Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

Le musulman et sa mosquée

Mosquée de Dioulassoba à Bobo-Dioulasso Mosquée de Dioulassoba à Bobo-Dioulasso

Le mois de ramadan est peut-être le moment idéal pour poser la question de la relation du musulman avec sa mosquée. On le voit cinq fois par jour fréquenter la mosquée du quartier ou celle la plus proche de son lieu de travail. Pourquoi ne prie-t-il pas dans sa chambre ? Doit-il être indifférent à ce qui se passe à la mosquée ? Quel type d’acteur devra-t-il être ? Autant de questions que l’on peut se poser en ce moment. Eléments de réponses avec l’encadreur de l’Institut musulman d’éducation et d’enseignement (IM2E), Ibrahima Ouédraogo. Vos suggestions sont toujours attendues sur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Le terme arabe pour désigner la mosquée est masjid, il vient de la racine sa-ja-da, qui signifie se prosterner. Ce terme fait référence à un endroit de prosternation, la prosternation symbolisant la soumission totale. La mosquée représente donc le lieu sacré dans lequel les musulmans doivent accomplir les prières et invocations destinées à Allah, le Très-Haut. Un muezzin est chargé d’appeler les fidèles avant chaque prière, en récitant «l’Appel à la prière» (Adhan) afin que chaque musulman soit au courant de l’imminence de la prière. Cependant, le prophète Mouhammad a également dit : «Toute la terre est une mosquée sauf les cimetières et les commodités». Par ces paroles, le prophète tient à faire comprendre le caractère avant tout symbolique de la mosquée et que la prière est possible en tout lieu, à condition que ce lieu soit pur.

Les mosquées sont les maisons de Dieu, et celui qui aime Dieu aime sa maison et multiplie ses visites en elles. L’assiduité à la mosquée est le critère extérieur de foi que le messager nous a transmis. D'après Abu Saïd al-Koudri, le Messager d'Allah (saw) a dit : "Si vous voyez un homme aller assidûment à la mosquée, attestez qu'il a la foi".

La mosquée selon Mouhammad (saw)

 

Pour tout début, il nous faudra situer la place et la fonction d’une mosquée comme Dieu nous l’enseigne et comme son messager l’a vécu. Dès son arrivée à Médine, le Prophète (saws) ordonna que l’on y construise une mosquée afin qu’elle soit le lieu de prières et de réunions des croyants. De son vivant, la mosquée ou les mosquées ont servi d’asile ou de lieu où héberger les voyageurs, les pauvres et ceux qui se sont retirés de la vie mondaine pour se consacrer à l’adoration.

Le prophète de l’islam recevait les délégations chrétiennes, musulmanes et autres dans sa mosquée. Cette fonction de chancellerie des mosquées est très connue des historiens de l’islam. Les pourparlers s’y tenaient, et les accords y étaient signées. La mosquée du prophète a également joué le rôle de trésorerie (baitoul maal). En effet, c’est là que les butins de guerre et les trésors étaient gardés et redistribués. Quand les musulmans étaient attaqués par les habitants de la Mecque et les autres tribus, la mosquée servait d’état-major pour lever les troupes et recueillir les dons dans le cadre de l’effort de guerre.

La mosquée du prophète, depuis le 7e siècle jusqu’à nos jours, jouer son rôle d’université. En effet, c’est ce cadre qui a permis de former spirituellement, moralement et intellectuellement les musulmans et les musulmanes. Le prophète en personne avait désigné un jour de la semaine où il dispensait les cours aux femmes musulmanes. De nos jours, cette mosquée (celle de Médine) continue de diffuser la savoir de l’islam à des générations de musulmans. Ce sont les cours publics donnés par d’éminents professeurs et shouhouks (Cheick au pluriel).

La mosquée a surtout participé à la socialisation des masses musulmanes. On y vient pour rencontrer ses frères et sœurs en islam, prendre conseils, s’informer des réalités de la Oummah à travers les échanges, les khoutab (les sermons), etc. La pratique des prières quotidiennes, les prières des fêtes, celles faites sur les morts, l’écoute du sermon chaque vendredi sont autant d’actes d’adoration qui renforcent le rôle social et spirituel des mosquées dans la vie des musulmans. Ce sont des moments importants dans la vie des croyants, qui nouent des liens entre eux, unifient leur parole et leur but, développement l’entraide.

