Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

Rencontre PM/Syndicats : Statu quo au SNAID, victoire d’étape pour le SYNATIC

Après leur face-à-face avec le Premier ministre, ce fut une victoire pour le SYNATIC Après leur face-à-face avec le Premier ministre, ce fut une victoire pour le SYNATIC

Le vendredi 23 décembre 2016 fut  une matinée on ne peut plus chargée pour le Premier ministre, Paul Kaba Thièba. La raison de cela, le chef du gouvernement a accordé deux audiences : l’une au Syndicat national des agents des impôts et du domaine (SNAID) et l’autre au Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture (SYNATIC). Pour le premier, avec qui les débats ont duré plus de 4 heures, c’est une simple rencontre de clarification. Quant au second, il a remporté une victoire d’étape  au terme de l’audience avec la hausse de la prime vestimentaire et l’accord sur la transformation de Sidwaya et de la RTB en sociétés d’Etat.

Pour lever les équivoques sur les plateformes revendicatives le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, a rencontré deux structures syndicales : il s’agit du Syndicat national des agents des impôts et des domaines (SNAID) et du Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture (SYNATIC). Pour le SNAID, «cette rencontre fait suite à la suspension des 120 heures de grève. Nous sommes solidaires avec les parents endeuillés suite à l’attaque terroriste de Nassoumbou le 16 décembre 2016 ».

Ils ont discuté de leur plateforme avec le Premier ministre sans parvenir à un accord. «Ils nous disent qu’ils ont pris bonne note. La réponse à notre plateforme est attendue pour fin janvier 2017», rapporte Grégoire Traoré. C’est depuis février 2016 que la plateforme revendicative a été déposée, et le Syndicat ne cesse de  faire descendre  ses militants dans la rue pour obtenir sa satisfaction. Rien qu’au cours de l’année 2016, les membres de la structure syndicale ont observé six mouvements ; une chose que le SG estime  trop pour un service qui mobilise les ressources de l’Etat.

En rappel, les travailleurs se plaignent de mauvaises conditions de travail, de frais annuels exorbitants de location de la Direction générale des impôts qui s’élèvent au minimum à 600 000 000 de F CFA. Leur rencontre a duré au moins quatre heures, et a consisté à clarifier les différents points de la plateforme.

 

Le SYNATIC se frotte les mains

 

Après le  SNAID, ce fut  au tour du SYNATIC de se retrouver face à Paul Kaba Thiéba. Le fil du dialogue était rompu depuis novembre. A cette reprise, le Syndicat des hommes de médias obtient gain de cause. Selon le Secrétaire général, Siriki Dramé, une commission tripartite sera créée pour examiner la transformation en sociétés d’Etat de la RTB et des Editions Sidwaya. Ils ont également obtenu une hausse de la prime vestimentaire.

«C’est une satisfaction sur le plan moral pour notre syndicat en ce qui concerne ces acquis. On est allé vers une sortie de crise, et c’est ce qui est important», confie-t-il. Les uns sont toujours dans l’attente, les autres montrent une satisfaction.

Lévi Constantin Konfé

 

Encadré

Du sit-in évité à la Primature

 

Décidément le mécontentement est général dans ce pays. Le vendredi alors que le Premier ministre, avait rendez-vous à 11 heures avec le SNAID et à 12 heures avec le SYNATIC, le personnel de la Primature s’apprêtait à observer un sit-in. Informé de cela, le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, a décidé de rencontrer personnellement les délégués du  personnel pour en savoir davantage.

En effet, les travailleurs réclament la création d’une indemnité, dénoncent les problèmes de nominations parce que mis à part l’attaché de mission et le chargé de mission qui sont nommés il n’y a plus de possibilité pour le personnel de gravir des échelons. En plus, ils réclament une motivation intérieure, c'est-à-dire une gratification en fin d’année.

Les négociations menées par le secrétaire général et le directeur de cabinet du Premier ministère n’ayant pas abouti à l’issue d’une assemblée générale le jeudi, le personnel a décidé d’observer un sit-in. C’est donc pour contenir cette manifestation qu’il a décidé de rencontrer les délégués du personnel. A la fin de cette rencontre, il leur a assuré qu’il y a un projet en cours et que tout serait réglé.

LCK

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

Retour en haut