savoir à quoi ressemblera le Burkina Faso après le changement n’ont qu’à venir voir le travail abattu ici par le maire Arba Diallo», a même lancé Zéph.

Jérôme William Bationo

(*) Gondwana : République imaginaire du célèbre chroniqueur Mamane sur RFI

Plus dans cette catégorie : MPP & PDC : Vers une fusion ? »

Commentaires   

0 #1 le revelateur 12-07-2014 06:29
Seule l'union fait la force, ensemble blaise compaore partira
Citer

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

Retour en haut