ADO - KDO : Une “dream team” à la CEDEAO PDF Imprimer Envoyer
Dimanche, 19 Février 2012 20:40

Alassane Dramane Ouattara (ADO), président de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) en remplacement du Nigérian Goodluck Jonathan ; Kadré Désiré Ouédraogo (KDO) à la tête de la ladite Commission ; tel se présente, en effet, l’attelage magique scellé par la 40e session ordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement réunie les 16 et 17 février 2012 à Abuja.


Si, élu à l’unanimité, le numéro un ivoirien reçoit ainsi l’onction de ses pairs après son ascension douloureuse au palais de Cocody, consécutivement à la grave crise post-électorale qu’a vécue le pays d’Houphouët, pour l’ambassadeur burkinabè à Bruxelles, il s’agit du couronnement de quelque deux années de tractations politico-diplomatiques, pour qui sait que le Sénégal et surtout le Bénin, eux aussi, frappaient à la porte de la Commission de la CEDEAO pour succéder à l’intérimaire James Victor Gbeho du Ghana.
La nomination de cet ancien Premier ministre (6 février 1996 - 7 novembre 2000) de Blaise Compaoré résonne comme une victoire de la diplomatie burkinabè même si, pour rafler la mise, il aura fallu passer par des concessions et des consensus.

 


Quel eût, en effet, été le sort du prodige de Boussouma si la voix du Pays des hommes intègres n’avait pas pesé dans l’élection du premier Béninois, Thomas Boni Yayi, à la tête de l’Union africaine ?
Maintenant que le jackpot a été décroché, et que le locataire de Kosyam savoure sa victoire, l’on ne peut que s’en féliciter pour ce Burkina qu’on dit, à tort ou à raison, sous-représenté dans les institutions sous-régionales et internationales.


Cela est sans doute à l’actif du chef de l’Etat qui, quoi qu’on puisse en dire, sait mouiller le maillot sur tous les fronts, à l’heure de l’émergence.
Désormais, la balle est dans le camp de Kadré Désiré Ouédraogo, qui doit relever le défi, car, au-delà de son Faso natal, c’est au service de toute la communauté qu’il devra se mettre.
En tous les cas, l’urgence est à l’extinction des foyers de tensions et de la crise alimentaire dans la sous-région ouest-africaine.


Le nouveau président de la Commission, qui n’est pas un étranger dans la maison, pour y avoir déjà exercé entre 1985 et 1993 au poste de secrétaire exécutif adjoint chargé des Affaires économiques, sait plus que quiconque qu’il marchera sur des charbons ardents, même si l’on n’ose douter de ses capacités à marquer de son empreinte ce mandat de quatre ans qui vient à peine de s’ouvrir.
A 59 ans, l’Etalon burkinabè a encore toute l’énergie nécessaire pour tirer le wagon CEDEAO, et couronner de fort belle manière sa si riche carrière de grand commis de l’Etat.


Avant de s’installer à Abuja, la belle page professionnelle de Kadré Désiré Ouédraogo aura été marquée par, entre autres, ses prouesses au Fonds de solidarité et d’intervention pour le développment de la Communauté économique de l’Afrique de l’Ouest (FOSIDEC), à la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et à la Primature quand, un certain 06 février 1996, il fut appelé à la succession de Roch Marc Christian Kaboré, pour la consolidation de l’Etat de droit.


Jusqu’à la fin des temps, on pourra encore tout dire ou tout écrire sur cet intermède au cours duquel il dut baisser les bras face aux grands maux de la IVe République, mais cela n’empêcha nullement son mentor de le bombarder, moins d’un an après son éviction, successivement ambassadeur du Burkina Faso auprès de la Belgique, du Royaume-Uni et représentant permanent auprès de l’Union européenne.


Excusez du peu.
Alassane Dramane Ouattara à la présidence de la CEDEAO et Kadré Désiré Ouédraogo tenant les rênes de la Commission ; le tandem ivoiro-burkinabè devrait travailler à prouver aux treize autres membres qu’ils n’ont nullement été mal inspirés en confiant le destin de la maison commune à une “dream team”, une équipe de rêve.
Le chantier est vaste et Alassane Dramane Ouattara ne tarit point d’ambitions. Le couple ivoiro-burkinabè devrait mettre un point d’honneur à son mandat à travers la poursuite de l’œuvre d’intégration économique et politique ; le renforcement des institutions, de la démocratie, de l’Etat de droit et de la bonne gouvernance ; la mise en place d’une structure de contrôle électoral et de certification des processus électoraux.


Last but not least, le miraculé de l’hôtel du Golfe rêve aussi d’une politique de défense commune dans l’espace, de la mise en place d’une monnaie commune et, encore et toujours, de la libre circulation des personnes, des biens et de l’observation des droits d’établissement partout dans la région.
Maintenant que la page des discours est tournée, à l’œuvre donc !

La Rédaction

Mise à jour le Lundi, 20 Février 2012 08:08
 
Commentaires (7)
1 Lundi, 20 Février 2012 08:40
VERITE
Félicitation à KDO,du courage à lui,tout le pays le soutient
2 Lundi, 20 Février 2012 15:38
Le Guirotelet
Diplomatie burkinabé,une victoire après la débâcle éhontée des étalons dans la forêt équatoriale! Notre diplomatie a frappé un grand coup qui fait honneur à tout le pays.Félicitations à l'heureux élu et que Dieu tout puissant et les mânes de nos ancêtres l'assiste dans sa lourde tâche.Bon vent au couple ADO-KDO.
3 Lundi, 20 Février 2012 17:32
DIANE Oumar
vive la C E D A O avec a sa tête ADO ET KDO ET FELITATIONS
4 Lundi, 20 Février 2012 17:44
Sultan Razack
on espère que cela apportera une touche de plus au bon fonctionnement de cette boite! bon vent à la CEDEAO et à ADO
5 Lundi, 20 Février 2012 20:51
LE BASS
On espère mieux pour eux à la tête de cette communauté qui a maille à jouer pleinement son rôle.Que la sagesse divine illumine leur vie afin de mieux défendre les intérêts de nos pays dans la dignité(vérité).C'est seulement à l unissons que ns pouvons réussir.De grâce restons africains prenons des résolutions qui s'appliquent à notre continent(tropicalisons les propositions émanant de la communauté internationale)
6 Lundi, 20 Février 2012 22:20
LE BASS
On vs croit, on vs suit.De grace rester africains prenez des résolutions qui s'appliquent à notre société ne vs laissez pas mener en bateau et rester digne fils de l'Afrique et vs serez bénis par nos ancetres.Que la sagesse divine illumine vtre vie jusqu'au jour ou vs allez essayez de vendre l'Afrique.
7 Jeudi, 23 Février 2012 09:23
le catalan
Tout ça est bien beau.Place maintenant aux actes.Que ça soit une dream-team comme celle de Cruijf au Barça dans les années 90.
Vive le monde juste et visca Barca.

Ajouter votre commentaire

Votre nom:
Commentaire:

Images de l'actu

  • bobo 1.jpg
  • bobo 3.jpg
  • bobo 4.jpg
  • bobo 5.jpg
  • bobo 6.jpg
  • bobo 8.jpg
  • bobo 10.jpg
  • bobo 11.jpg
  • bobo 12.jpg
  • bobo 13.jpg