Menu

Conseil d’administration Sonabhy : Seydou Ilboudo aux manettes

1.	Transmission du P-V de passation de charge de l’ancien PCA, Nazaire Paré (à d.), à son successeur, Seydou Ilboudo (à g.) 1. Transmission du P-V de passation de charge de l’ancien PCA, Nazaire Paré (à d.), à son successeur, Seydou Ilboudo (à g.)

Nommé le 17 octobre dernier au poste de président du Conseil d’administration de la Société nationale burkinabè d’hydrocarbures (Sonabhy), Seydou Ilboudo a officiellement été installé le 12 novembre 2018 pour un premier mandat de trois ans.

 

Il arrive à la tête du Conseil d’administration de la Sonabhy quelque quatre jours après l’annonce par le gouvernement de l’augmentation du coût du carburant à la pompe et au moment où l’entreprise est confrontée à de véritables difficultés de trésorerie, d’investissement et où le prix du baril de pétrole sur le marché international connaît une hausse. Mais sans refuser le coût élevé de l’essence, l’homme assure qu’il s’agit d’un ajustement qui pourrait être temporaire au regard de l’évolution du prix au niveau international. « Dès qu’il y aura une courbe à la baisse au niveau international, les coûts au niveau national connaîtront une baisse », a-t-il expliqué. Avant d’ajouter que ces nouveaux ajustements vont permettre à la Nationale des hydrocarbures d’éviter la banqueroute, car la flambée des prix ces deux dernières années à l’international a impacté très négativement la trésorerie de la Sonabhy alors qu’elle doit continuer à approvisionner le pays.  

Lui, c’est Seydou Ilboudo, conseiller des Affaires économiques. A partir de ce 12 novembre 2018, il occupe de façon officielle le poste de président du Conseil d’administration (PCA) de la Sonabhy. Faut-il le rappeler, c’est au cours du conseil des ministres en sa séance du 17 octobre 2018 que Seydou Ilboudo a été nommé PCA de la structure. Pour l’homme, sa nomination vient à un moment crucial où la maison se doit de relever plusieurs défis. En effet, la société connaît une situation financière sans précédent. Chose qui entache la réalisation de ses investissements.

Grâce au rapport gouvernemental adopté au dernier conseil des ministres, la Sonabhy pourra tenir et assurer l’approvisionnement  du pays tout en se basant sur les acquis déjà engrangés par l’équipe sortante. Ainsi, « Main dans la main, nous allons permettre à la Sonabhy, en dépit de sa situation financière déficitaire, de la hausse du prix du baril du pétrole à l’international, avec l’aide du gouvernement, d’œuvrer à établir un mécanisme  qui permettra de suivre les fluctuations que la structure connaîtra dans le futur », a-t-il déclaré. 

L’homme succède à Nazaire Paré, qui y a exercé deux mandats, soit six années. Mandats qui, selon le PCA sortant, ont été marqués par des difficultés. Mais grâce aux efforts et à l’engagement de tous, malgré le contexte difficile de la trésorerie et du marché mondial des hydrocarbures, ils ont réussi à présenter des résultats probants.

Avant donc de céder la place à son successeur, Nazaire Paré n’a pas manqué de témoigner sa reconnaissance à tous ses collaborateurs grâce à qui il a pu assurer sa mission. A son remplaçant l’homme a dit sa disponibilité à l’accompagner pour le rayonnement de la maison commune, accompagnement que le nouveau PCA a salué à sa juste valeur. 

 

Assiata Savadogo

Dernière modification lemercredi, 14 novembre 2018 19:06

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Retour en haut