Logo
Imprimer cette page

Kossi : Kamandéna sous la menace des eaux

«Le village de Kamadéna est sous les eaux», nous alertait un confrère du journal Le Pays, le lundi 7 juillet alors qu’il était 14h et demie. Nous ne nous sommes pas fait prier pour faire chemin avec lui. Trois quart d’heures de route et nous voilà dans le bled situé à 25 km de Nouna. Triste constat.

 

C’est jour de marché de Kamandéna et aujourd’hui, c’est perdu pour de nombreux commerçants. «J’ai parcouru une longue distance pour être là, malheureusement, le marché est inondé. Il n’y a pas de clients. C’est une grosse perte pour moi», explique Moumouni Soré, un commerçant de Nouna. La plupart des usagers de la route Nouna-Dokuy ou Kamandéna-Dokuy rebroussent chemin. Seuls les plus téméraires font preuve de bravoure. Par groupes, des jeunes tentent d’ériger des digues, mais c’est peine perdue ; elles sont vite submergées.

Les eaux qui proviendraient des collines de Dokuy (commune dont relève Kamandéna) ne cessent de monter et sont déjà à une hauteur assez élevée. Pas de pertes de vies humaines mais habitations et boutiques sont presque ensevelies, donc menacées de s’écrouler. Conséquences d’une grosse pluie qui s’est abattue dans la nuit du 6 et une bonne partie de la matinée du 7 juillet 2014 sur toute la région de la boucle du Mouhoun.

Selon Dakoua Yakoro, président du Conseil villageois de développement, le village a connu des inondations par le passé, mais celle-ci dépasse l’entendement. Christian Konaté, conseiller municipal du village, très désemparé, dit avoir informé la mairie de Dokuy de la situation. Pour l’heure, le cri de détresse émis n’a pas trouvé un écho favorable et au moment où nous quittions les lieux, la fureur des eaux n’avait pas baissé. Et les 25 000 âmes de Kamandéna se demandaient où dormir la nuit.

 

D.D. Wendpouiré

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

© 2011-2014 - Observateur Paalga - Tous droits réservés I Conception: CVP Sarl.