Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL

Crash Air Algérie : Les éclairages du Général Gilbert Diendéré

 

Mardi 29 juillet 2014, salle d’attente du «Centre de commandement » peu avant 12h30. Sur une chaise qui traînait sur les lieux, le président de cellule de crise mise en place suite au crash du vol AH 5017 le jeudi 24 juillet, le général Gilbert Diendéré, sans protocole et sans garde du corps, se laisse bombarder  de questions, sans esquiver aucune. Des circonstances qui ont conduit ses hommes à être les premiers à découvrir les débris de l’appareil  à la difficile reconstitution des corps en passant par les hypothèses de l’accident, «Golfe», comme on l’appelle, s’enquiert certes du contenu du questionnaire mais n’évite aucun sujet.

En savoir plus...

Prière de l’Aid el fitr : A la place de la Nation

 

Les fidèles musulmans du Burkina Faso ont célébré l’Aid El  fitr, la fête marquant la fin du mois de jeûne le lundi 28 juillet 2014. A Ouagadougou, la place de la Nation a été le point de convergence de nombre d’entre eux qui ont prié pour la paix au Burkina Faso sous la direction d’Aboubacar Sana, imam de la grande mosquée. La situation politique a occupé une place importante dans son sermon. Le génocide rwandais a servi d’exemple à l’imam Sana pour lancer un cri du cœur  aux politiques :   « Nous demandons aux partis politiques d’avoir la crainte de Dieu. Ayez la crainte de vos ancêtres, de vos pères et travaillez à ce qu’on ait la paix. Dans beaucoup de pays, il y a eu des troubles. Vous avez voyagé et avez certainement vu le musée où sont entreposés les crânes des victimes du génocide au Rwanda. A la télé, nous avons vu le président du Faso, le président de l’assemblée nationale, ainsi que certains de nos ministres visiter ce musée. Faites donc en sorte que les crânes des populations de notre pays ne soient pas exposés un jour et que des gens viennent les regarder. Au nom du respect pour le pays, du respect pour les chefs coutumiers, nous ne voulons pas vivre cette situation. Nous ne voudrions pas que le monde  ait de notre pays cette image ».

 

 

 

 

 

Moumouni Simporé

 

En savoir plus...