Logo
Imprimer cette page

Mandat d’arrêt à Paris : François Compaoré libre de ses mouvements en France

Mandat d’arrêt à Paris : François Compaoré libre de ses mouvements en France

Le dimanche 29 octobre 2017, alors qu’il descendait du vol Air France AF703 en provenance d’Abidjan, François Compaoré a été interpellé par la police française à l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle.

 

Cela intervient dans le cadre de l’exécution du mandat d’arrêt émis par la justice burkinabè dans le cadre du dossier de l’assassinat Norbert Zongo.

Si la nouvelle de cette interpellation a réjoui nombre de Burkinabè, la joie n’aura été que de courte durée. En effet, ce lundi dans la matinée, François Compaoré a été entendu par la justice française puis mis en liberté. Selon son avocat, Me Oliver Sur, il est libre de ses mouvements sauf qu’il ne peut quitter l’Hexagone.

En clair, le « petit président » est mis en liberté mais sous contrôle judiciaire. Les arguments des autorités judiciaires burkinabè sont attendus pour soutenir la demande d’extradition de François Compaoré vers le Burkina Faso.

Nous s’y reviendrons.

Commentaires   

+1 #1 lewang 31-10-2017 08:00
ça c'est pas liberté dès...ce qui est déjà une victoire est que ce monsieur se rendra compte qu'il est aussi justiciable que tout le monde. On ne peut pas faire tuer, bruler son prochain... et toujours vivre dans la paix du cœur comme si de rien était. Vivement qu'on voit le bout du tunnel. A chacun de s'armer de patience: si on a pu attendre 19 ans c'est pas quelques mois ou quelques années qui pourront décourager. c'est la finalité qui importe.
Citer

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

© 2011-2014 - Observateur Paalga - Tous droits réservés I Conception: CVP Sarl.