Logo
Imprimer cette page

Hugues Fabrice Zango médaillé aux J.O : «Je suis surpris par l’engouement des Burkinabè»

Hugues Fabrice Zango médaillé aux J.O : «Je suis surpris par l’engouement des Burkinabè»

 

L’unique médaillé burkinabè des Jeux Olympiques, Hugues Fabrice Zango, s’est envolé le mercredi 18 août 2021 dans la soirée pour la France, pour la suite de sa saison sportive. Avant de quitter Ouagadougou, le triple sauteur s’est dit surpris par l’engouement que son exploit ait suscité chez les Burkinabè.

 

 

 

 

«Je suis surpris par l’engouement des populations burkinabè devant la médaille de bronze que j’ai gagnée aux Jeux Olympiques à Tokyo. On est même parvenu à me convaincre que cette médaille valait de l’or ». Ce sont là les propos d’Hugues Fabrice Zango. Il ne mesurait pas tant la joie des Burkinabè de voir le nom du pays inscrit parmi les nations médaillées des JO. Il ne l’imaginait pas si grande la ferveur du peuple lorsqu’il est revenu de Tokyo. «La communication est bien passée », a-t-il souligné. C’est la raison pour laquelle, avant de rejoindre la France où il réside, il a tenu à traduire sa gratitude aux Burkinabè.

 

«Je vais me nourrir des bénédictions et des encouragements que j’ai reçus pour mieux rebondir dans 3 ans lors des JO de Paris en 2024. Là, on va tout faire pour répondre aux attentes et ramener l’or. En tout cas, cette nouvelle pression sera mon carburant », a souligné le meilleur triple-sauteur africain. Selon lui, les JO de Tokyo fut l’une de ses pires compétitions ces derniers temps. Parce qu’il n’a pas pu réaliser l’exploit pour la médaille d’or. Qu’à cela ne tienne, le résultat est salutaire.

 

Hugues Fabrice Zango reconnaît qu’il a passé un cap et est devenu un personnage public. C’est pourquoi il compte désormais agir comme tel en s’investissant dans le domaine social et aussi motiver les jeunes à éveiller leur conscience. Dans ses perspectives sportives, il y a la Diamond league et le championnat du monde en salle et en dehors. C’est d’ailleurs ces compétitions qui vont lui permettre de maintenir le pointe jusqu’en 2024.

 

Le médaillé de bronze de Tokyo 2020 a confié que le ministère des Sports a renouvelé l’accord qui le liait à l’Etat burkinabè, il y a 3 ans. Cela lui permettra de prendre en charge ses entraînements.

 

Il est revenu sur les récompenses qui lui ont été offertes par les autorités burkinabè. «Je veux que les jeunes qui sont derrière en tirent une motivation. Le football est populaire parce qu’on y brasse des millions. En athlétisme après un sacre, on peut aussi avoir des millions. L’argent, ça motive », a-t-il conclu.

 

 

Kader Traoré

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

© 2011-2014 - Observateur Paalga - Tous droits réservés I Conception: CVP Sarl.