Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

Lesotho (Groupe C): La grande curiosité

Des trois adversaires du Burkina Faso (Angola, Gabon et Lesotho) dans le groupe C  des éliminatoires de la CAN 2015, les Likuena sont la grande inconnue pour les Etalons. Sauf erreur, c’est la première fois que le chaudron du stade du 4-Août accueillera le petit voisin de l’Afrique du Sud le 6 septembre 2014.
Après avoir surpris le Kenya à Naïrobi, le petit poucet a pris confiance et caresse le secret espoir de se qualifier pour la première fois de son histoire  à  la grand-messe du football africain.



L’histoire nous enseigne que, géographiquement, le Lesotho est une petite enclave dans le vaste territoire de l’Afrique du Sud. Si son puissant voisin a fait des progrès en gagnant la CAN 96 sur ses terres après des décennies d’isolement pour cause d’apartheid, lui, tarde à se faire valoir sur la scène footballistique africaine.  
Il y a un an, le Lesotho pointait à la 185e place au classement FIFA, soit  la plus mauvaise performance de son histoire. Cela s’explique-t-il par le faible niveau de son championnat national  qui fonctionne  selon un régime amateur ?
Depuis quelques années, ses clubs engagés dans les différentes compétitions de la CAF sont éliminés au tour préliminaire. Comme chez nous, le championnat lesothan n’attire pas grand-monde. La publicité et les sponsors sont quasiment absents et les rencontres ne sont pas télévisées.
En 2008, la FIFA avait organisé une formation avec les représentants des clubs afin d’adopter un certain nombre de mesures visant à professionnaliser le championnat. Une déclaration avait été faite à cet effet et prévoyait, entre autres , le passage du championnat de D1 de 16 à 12 équipes, l’introduction d’un système d’enregistrement des clubs, la nomination d’inspecteurs de l’arbitrage pour chaque match de championnat, la contractualisation des entraîneurs et des joueurs, la création de diplômes d’entraîneur, le lancement de plusieurs championnats de jeunes et, enfin, la mise au point de consignes de sécurité à respecter lors de chaque rencontre. La date butoir pour la finalisation de ce programme, c’est cette année 2014.

Une ossature constituée de locaux

La saison sportive, qui s’est achevée, il y a quelques mois, a regroupé 14 clubs et c’est Bantu FC  qui a remporté le titre avec 59 points + 42 après 26 journées. Son dauphin est Lioli (54 points).
Chez nous, l’EFO a gagné le titre avec 64 points + 22. Son poursuivant immédiat n’est autre que l’USFA (61 points +27). Si au Lesotho on avait joué 30 journées comme au Burkina, peut-être que le leader aurait totalisé plus de points que les Stellistes.  Somme toute, en regardant les choses sous un certain angle, on peut dire que les deux championnats ont presque le même niveau.
Si au Burkina la sélection nationale est cent pour cent composée de pros, ce n’est pas le cas du Lesotho, dont la plupart des joueurs sont issus du championnat local.
Au vu de la participation de ce pays de l’Afrique australe aux compétitions internationales, les résultats sont on ne peut plus médiocres.
De la CAN 2000 (Nigeria-Ghana) à 2013 en Afrique du Sud, le Lesotho a été éliminé à chaque fois au tour préliminaire.
Lors des éliminatoires du mondial 2014 au Brésil, il faisait partie des équipes qui devaient passer par le premier tour pour continuer l’aventure. En novembre 2011, son adversaire était le Burundi qu’il avait battu 1-0 sur ses terres. Au match retour à Bujumbura, la sélection lesothane s’était payé le luxe de tenir en échec son concurrent (2-2).
Ayant passé avec brio son examen, elle rejoint au deuxième tour le groupe D composé du Ghana, de la Zambie et du Soudan.
Cette fois, il y a du costaud et ce n’est pas évident que le petit poucet bouscule la hiérarchie. Sa première sortie à l’extérieur est une vraie catastrophe.
Les Crocodiles, dans le chaudron de Kumasi, chutent lourdement face aux Black Stars (0-7). Le score est lourd pour les visiteurs qui, lors de la deuxième journée à Maseru, n’ont pu battre  le Soudan (0-0) de même que leur voisin la Zambie (1-1).
En trois journées, le Lesotho compte 1 point-7. Mathématiquement, il n’est plus dans la course et cela se confirme à Lusaka où il tombe (0-4). Pour comble d’infortune, le Lesotho, à domicile, n’a pas réussi à prendre sa revanche sur le Ghana (0-2). Mais lors de la 6e et dernière journée, il est allé, contre toute attente, dominer le Soudan à Omdurman (3-1).


