Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

Affaire Inoussa Kanazoé/ Moussa Kouanda : « Un mauvais arrangement vaut mieux qu’un bon procès »

Le différend qui oppose les deux hommes d’affaires, Inoussa Kanazoé à Moussa Kouanda, anciens partenaires, continue de susciter des réactions au sein de l’opinion. Richard Silga, coordonnateur général de l’association Tous unis pour un Burkina apaisé (TOUBA), tout en félicitant madame le procureur pour la « droiture dont elle a fait preuve » dans le traitement du dossier, invite les deux parties à privilégier un règlement à l’amiable.

 

Les turpitudes de la marche de notre pays l’ont été en partie par la faute d’une justice aux ordres qui servait les puissants au détriment des faibles. Une situation qui a fini par engendrer la justice de la rue, signe profond d’exaspération réelle des justiciables. Il était alors temps que ceux qui étaient   patriotes, hommes et femmes intègres redonnent à la justice un souffle nouveau et aux citoyens un espoir nouveau.

Oui, madame le procureur, je crois en la justice de mon pays et je vous félicite, car vous êtes l’illustration parfaite de l’indépendance de celle-ci. En effet, dans un monde où l’argent s’installe en commandeur des consciences, vous avez eu la bravoure de vous autosaisir du dossier de fraude fiscale, de blanchiment d’argent… impliquant le richissime  Inoussa Kanazoé et ses collaborateurs. Alors que certains pensaient à une manipulation politicienne, vous avez pris l’opinion nationale et internationale à témoin à travers une conférence de presse où tous les faits d’accusation ont été mis au grand jour.

C’est en attendant que cette affaire connaisse son dénouement qu’un épisode non moins rocambolesque de tentative d’assassinat sur la personne de M. Inoussa Kanazoé est survenu. Le présumé commanditaire n’est autre que M. Moussa Kouanda, ex-partenaire de M. Inoussa Kanazoé. Le film qui nous a été présenté par les médias laisse voir, entre autres, qu’un des présumés complices de M. Kouanda du nom de Coulibaly aurait été victime de subornation par le camp Kanazoé. Malgré ce qui ressemble à un montage savamment orchestré, le juge s’est  voulu imperturbable. Aucune charge n’a été retenue contre M. Kouanda Moussa et ses coaccusés selon son avocat. Là aussi je me permets de féliciter la justice, car on peut imaginer les moyens mis en œuvre ou qui pouvaient l’être pour une issue contraire.

En tant qu’observateur de la scène nationale et suivant avec intérêt les dossiers Kanazoé et Kouanda, je réaffirme ma foi en la justice burkinabé qui se montre de plus en plus digne et proche des populations. C’est pourquoi je ne peux m’empêcher de penser à tous ces innocents qui croupissent dans les prisons à cause de systèmes judiciaires nourris par des prédateurs qui ne jurent que par leur puissance financière et leur dextérité dans le mensonge.

Madame le procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Ouagadougou, tout en vous félicitant pour la droiture dans le travail abattu, je vous exhorte à la vigilance et à la persévérance,  car il n’est pas exclu que de faux témoins vous soient envoyés d’autres pays.

Mais ne dit-on pas qu’un mauvais arrangement vaut mieux qu’un bon procès ? En ma qualité d’homme de paix et de coordonnateur général du TOUBA (Tous Unis pour un Burkina Apaisé), j’invite les protagonistes, malgré la profondeur des divergences, à se surpasser pour fumer le calumet de la paix des braves, car, dans cette guerre d’éléphants, personne n’a  quelque chose à gagner : ni les fourmis ni les arbustes ne seront épargnés.     

                        

Le coordonnateur général  de TOUBA

Richard Silga

78 81 30 73

Commentaires   

0 #2 Sacksida 12-07-2017 18:08
Ecoutez, le fond de cette affaire rocambolesque tourne autour de l’argent et de la gourmandise supposée de Kanazoé Inoussa à siphonner l’argent de leur société commune au détriment de son partenaire Moussa Kouanda dont on peut dire qu’il lui a servi d’échelle à une certaine époque pour prospérer. A mon humble avis, le premier cité a eu des pratiques tendant à considérer le second comme un « imbécile ». Si dans ce pays, il y’a vraiment la justice, je parie que l’affaire d’assassinat ne saurait prospérer. Quelqu’un a dit que « lorsque l’homme se noie, il serait prêt à saisir toute les branches ». C’est pourquoi, les jeunes qui semblent instrumentalisé s doivent restés neutre et laisser la justice trancher dans cette affaire abracadabrantes que. Salut !
Citer
0 #1 Kanzim 12-07-2017 12:27
Je pense que « l’homme de paix et coordonnateur général du TOUBA, et se déclinant en « Tous Unis pour un Burkina Apaisé », gagnerait plus en approche et stratégie plus pédagogiques et plus productives, en s’adressant directement et face à face aux protagonistes que sont MM Inoussa Kanazoé et Moussa Kouanda. Même si je partage avec lui les félicitations à Madame la Procureure pour sa « droiture dans le travail abattu », je reste convaincu que de telles adresses la distraient plus distraient ses efforts d’abattage de travail qu’ils n’y contribuent, surtout que les domiciles de ces deux magnats accusés de vol ne doivent pas être loin. Enfin, laisser les juges travailler et éviter de distraire le peuple et les travailleurs, sont des actes qui contribuent plus à l’avènement d’un Burkina apaisé, que les tribulations dont les objectifs ne dépassent pas le seul désir de se créer de la visibilité. Surtout que les OSC et tous ces rassemblements, groupuscules et grins de thé apparentés, n’ont pas le vent en poupe en ce moment dans notre cher pays.
Citer

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

Retour en haut