Logo
Imprimer cette page

Attaque café Istanbul : Trois jours de deuil national décrété

Attaque café Istanbul : Trois jours de deuil national décrété

Le Président du Faso a décrété un deuil national de 72 heures allant du lundi 14 août 2017 à 00 heure au mercredi 16 août à 2017 sur toute l’étendue du territoire nationale.

Par ailleurs, dans une conférence de presse, la procureure du Faso, Maïza Sérémé a indiqué que l’attaque terroriste s’est soldée par le bilan provisoire suivant:

-18 personnes tuées dont trois corps en cours d’identification (la plus jeune victime avait 15 ans) ;

-2 assaillants abattus ;

-22 blessés dont 5 des Forces de défense et de sécurité ;

-40 personnes libérées.

 Un appel à témoin a été lancé et la procureure du Faso invite les Burkinabè à aider à l’identification des hôtes, des complices ou des facilitateurs éventuels de l’attaque terroriste.

 

Liste provisoire des victimes

 

Lt Tiendrébéogo Marc Stéphane, officier burkinabè

Zongo B. Isidore Manga, Burkinabè

Diallo Abdoulaye, Burkinabè

Nana Victoria, Burkinabè

Kikieta Inoussa, Burkinabè

Madame Mariétou Napon, Burkinabè

Tanou Issa, Burkinabè

Tammy Jeanne Macky, Canadienne

Gouy Thierry Henri, Français

Fahaad Alhousseine, Koweit

Waleed Ahmad, Koweit

El Beli Ahmad, Libanais

Mama Rashid, Nigerian

Mehsen Fenaich, Sénégal

Mehmet Faith, Turc

 

Commentaires   

0 #1 LoiseauDeMinerve 16-08-2017 08:58
Paix et repos éternel à toutes ces vies abrégées, ces âmes parties du fait de la cruauté d'un type d'homme.
Le Burkina a mal au «yélkaisme». Voyez-vous, comme lors des attaques sanglantes du Cappuccino, il s'est trouvé les mêmes curieux maladifs et vandales pour s'agglutiner autour de la zone du sinistre et défier les valeureuses Forces républicaines venues défendre la Patrie. Ainsi, les mêmes âneries ont volé haut : " si vous ne pouvez y entrer donnez nous des armes".
Sacré yélkaïsme ! Il oublient que de par la formation reçue, tout para militaire et à fortiori militaire peut valablement affronter ces enculés. Qu'ont-ils de mieux ? La seule différence est que ces fous d'un certain dieu méchant viennent tuer et mourir alors que les troupes d'intervention viennent pour sauver des vies et accessoirement leur vie. Il ne s'agit alors pas de mitrailler pour mitrailler mais de sélectionner sa cible la verrouiller et la neutraliser en ne lui offrant aucune autre chance de continuer sa sale besogne. Aussi je m'insurge contre une certaine presse d'amateur qui se permettent des interviews de rescapés et diffuse sans discernement les propos et émotions de ces derniers. Pourquoi restituer des informations ou techniques ayant permis la survie ? des gens ont fait le morts au milieu d'une mare de sang, a-t-on besoin de relater pareille info ? Voudriez-vous que s'il doit y avoir une prochaine, ce que je ne souhaite pas, que ces malades et bras armés d'un certain dieu méchant vident leurs chargeurs sur les corps sans vie ? Je ne comprend pas cette fébrilité au gavage.
Citer

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

© 2011-2014 - Observateur Paalga - Tous droits réservés I Conception: CVP Sarl.