Logo
Imprimer cette page

Rencontre Gbagbo/Affi N’Guessan : Secret de polichinelle pour un huis-clos

Rencontre Gbagbo/Affi N’Guessan : Secret de polichinelle pour un huis-clos

 

Cette fois, ils se sont rencontrés. Par deux fois même : vendredi et samedi derniers ; même si l’information tenue secrète n’a commencé à circuler que ces 24 dernières heures. C’est la première fois depuis neuf ans que Laurent Gbagbo et Affi N’Guessan s’entretiennent. En mars 2019, il  y a bien eu une tentative, l’ancien premier ministre ayant été même en Europe dans l’attente d’une confirmation de rendez-vous, avant que l’initiative ne capotât suite à l’exigence de l’hôte qui posait comme préalable que son visiteur démissionnât d’abord de la présidence du FPI (Front populaire ivoirien). Une exigence jugée inacceptable  par l’intéressé qui s’en était retourné à Abidjan pour ensuite traiter son mentor de tous les noms d’oiseaux. Cette violente réaction avait du reste amené bon nombre de militants tendance Affi à rompre les amarres.

 

 

Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts de la lagune Ebrié, et les rancœurs accumulées tout au long de ces dernières années se sont quelques peu apaisées, à moins que ce ne soit la realpolitik qui ait pris le dessus sur les soupirs des uns et des autres. Cette entrevue intervient, on ne le sait que trop, à dix mois d’une élection présidentielle qui s’annonce houleuse, à travers une scène politique en pleine recomposition, avec ces alliances et ses mésalliances qui n’en finissent pas au gré des vicissitudes que traversent les différents éléphants cette faune politique. Des alliés d’hier sont devenus des ennemis jurés, à l’image d’Alassane Ouattara d’un côté, Henri Konan Bédié et Guillaume Soro de l’autre. Et certains, qui se sont livrés un combat à mort il y a presque une vingtaine d’années, se retrouvent, à l’image d’un Guillaume Soro rendant visite à Laurent Gbagbo et d’un certain Charles Blé Goudé câlinant littéralement Henri Konan Bédié qui surprend en pestant contre l’ostracisme dont serait victime Soro de la part de la galaxie Ouattara.

 

Et le FPI dans tout ça ? Il y a bien longtemps qu’il est divisé entre le FPI-GOR (Gbagbo ou rien), la frange restée fidèle à l’enfant terrible de Mama, et celle de Pascal Affi N’Guessan jugé trop accommodant  vis-à-vis du pouvoir, pour ne pas dire plus. C’est peu de dire que Laurent Koudou Gbagbo ne veut plus sentir celui qui fut son chef de gouvernement. Mais en véritable animal politique, il sait aussi être pratique. En attente de son procès en appel à la CPI suite à son acquittement en janvier 2019, Gbagbo sait sans doute que ce n’est pas demain qu’il plongera de nouveau dans le marigot politique ivoirien, car, quand bien même il serait difficilement acquitté et libre de ses mouvements, il peut compter sur Ado  pour l’empêcher de remettre les pieds en Côte d’Ivoire. Non seulement il lui faut de nouveaux papiers, le passeport notamment, mais il a été aussi condamné par la justice de son pays, en octobre 2019, à 20 ans de prison  et à 389 milliards de francs CFA d’amende pour le braquage de l’agence nationale de la BCEAO.

 

Avec le mandat d’arrêt international contre Guillaume Soro et la condamnation de Gbagbo, c’est un véritable cadenaccio (verrouillage dans le jargon sportif) politico-judiciaire qu’opère méthodiquement l’actuel président ivoirien et contre lequel ses adversaires viennent se briser les uns après les autres. Dans ces conditions, la seule possibilité pour les tendances FPI d’exister et de ne pas faire la figuration lors des prochaines consultations électorales, c’est de se retrouver. L’ancien pensionnaire de la prison de Scheveningen le sait plus que quiconque ; et c’est sans doute ce travail de rapprochement, même à petits pas, qui a commencé le week-end dernier à Bruxelles. Et même si c’est le huis clos qui a prévalu, si bien que pour le moment on ne sait pas grand-chose de ce qu’ils ont pu se dire, il est sûr que les échanges ont porté sur la prochaine présidentielle et la réconciliation.

 

 

Issa K. Barry

Dernière modification lemercredi, 08 janvier 2020 21:21

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

© 2011-2014 - Observateur Paalga - Tous droits réservés I Conception: CVP Sarl.