Logo
Imprimer cette page

Eliminatoires CHAN 2018 : Saboteur face à l’obstacle Black Stars

Eliminatoires CHAN 2018 : Saboteur face à l’obstacle Black Stars

Les Etalons locaux seront face aux Black Stars du Ghana ce samedi 12 août 2017 au stade du 4-Août à 16h, dans le cadre d’une double confrontation pour les éliminatoires du championnat d’Afrique des nations (CHAN Kenya 2018). Cette première manche-là, les poulains de Drissa Traoré dit Saboteur doivent bien la négocier avant le retour au Ghana.

 

Mine de rien, depuis le CHAN 2014 en Afrique du Sud, les Etalons locaux ne se sont plus qualifiés à une phase finale de cette compétition. C’était avec le duo de coaches Brama Traoré – Albert Bambara. Depuis lors, plus rien. Drissa Traoré dit Saboteur a pris les commandes en 2015. Il ne réussira pas à faire mieux. Pire, il est défait par les Super Eagles du Nigeria qui avaient sur son banc de touche, Jean François Losciuto, l’ancien entraîneur de l’ASFA-Yennenga.

Cette année, Saboteur revient, avec la ferme intention de valider le ticket pour Kenya 2018. Cela passe par un cumul de résultats positifs lors de la double confrontation face aux Black Stars du Ghana. La première manche se joue ce samedi à 16 heures au stade du 4-août. La formation ghanéenne est arrivée à Ouaga avec une équipe de 18 joueurs et a installé ses pénates à Palace Hôtel.

Pour le moment, on ne sait pas grand-chose de la team Saboteur si ce n’est qu’il a dressé une liste de 33 joueurs (excusez du peu) pour cette expédition. Et tout se passe à huis-clos dans le camp de base du COMET (Centre omnisport des Etalons) hors de la vue des journalistes. Car fidèle à sa réputation, Saboteur ne veut pas voir de médias autour de «son équipe» parce qu’il veut, dit-il, observer une concentration maximale. En tout cas, l’on espère qu’avec les 33 joueurs dont il dispose, il sortira de sa science infuse, une équipe capable de surclasser les Black Stars du Ghana.

 

Kader Traoré

Commentaires   

0 #2 Sacksida 23-08-2017 11:56
Bravo à Idrissa Malo Traore dit saboteur pour cette qualification arrachée de haute lutte à ACCRA face aux Blaks Stars du Ghana. Saboteur a ses qualités et ses défauts, mais il faut faire avec car on se rappelle bien qu’il avait eu le même problème avec le Kadiogo FC en demi-finale à Conakry où il avait opposé un refus catégorique à la présence des scribouillards, mais bref. Maintenant, Fédération, encadrement technique et ministère devraient prendre les dispositions pour une meilleure préparation à cette phase finale de la CHAN prochaine et pour une représentation honorable. Courage et Salut !
Citer
+1 #1 Kanzim 13-08-2017 16:10
Les dirigeants des Etalons locaux ne semblent pas se rendre compte de la perte de considération de respect et même de sympathie dont ils sont l’objet au sein des citoyens burkinabè. Quand on méprise la presse au point de crier aux journalistes « ne prenez pas hein », lorsque ceux-ci font leur travail d’information par les images, ou quand on refuse tout débat ne se disant que devant il n’y a pas d’interlocuteur s valables, c’est ce qui arrive. Pourtant le coach Saboteur a les qualités andragogiques du savoir-faire et du savoir-faire-fa ire dans le domaine du football. Un domaine dont il maitrise par ailleurs le savoir, pour avoir été footballeur et pour avoir amoncelé une expérience d’entraîneur en international et au niveau du pays. La communication, qui pose problème au niveau de la FBF, semble se déteindre au niveau de certains entraineurs dans ce pays. Au toutes les instances de ce football facteur d’iniquité, d’inégalité et d’injustices dans le monde du sport au Burkina, on trouve des dirigeants qui ne semblent pas connaître les réalités sociologiques du football, qui confondent la pédagogie sportive à la pédagogie militaire, l’entraînement et la formation en football aux manœuvres militaires et à l’exercice du pas bloqué. On n’ira pas loin, si on ne « quitte pas dans çà ».
Citer

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

© 2011-2014 - Observateur Paalga - Tous droits réservés I Conception: CVP Sarl.