Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

Déclaration des biens de Macky Sall : Attention à l'effet papillon !

Celui que les Sénégalais ont oint le 25 mars 2012 a déclaré ses biens mobiliers et immobiliers ; une première, sauf erreur ou omission, puisque la loi ne l'y contraint pas et que ses devanciers ne l'ont pas fait. On se rappelle seulement qu'en mars 2010, Kalifa Sall, le nouveau maire de Dakar, avait fait de même pour montrer que la bonne gouvernance et la transparence lui tenaient à cœur. Le président Macky Sall a-t-il cédé, de guerre lasse, à la rumeur et aux écrits de certains journaux, qui faisaient étant de l'énormité de ses biens ?

En savoir plus...

Nord Mali : Rébellions tous Azimuts

Amadou Toumani Touré (ATT) a-t-il été victime de ses propres turpitudes ? Chaque jour qui passe semble indiquer que, peu ou prou, l'irrédentisme version 2012 du Nord Mali n'a pas totalement surpris l'homme du 26-Mars, sauf qu'il n'avait sans doute pas prévu que cet énième accès séparatiste touareg allait contribuer à sa chute.

En savoir plus...

Arrestation d’Abdallah Al Sanoussi : Un trophée, trois acheteurs

Le Guide de la Jamahirya libyenne a peut-être soldé ses comptes depuis le 20 octobre 2011 avec la justice des hommes, mais pas ses proches parents et fidèles, qui, un à un, sont en train de tomber dans la nasse judiciaire.
Après Seif el Islam, le fils et dauphin de Kadhafi, appréhendé à Zentane par un groupe d’insurgés, c’est au tour de l’ancien chef  du renseignement de l’ère Kadhafi d’être arrêté ce 17 mars en Mauritanie.

En savoir plus...

France et rébellion touarègue : Quand on a sa main dans la gueule d’AQMI …

Depuis que le candidat Sarkozy est sorti du bois le 15 février 2012 au journal de TF1, la campagne présidentielle bat son plein en France.  Dans ce pays à la démocratie rodée, l’heure est aux grandes questions économiques et politiques sur la marche du monde. Et comme presque toujours, l’Afrique sera la grande absente du débat ; mais ce n’est pas pour autant que le Continent noir ne fait pas partie des préoccupations de l’Hexagone. Bien au contraire.

En savoir plus...

Présidentielle sénégalaise : Le plus dur reste à venir

Hier 26 février 2012, 5,3 millions de Sénégalais devaient départager dans les 11 000 bureaux de vote les 14 candidats à la course à la présidence, dont le chef de l'Etat sortant, Me Abdoulaye Wade. Sans anticiper sur les résultats de ce scrutin "dangereux", officieusement, de nombreux politologues donnent "Gorgui" grand favori :

En savoir plus...

Nord-Mali : La partition ne saurait être une solution

L’homme s’appelle Hassane Ag Mehdy ; un colonel de l’armée malienne dont le surnom révèle aisément le surnom : Jimmy, le rebelle ; dans l’édition de l’Observateur Paalga du mercredi 8 février, il s’exprime avec aisance sur la rébellion touarègue, dont il affirme volontiers qu’il est un des fers de lance.

En savoir plus...

Triple "A" : Débat de riches ?

L’épée de Damoclès, qui pendait depuis le 5 décembre 2011 sur la tête de la France et que le président Nicolas Sarkozy se jurait d’esquiver à tout prix, a fini par choir. Vendredi en effet, Standards & Poor’s (SP), l'une des trois agences de notation, qui distribuent les bons et les mauvais points, a retiré à l’Hexagone (1) le prestigieux «AAA» dont elles créditent les économies nationales les plus dignes de confiance aux yeux des investisseurs.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS