Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL

Politiques

Crimes insurrection populaire : Le MBDHP se met en … mouvement demain

Le Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples (MBDHP) a initié en mars 2015 des procédures contre des civils et des militaires du régime déchu pour assassinats, tentatives d’assassinats, complicité d’assassinats. Deux ans après le Mouvement estiment qu’il n’y a pas eu de grande évolution. Lors d’une conférence de presse qu’il a organisée le jeudi 2 novembre 2017, il a ainsi appelé à une marche- meeting le samedi 4 novembre prochain à la place de la Nation. Les cas François Compaoré et Yacouba Isaac Zida sont revenus sur la table.

En savoir plus...

Ministère de la Culture: Youssouf Sawadogo remplace Tahirou Barry

S’il y a une démission qui a été diversement interprétée sans qu’on arrive véritablement à en appréhender les réelles motivations, c’est celle de Tahirou Barry, qui a rendu le tablier avec fracas le 26 octobre dernier. Certes, l’intéressé s’en est expliqué, mais avouons qu’autant les voies du Seigneur sont insondables, autant celles des politiques le sont aussi. Cela est d’autant plus vrai pour Tahirou Barry, vu ses démêlés avec celui qui l’avait fait roi, le Pr Laurent Bado, fondateur du PAREN, ce qui a valu au fils spirituel une éjection sans ménagement de la présidence du parti. Conséquence, pour beaucoup d’analystes, les jours de Tahirou Barry étaient désormais comptés à la tête du ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme. A-t-il préféré prendre les devants ou est-ce les raisons qu’il a invoquées qui sont les seuls éléments qui ont justifié sa démission ?  Jusque-là le mystère semble entier.

Mais à César ce qui est à César : l’intéressé a su orchestrer à la perfection ses adieux au gouvernement, créant la surprise dans le landerneau politique et enflammant les réseaux sociaux. Et pendant que les conjectures allaient bon train, les regards étaient tout aussi tournés vers Kosyam, le Premier ministère et le PAREN pour savoir qui sortirait du chapeau de ce trio faiseur de rois. Depuis le 30 octobre 2017, l’heureux élu est connu : il s’agit de Youssouf Sawadogo, président du Conseil consultatif du PAREN, une sorte de bureau de sages. Enseignant, il est aujourd’hui conseiller d’éducation et de jeunesse et a été dans une autre vie proviseur du lycée John Kennedy. On ne peut que lui souhaiter du courage et bienvenue dans la galère de l’exécutif qui pourrait tanguer sur les eaux tumultueuses et capricieuses d’un département difficile à maîtriser.

La Rédaction

En savoir plus...