Menu
Education

Education (24)

Boursiers burkinabè en Inde : «Ils seront rapatriés dès le 22 février» (Pr Alkassoum Maiga, ministres des Enseignements supérieurs)

 

Dans l’après-midi du 17 février 2020, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, le Pr Alkassoum Maïga, nous a accordé une interview sur la situation des 16 étudiants burkinabè en Inde, précisément au Godavari institute of engeneering and technology (GEIT). Partis en 2018 au pays de Mahamat Gandhi pour y poursuivre des études dans les domaines de la mécanique, de l’électricité et de l’électromécanique, ils se sont fait entendre ces temps-ci, par voie de presse, en décriant leurs conditions de vie et d’études. Ils cohabiteraient avec toutes sortes de reptiles et d’animaux sauvages et recevraient leurs enseignements en telegu, un dialecte local. Mais selon le ministre, il y a simplement un montage grotesque autour de cette affaire. Il a par ailleurs indiqué que les Indiens ont souhaité que ces étudiants rentrent au pays dès le 22 février prochain.   

En savoir plus...

IUTS : Genèse d’un impôt avec un de ses géniteurs

 

Il a fait partie, entre 1966 et 1970, des vingt-cinq membres de la Commission de la fiscalité mise en place par le ministre des Finances d’alors, le célèbre intendant militaire Tiémoko Marc Garango ; commission  dont les travaux ont abouti à la création de ce qui a été baptisé Impôt unique sur les traitements et salaires (IUTS), une parade qui avait été trouvée pour pallier le faible taux de recouvrement de l’impôt qui, jusqu’à cette date, se faisait par la procédure de la déclaration annuelle et personnelle des revenus des travailleurs. Bien qu’étant à la retraite depuis 28 années, tonton Pascal Bonkoungou, puisque c’est de lui qu’il s’agit, ancien administrateur des services financiers, n’a rien perdu de ses réflexes dans son domaine de prédilection et surtout aucun document de son passage dans l’administration financière ; lui qui s’est constitué un bureau d’archives à son domicile de Kamsaoghin à Ouagadougou. C’est d’ailleurs à l’issue d’une brève visite en ces lieux, considérés comme sa mémoire dans la fonction publique nationale et sous-régionale, qu’il nous a reçus, le 4 février 2020, pour parler de cet impôt qui fait couler beaucoup d’encre et de salive ces derniers temps. Le Code général des impôts 2018, bien en exergue dans ses documents réunis pour la circonstance, Pascal Bonkoungou a déclaré que  l’application de l’IUTS aux primes et indemnités des travailleurs du public n’est que justice même s’il relève une mauvaise communication sur cette affaire.

En savoir plus...

Collège Saint-Jean-Baptiste de La Salle : Le côté pervers des réseaux sociaux enseignés aux élèves

Les réseaux sociaux permettent de rester en contact avec des amis, la famille. Mais l’utilisation naïve de ces plateformes exposent à des risques comme la cybercriminalité. Les élèves, friands de ces technologies, y sont les plus exposés. Pour y sensibiliser les jeunes, la Commission de l’informatique et des libertés a organisé, le 30 novembre 2019, une campagne d’éducation au numérique au profit des élèves du Collège Saint-Jean-Baptiste de La Salle.

En savoir plus...

Journée de l’excellence scolaire : Les «pépites de la Nation» sous les ors de Kosyam

 

C’est désormais une tradition républicaine, le chef de l’Etat reçoit à l’issue des examens scolaires les élèves qui se sont illustrés par leurs brillants résultats. Hier, mardi 6 août, la cuvée 2019, forte de 70 étoiles, a reçu dans la salle polyvalente du palais de Kosyam les félicitations du président du Faso et les récompenses qui vont avec.

En savoir plus...

Education inclusive: Brett Richards pour sauver Yacouba Sana

Pour permettre à des enfants burkinabè d’avoir une scolarisation effective, l’association Action Amsa, avec le concours de la bourse Brett A Richards vient d’offrir une garantie scolaire au jeune Yacouba Sana pour son cursus primaire. Dr Nadira Riopel Djido et son équipe ont porté la bonne nouvelle à famille de garçon de la classe de CP2 de l’école groupe d’artillerie du Camp militaire Baba Sy.

En savoir plus...

Remise de diplômes à l’IAM Ouaga : A’Salfo de Magic System et ses 498 filleuls

Une portée de 498 diplômés drapés dans des toges impeccables, un parrain mythique, A’Salfo de Magic System, un patron de la cérémonie en la personne du président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, un palais des Sports de Ouaga 2000 superbement décoré, un parterre d’invités, de parents, de représentants d’entreprises partenaires et d’enseignants du supérieur ; voilà le cliché de la sortie de promotion 2018-2019 de l’Institut africain de management (IAM), baptisée « Promotion A’Salfo ». Les parchemins remis concernaient le BTS (Bac+2), la Licence (Bac+3) et le Master (Bac+5). C’était le dimanche 07 juillet 2019 à Ouagadougou.

En savoir plus...

Certificat d’études primaires : La ronde des centres de Ouagadougou

Même si certains ont eu du mal à retrouver l’emplacement exact de l’école primaire Paspanga C, presque tout le monde est arrivé dans l’enceinte de l’établissement avant l’heure convenue. D’un côté, le maire de la commune de Ouagadougou, Armand Pierre Béouindé, entouré de plusieurs de ses collaborateurs, attendait patiemment. C’est finalement vers 7 heures passées de quelque vingt minutes que nous faisons mouvement vers les salles de composition, où les candidats au CEP (Certificat d’études primaires) et au concours d’entrée en 6e étaient déjà installés.

 

En savoir plus...

Crise de l’éducation : Des associations islamiques interpellent l’Etat

 

Suite à un panel sur la crise de l’éducation des enfants et la responsabilité des parents, l’union des associations islamiques de Banfora (UAIB) a tenu à remettre son rapport au gouverneur des Cascades, Joséphine A. Kouara Kaboré. Pour cette association, reçue le 25 mars 2019 par cette autorité, l’Etat doit jouer sa partition en prenant en compte ses recommandations dans ce sens.

En savoir plus...

Cantines scolaires : «Si dans le peu qu’on donne, des gens doivent couper… » (Roger Ilboudo, DAMSSE)

 

Historique des cantines scolaires, organisation et fonctionnement, bilan ; voilà, entre autres, les points qui ont été abordés lors de la conférence de presse animée par Roger Ilboudo, directeur de l’Allocation des moyens spécifiques aux structures éducatives le mardi 12 février 2019 à Ouagadougou. Parlant des tentatives de malversation, le conférencier du jour s’est indigné en ces termes : «Si dans le peu qu’on donne, des gens doivent encore couper, il y a un problème».

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS