Menu
FLASH INFOS

Le coin du jeûneur : Qu’est-ce que la nuit d’Al Qadr ?

La nuit d’Al Qadr, ou Laylatoul Qadr a plusieurs traductions : Nuit de la valeur, Nuit de la destinée, Nuit du destin, etc. Cette dernière appellation est la plus courante dans nos contrées. Qu’est-ce que le destin en islam, bon ou mauvais, en lequel nous devons y croire comme l’un des six articles de la foi musulmane (différents des cinq piliers). Les autres sont la croyance en l’unicité de Dieu, aux anges, aux Livres révélés, aux Messagers et au Jour dernier.

 


Déjà, le Destin n’est pas un programme placé en chacun de nous que l’on suivrait machinalement, sans avoir de choix. En effet, si Allah a créé l'âme humaine et «l'a harmonieusement façonnée», toutefois Il «lui a inspiré son immoralité, de même que sa piété» (sourate 91, versets 7-8). Puis après l’avoir «guidé à ces deux voies» (Sourate 90, verset10), Il lui a laissé le choix de celle qu’il veut emprunter librement, le prévenant cependant qu’aura «réussi, certes celui qui purifie son âme et est perdu, certes, celui qui la corrompt» (Sourate 91, versets 9-10). Dans sa grande miséricorde et sa parfaite connaissance de l’Homme, «dont l’âme le pousse au mal, sauf celui à qui il aura fait miséricorde » (Sourate 12, verset 53), Allah nous aide à choisir sagement entre notre salut éternel ou notre damnation perpétuelle par la Révélation. Face à la Révélation finale transmise par le Prophète (SAW), «ceux qui [le] suivront n'auront rien à craindre et ne seront point affligés» (Sourate 2, verset 38). Ainsi, aucun programme préinstallé en nous n’est un destin qui serait figé depuis notre création, puisque nous sommes ouverts aux deux voies (piété et impiété) et il aurait été inutile qu’Allah nous envoyât des prophètes, dont le but est de nous éduquer à être agréables à lui, si nous sommes inéluctablement traînés par notre destin vers ce qu’Allah aurait décidé à l’avance nous concernant, incapables de changer ce fatal destin.


Qu’est-ce donc le destin, finalement ? Un ensemble de quatre choses :


- ce qu’Allah, en tant que créateur, a décidé relativement, par exemple, à notre durée de vie, à la quantité de notre subsistance, à notre lieu de naissance, à notre couleur;

- le résultat direct de nos comportements ;

- les conséquences de nos œuvres ;

- et les actes qui peuvent changer ce qu’Allah avait décidé pour nous.

Les conséquences de nos œuvres, ou déterminisme, sont les impacts spirituels de nos comportements dans notre vie, propos ou abstentions. Par exemple, « quiconque veut qu’Allah accroisse sa subsistance et prolonge sa vie, qu’il traite bien ses géniteurs » (Hadith). À contrario, cette parole du Prophète (SAW) signifie que quiconque leur manque de respect aura moins de subsistances et une vie moins longue que celui ou celle qui se comporte mieux.
On aura compris que la piété filiale, les invocations, les aumônes et la veillée lors de la Nuit de la valeur font partie des œuvres qui changent ce qu’Allah avait décidé nous concernant.
A suivre…

 

Sous la coordination d’Ismaël Tiendrébéogo

avec la collaboration d’Aboubacar Dermé

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

Retour en haut