Logo
Imprimer cette page

Droit civique, d’accord, mais devoir civique d’abord

Droit civique, d’accord, mais devoir civique d’abord

Vivement 2021. Nous allons bouter hors de la Maison Blanche Monsieur Merde. Place à Nancy Pelosi. Moustapha Thiombiano, le même, vient de nous faire savoir que la Chef des Démocrates à la Chambre des Représentants est son amie personnelle. Comme l’était Bill Clinton et son épouse Hillary. Comme l’était Michaël Jackson. Comme l’était,  je ne sais plus quel locataire du Quay d’Orsay à Paris. Comme l’était Jimmy Cliff. Exit le Tweeter man.

 

Le Président Alassane Bala Sakandé a déclaré qu’il y a un temps pour se taire et un temps pour parler. Non, moi je ne dirai pas ça. Moi je dirais qu’il y a un temps pour élucubrer et un temps pour ré- élucubrer. Et puis, et puis… Non je vais me  taire, c’est le temps de me taire. Si non je pourrais être incompris. Mais j’y vais, le Président Bala Sakandé est un démocrate.

Voilà, Son Excellence Sakandé a cité à contretemps les propos de Sir Winston Churchill, le héros national des Anglais. Churchill a imaginé une situation où ce sont  plusieurs chiens qui  aboieraient sur son passage. Churchill conseille alors de garder son calme et de continuer son chemin comme si de rien n’était. C’est pourtant un illustre guerrier comme vous savez.

Mais il ne réagira pas  face à quelques minables carnivores aboyant à tue-tête. Il en a vu d’autres pensez-donc. Dans le cas du Président Sakandé, c’est un seul chien qui s’est dressé sur sa route le menaçant de ses crocs. Il a pris la bonne décision : s’arrêter, faire face et lui rabattre le caquet de la pire des manières pour servir de leçon à ses co-maquisards. Il servirait de leçon aussi à ses collègues des réseaux sociaux. Ils sont incorrigibles les gars de la toile. Incorrigibles, méchants et parlant par wasard.

Vous savez ce que j’ai entendu de la bouche de ces mauvaises langues depuis le démenti du PAN sur son imaginaire démission du Parti du levant ? Ils disent que c’est Sakandé lui-même qui a provoqué la suspicion et que c’est bien fait pour lui.

Ils disent que le Président de l’Assemblée Nationale doit être comme César. Il doit être au-dessus de tout soupçon. Des vipères, je vous dis. Vous savez ce qu’ils méritent ?  Non, pas le poteau n°5. Ce qu’il leur faut c’est le fusil de Laurent Bado. Ce fusil qu’il a réservé pour les voleurs de millions de l’Etat.

De toute évidence, Laurent Bado ne doit pas être pour la Réconciliation Populaire Généralisée de Ablassé. Pas d’accord donc pour la Justice Transitionnelle façon Paul Kagamé. Fusiller un voleur de millions juste pour quelques millions ? C’est vrai que le mentor en Chef n’a pas précisé le montant des millions volés  mais il ne va tout de même pas fusiller un voleur de 2 ou 3 millions comme un voleur de 200 ou 300 millions!? Ce serait injuste. Et puis Monsieur le Président et cher mentor, vous oubliez une chose. Vous avez assuré et vous assurez le pouvoir d’Etat. Abdoul Karim Sango n’est pas n’importe qui dans le gouvernement. Tahirou Barry n’était pas n’importe qui dans le gouvernement.

La 3ème fenêtre de l’enfer qui s’est ouverte... Mon Dieu !

Mon petit bout de chou de commando dictateur, lorsqu’on zappe sur ses dessins animés, il hurle de toutes ses forces, se laisse rouler par terre en pleurant :

-Je suis fâché, je suis fâché…

Excellence Monsieur le Président Alassane Bala Sakandé, tous mes respects. Faut pas fâché…Nous élucubrer.

Revenons au vote de Burkinabè de l’Etranger. La toile s’est enflammée et ils ont bien raison. Comment a-t-on pu croire que sur un territoire aussi vaste que la Côte d’Ivoire 3 Consulats suffisent pour enrôler 3 ou 4 millions de votants ? Et les Etats-Unis, un pays 3 fois plus vaste que la Côte d’Ivoire avec l’Ambassade pour seul lieu de vote ? C’est comme si tous ceux qui étaient chargés de l’organisation de la Présidentielle 2020 avaient perdu la tête.

Je voudrais bien savoir, lorsqu’on dit que le vote des Burkinabè de l’Etranger est une revendication de toute la diaspora, de quelle manière cette revendication a-t-elle été formulée ? Ce sont ces quelques dizaines d’activistes de Yopougon ou de Port-Bouét voulant se faire du beurre sur le dos des Partis politique, ce sont eux qu’on appelle toute la diaspora ?

J’entends aussi dire que le vote de Burkinabè de l’Etranger est un droit. Tout à fait d’accord. Le vote est effectivement un droit civique. Mais pour un bon citoyen il n’y a pas que les droits. Il y a aussi et surtout les devoirs. Au nombre de ces devoirs il y a le payement de l’impôt qui constitue une obligation pour tout citoyen aimant sa Patrie. Ne serait-ce pas temps que nos compatriotes vivant hors du pays accomplissent ce devoir civique ?  C’est un devoir qui aidera à la construction des ‘’Cités de la diaspora’’.

Maintenant que le fiasco est consommé on fait comment ? Vérité pour vérité si nous avons enregistré 15 000 enrôlés, nous ne pourrons pas avoir 15 000 votants mathématiquement parlant. Il est même certain que nous aurons moins de 15 000 votants. Ceux qui se sont fait enrôler ayant constaté que l’opération n’a pas suscité d’engouement  en déduiront qu’il ne faut pas se donner la peine de revenir voter. 15 000 votants à partager entre 3 ou 4 Partis Baobab…Le jeu n’en vaut pas la chandelle. 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

© 2011-2014 - Observateur Paalga - Tous droits réservés I Conception: CVP Sarl.