Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

Brésil 2014 : Un carré d’as qui n’étonne pas

Ils étaient 32 le 12 juin, ils ne sont guère plus que 4 dans ce qu’on appelle habituellement le carré d’as. Bien sûr, la compétition n’est pas encore terminée, et il faudra sans doute en attendre le bilan définitif, mais d’ores et déjà on peut dire que Brésil 2014 nous aura offert un bon cru. Dans l’ensemble, on a assisté en effet à une bonne Coupe du monde avec ses coups d’éclat, non seulement ses révélations et ses grosses surprises, notamment les sorties prématurées de gros bras comme l’Espagne, l’Italie, l’Angleterre et le Portugal mais également ses monstruosités avec le vampire de Monte Video, Luiz Suarès. Admirables ont été les petits poucets comme le Costa Rica, la Colombie, le Mexique et les Etats-Unis, qui ont donné du fil à retordre aux gros calibres.

 

Finalement, il n’y a guère que les Africains qui se sont plus illustrés dans les vestiaires, eux pour qui les primes se négociaient jusqu’au bord de la pelouse, excepté la Côte d’Ivoire et l’Algérie qui n’auront pas vécu de grèves des primes.

Dans l’ensemble, le mondial 2014 aura été une grosse fête, et le Brésil étant La Mecque du football, l’engouement et les stades pleins ont fait plaisir à voir et on se désole déjà de sa fin.

Si certaines équipes ont fait illusion, au bout du compte, c’est à peu près les mêmes qu’on a, n’en déplaise aux spécialistes. En effet, si on excepte les Pays-Bas, qui sont tout de même vice-champions, les trois autres sélections ont remporté 10 des 19 éditions de la Coupe du monde :

  • -Brésil (5)
  • -Allemagne (3)
  • -Argentine (2)

Ça ne s’invente pas ! Même si la hiérarchie est souvent bousculée, les maîtres du ballon rond restent à peu près les mêmes. Mais puisqu’au bout du compte il n’en faudra qu’un, un grand tombera forcément. A commencer par l’Allemagne ou le Brésil, qui s’affrontent ce soir à 20h TU dans un match couteau. La Seleçao rêve d’une 6e étoile sans son étoile fétiche, Neymar, sortie sur brancard face à la Colombie, plongeant le pays du Roi Pelé dans un véritable psychodrame.

En réalité, des 4 qui restent, seuls les Pays Bas ont eu un jeu assez régulier et convaincant. Certes, Gary Lineker l’a bien dit : «Le football a été inventé par les Anglais, il se joue à 11 mais à la fin c’est toujours les Allemands qui gagnent». Mais plus depuis quelques années, et c’est peut-être pour cette raison qu’ils ont la rage de vaincre enfin cette année, car depuis 1996, ils n’ont plus remporté de trophée majeur.

Les confrontations Brésil # Allemagne et Argentine #Pays-bas sentent la poudre, et la question que l’on peut se poser dès maintenant c’est de savoir si les 3 gradés vont ajouter un nouveau trophée à leur tableau de chasse ou si les Pays-Bas vont après leurs trois finales perdues de 1974, 1978 et 2010 enfin accrocher une étoile à leur maillot  La réponse le dimanche 13 juillet prochain.

Hyacinthe Sanou

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

Retour en haut