Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

Dédougou : Les commerçants marchent sur la mairie

Fatigués d’attendre le démarrage des travaux de réhabilitation du marché central, les commerçants de Dédougou ont décidé de marcher, le lundi 15 septembre 2014, sur la mairie de Dédougou pour exiger du maire l’accélération des procédures.

 

 

Selon le représentant des commerçants, Zan Ibrahim, cela fait plusieurs fois qu’ils ont échangé des courriers ou rencontrer l’autorité communale sur l’épineuse question de la réhabilitation du marché. Malheureusement ces concertations se sont toujours soldées par un mutisme total. Aussi, dans le cadre des festivités du 11 décembre 2014 que la commune accueille, le Premier ministre avait également promis d’accompagner le conseil municipal pour réhabiliter le marché central considéré comme le poumon économique de la commune. Mais au fur et à mesure que la date fatidique du 11-Décembre approche, aucune lueur d’espoir ne pointe à l’horizon. C’est pourquoi les commerçants ont décidé de fermer le marché central et d’organiser cette marche pour manifester leur mécontentement aux autorités communales.

Composés essentiellement de femmes et de jeunes, les marcheurs, munis de pancartes sur lesquelles on lisait entre autres, «le 11-Décembre OUI, mais le marché d’abord», «tenir sa promesse, c’est être un digne chef de gouvernement», ont fermé boutiques, pour arpenter les artères de la cité de Bankuy en cette matinée du lundi 15 septembre 2014 afin d’exprimer de vive voix leur mécontentement au regard de la lenteur accusée dans le démarrage des travaux de réhabilitation du marché. Au dire de Zan Ibrahim, sans le marché réhabilité, c’est comme s’il n’y a pas de 11-Décembre pour les commerçants.

En recevant les marcheurs, le maire de la commune, Abel Dabakuyo dit comprendre le mécontentement des commerçants car le marché est leur lieu de travail. Il leur a promis que le marché sera réhabilité, mais peut-être pas dans le temps voulu par les croquants, car a-t-il dit, lors du dernier passage du Premier ministre à Dédougou, le 13 septembre 2014, celui a réaffirmé que sa promesse sera tenue.

En rappel, c’est en octobre 1998 que la réhabilitation du marché central a commencé et depuis lors, les travaux d’achèvement piétinent.

Dramane Sougué

Commentaires   

0 #5 Le Pape du Burkina 17-09-2014 09:19
Dans ce pays où le régime en place fait toues les choses à l'envers, prenant le bien pour le mal et vice-versa, la beauté des villas construites à fortes sommes qui vont rester inhabitées ne signifie pas dévellopement lorsqu'elles devraient plutôt nous servir d'abord que de service de marionnete des politiciens avides de gains et du pouvoir.
Citer
0 #4 Zouon Mamadou 17-09-2014 08:58
Bon article mon frère
Citer
0 #3 josuane 16-09-2014 14:06
Hum! Restez là!!! Personne ne viendra construire votre marché. Ce qui compte pour LAT, c'est la réélection de son "Dieu". Il a envie de vous dire "Allez vous faire foutre"
Citer
+1 #2 le Fatothiè 16-09-2014 09:18
Vraiment c'est honteux, c'est honteux, c'est honteux! Comment comprendre que depuis la mise en place du processus de communalisation dans notre pays; une commune comme celle de Dédougou doit attendre les festivités du 11 décembre pour prétendre à la réhabilitation de son marché! Eh Allah "antolara, Allah kan dèmè"
Citer
+1 #1 Mafoi 16-09-2014 08:12
Quelle honte pour ce pays.Des travaux commencé depuis octobre 1998 et jusqu'à présent c'est pas fini.Je comprends pourquoi ces vampires sont à la recherche d'un lenga pour achever des chantiers toujours en chantier :lol: .Pas de lenga,vous allez dégager en novembre 2015.
Citer

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

Retour en haut