Ciné droit libre : Liberté d’expression sur son des «Grandes gueules» PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 30 Juin 2011 21:40

La 7e édition du festival «Ciné droit libre» bat son plein dans la capitale. Placée cette année sous le thème : «Nouveaux médias et démocratie en Afrique», une panoplie de films chocs sont présentés depuis le 29 juin 2011 à l’Institut français, au Centre culturel burkinabè et dans les amphithéâtres de l’université. Ecrivains, journalistes, réalisateurs, artistes musiciens et acteurs des structures des droits humains se sont mobilisés autour de ce festival, qui suscite un engouement majeur.

 

Depuis le 29 juin et ce, jusqu’au 3 juillet 2011, l’association Semfilms, initiatrice du festival «Ciné droit libre» est en train de faire de Ouagadougou le bastion de la promotion de la liberté d’expression en Afrique. Des imminents ambassadeurs des droits humains séjournent dans la capitale.

Karem Chérif, journaliste, écrivain et critique tunisien, Juan José Lozano réalisateur et producteur de films documentaires d’investigation, Gunter Wallraff, journaliste d’investigation allemand, Didier Awadi, artiste sénégalais et réalisateur engagé, Billy-Billy, rappeur ivoirien, St Pierre Yaméogo, réalisateur burkinabè, Smockey, artiste burkinabè et la marraine Henriette Ekwé, journaliste camerounaise et femme militante des droits de l’homme et de la démocratie.

Selon le coordonateur général du festival, Abdoulaye Diallo, le choix de cette femme «Douala» comme marraine n’est pas fortuite. Son engagement pour la démocratie et la liberté dans son pays lui a valu de nombreuses tortures et des emprisonnements. Elle vient de recevoir le prix du courage féminin décerné par le département d’Etat américain. «Les choses ne vont pas bien dans mon pays !

La gouvernance politique, économique et démocratique n’est pas bonne. Un pays qui a connu deux présidents en cinquante ans, quoi que vous disiez aux citoyens, ce n’est pas une démocratie». C’est la principale indignation qu’elle nous a formulée lorsque nous l’avions rencontrée dans les coulisses de l’Institut français. C’est le réalisateur St Pierre Yaméogo qui a ouvert le bal des projections-débats à l’Institut français avec son film pertinent «Ba Yiri».

L’artiste Billy-Billy avait auparavant cristallisé la salle lors de la cérémonie d’ouverture en donnant un avant-goût du concert des «Grandes Gueules» qui sera présenté le 2 juillet à la Maison du peuple avec Awadi, Smockey et Faso Kombat. En relatant les exactions que les Burkinabè ont subies en Côte d’Ivoire lors des tentatives des coups d’Etat, St-Pierre Yaméogo, à travers son film «Ba Yiri» a hissé pour la première fois sur le grand écran, une jeune comédienne, Tina Ouédraogo, qui a interprété le rôle de «Biba» dans le film.

Un long métrage où violence, amour, intrigue, souffrance, maladie et drame se côtoient. Awadi, Smockey et Billy-Billy ont ouvert la séance d’échanges pendant le festival qui consiste à rencontrer les journalistes et les invités du festival. Une occasion pour les hommes de médias de déplorer l’absence au début du groupe Faso Kombat, pourtant annoncé.

Ces échanges fructueux se sont déroulés le 30 juin à l’Institut français autour de la préparation du spectacle du 2 juillet 2011 à la Maison du peuple. Une occasion aussi pour Smockey de délier sa langue au sujet de son militantisme aux côtés des partis d’opposition sur le concept «Blaise dégage». «Il faut que les gens arrêtent de se balader avec les pancartes pour dirent qu’ils veulent l'amélioration de leurs conditions de vie sachant que personne ne va scier la branche sur laquelle il est assis…

Le seul message qui paraît vrai pour moi, c’est «Blaise dégage !»... Que ce soient des opposants, des Rhinocéros ou des Phacochères qui prennent l’initiative de créer un mouvement, j’adhère au message, mais je n’adhère pas aux animaux politiques qui sont derrière». C’est la quintessence du long monologue que l’auteur de «Votez pour moi» a livré à la presse. D’autres films et débats sont prévus tout au long du week-end jusqu’à la clôture du festival le 3 juillet.

RV Honla

Mise à jour le Vendredi, 01 Juillet 2011 12:56
 

Ajouter votre commentaire

Votre nom:
Commentaire:

Images de l'actu

  • bobo 1.jpg
  • bobo 3.jpg
  • bobo 4.jpg
  • bobo 5.jpg
  • bobo 6.jpg
  • bobo 8.jpg
  • bobo 10.jpg
  • bobo 11.jpg
  • bobo 12.jpg
  • bobo 13.jpg