Le sursaut d’orgueil

Bon dernier du groupe  D, le Lesotho n’attend plus qu’une compétition pour essayer de rebondir : les éliminatoires de la CAN  2015.
Comme pour le Mondial brésilien, il doit encore disputer le premier tour. Vaincu à Monrovia par le Liberia (0-1), il se tire d’affaire à Maseru en l’emportant par 2-0.
Au deuxième tour, les Crocodiles s’imposent à domicile 1-0 face aux Harambee Stars du Kenya. Ce résultat est-il sécurisant pour entretenir l’espoir ?
Le 3 août 2014, les Lesothans sont allés frapper un grand coup à Naïrobi en arrachant un résultat surprenant (0-0). Du coup, la porte du troisième tour leur est grandement ouverte sans aucune contestation.
En intégrant le groupe C, le Lesotho, une fois de plus, fait partie des outsiders. Ayant tiré  les leçons de ses échecs, il rêve sans doute de faire le voyage  au Maroc l’année prochaine.
Le fait de trop regarder les autres jouer à la phase finale va le pousser à se surpasser dans cette épreuve.

Justin Daboné

 

L’équipe du Lesotho
Gardiens de but
Mohau Kuenane (Lioli FC)
Kholuoe Phasumane (Lesotho Correctional Services)

Défenseurs
Tlali Maile (Bantu FC)
Janfeke Molibeli (Lesotho Defence)
Thabo Masualle  (Lioli FC)
Nkau Lerotholi (Matlama FC)
Moitheri Ntobo (Lesotho Correctional Services)
Bokang Mothoana (US Monstir, Tunisie)
Ngoako Mapheelle (Lioli FC)

Milieux
Mabuti Potloane (Linare)
Litsepe Marabe (Bantu FC)
Motlalepula Mofolo (Lioli FC)
Ralekoti Mokhahlane  (Lesotho Correctional Services)
Katleho Moleko (Athletico Cape Town Afrique du Sud)
Lehlomela Ramabele (Likhopo)
Bushy Moletsane (Lioli FC)

Attaquants
Tsepo Lekhooana (Maluti College, Afrique du Sud)
Thulo Ranchobe (Lesotho Correctional Services
Tsepo Seturumane (Lioli FC)
Moorosi Tsiu (Linare)
Mojela Letsie (Lesotho Defence)




Vendredi 5 septembre
Soudan  #  Afrique du Sud : Khartoum,
Guinée  #  Togo : Casablanca
Sénégal  #  Egypte : Dakar
Samedi 6 septembre
Nigeria  # Congo : Calabar
Mali #  Malawi : Bamako
Ethiopie  #  Algérie : Addis Stadium
Burkina Faso  #  Lesotho – Ouagadougou, Stade du 4 Août
Gabon  #  Angola : Libreville
Côte d’Ivoire  # Sierra Leone – Abidjan, Stade Félix Houphouët Boigny
RDC #  Cameroun – Lubumbashi
Ghana  # Ouganda : Kumasi
Zambie  # Mozambique : Lusaka
Niger #  Cap-Vert : Niamey
Tunisie #  Botswana : Monastir

Commentaires   

0 #1 Kôrô Yamyélé 02-09-2014 11:54
- Ouaiiiisss...Le s burkinabè sont ainsi !!! Moquez-vous ! ètalez le palmarès peu reluisant du Lesotho jusqu#à ce qu'il vienne vous battre chez vous au stade du 4 août et vous honnir devant votre public.

Par Kôrô Yamyélé
Citer

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

Retour en haut