Voici la mosquée telle que la sounnah (tradition du prophète Mouhammad) nous l’enseigne. La question qui vient à l’esprit, c’est donc l’état des lieux de nos mosquées, l’état de notre implication dans la gestion de la mosquée du quartier ou du secteur. Sous nos cieux, on trouve des mosquées pratiquement à chaque coin de rue, ce qui facilite aux musulmans l’accomplissement de leurs cinq prières quotidiennes.

Nos mosquées laissent pourtant à désirer

 

L’état des «maisons de Dieu» dans nos quartiers laisse à désirer. Il suffit de constater l’état des lieux d’aisance ou les lieux des ablutions, la qualité des nattes ou tapis, les mauvaises odeurs. Nos propres maisons sont mieux équipées, mieux parfumées et mieux organisées que celles d’Allah. Il faut donc préserver la mosquée de toute saleté, de toute impureté et de toute mauvaise odeur. Le prophète  détestait aller à la mosquée après avoir mangé de l’ail ou des oignons crus, car cela donne une mauvaise haleine. Alors qu’en est-il de celui qui fume ?

Il y a  un comportement à avoir dans la mosquée, on évite d'y élever la voix ou de marcher de manière orgueilleuse, de parler de futilités, de commerce ou des choses qu'Allah n'aime pas.

A ces éléments de l’environnement il faut ajouter nos limites organisationnelles et managériales des mosquées. Cette situation est déplorable et inacceptable quand on sait que nos mosquées sont peuplées de diplômés des écoles de gestion les plus prestigieuses. Ils sont donc capables de produire des manuels de gestion des mosquées prenant en compte les aspects financiers et managériales. Un défi à relever donc !

Allah a honoré ceux qui donnent vie à la mosquée à travers sa fréquentation et son entretien/gestion. Un jour, le prophète s’enquit d’une femme qui  se chargeait de  la propreté de la mosquée, qui n’était pas apparue depuis quelque temps, et ses compagnons l’informèrent de sa mort. Il alla  prier sur sa tombe et reprocha à ses compagnons de ne pas l’avoir mis au courant de son décès.

Comment devenir un membre productif de sa mosquée ?

 

Pour finir, voici quelques conseils pour rendre agréables nos mosquées et devenir un membre productif de sa mosquée.

Commencez par vous renseigner sur ce qui se passe dans votre mosquée et la manière dont vous pouvez soutenir les projets déjà mis en place.

Ne sous-estimez aucune tâche, parce qu’Allah est le Plus Reconnaissant, et nous aurons besoin le Jour du Jugement de toutes les bonnes actions que nous aurons récoltées ici-bas.

Si vous avez des connaissances avérées, vous pouvez utiliser la mosquée pour enseigner les principes de base de l’Islam aux jeunes musulmans, et nourrir en eux un amour et un attachement à la mosquée dès le plus jeune âge.

Un autre moyen essentiel d’être actif dans la mosquée est de faire des dons régulièrement pour l’entretien et la maintenance de la mosquée.

Vous pouvez imprimer et distribuer des flyers pour faire la pub d’un évènement à venir ou d’un cours qui se déroulera à la mosquée. Comme également imprimer et distribuer des brochures sur les enseignements de l’islam aux fidèles.

Pendant les vacances scolaires, la mosquée peut être très bénéfique et rendre service en rassemblant les jeunes (et les moins jeunes) pour qu’ils mémorisent le Noble Coran, ou apprennent les manières et le caractère islamiques.

Il est important d’impliquer la jeunesse. Organisez des activités appropriées pour les jeunes frères et sœurs.

Enfin, la mosquée peut, dès la rentrée des classes, aider les parents avec des cours de soutien scolaire pour les enfants.

Il ne s’agit que de quelques idées quant à ce que vous pourriez faire pour votre mosquée. Profitons du Ramadan pour nous investir dans nos mosquées.

Sous Coordination de

Moumouni Simporé

Encadré

Vendredi 11 juillet 2014

Heure de début : 4h35mn

Heure de rupture : 18h36mn

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

Retour en haut