Logo
Imprimer cette page

Equipe-type de la CAN 2017 : Avec Bertrand et Kaboré

Equipe-type de la CAN 2017 : Avec Bertrand et Kaboré

La CAF a dévoilé le onze type de cette 31e coupe d’Afrique des nations de football. Dans cette équipe-type, il y a 2 Etalons, à savoir Charles Kaboré et Bertrand Traoré. A côté d’eux, il y a Préjuce Nakoulma et Aristide Bancé qui sont les remplaçants dans cet effectif. Le prix du meilleur joueur de la compétition est revenu au joueur camerounais de 21 ans, Christian Bassogog.

 

Le onze-type

 

Gardien : Fabrice Ondoa (Cameroun)

Défenseurs : Modou Kara Mbodji (Sénégal), Ahmed Hegazy (Egypte), Michael Ngadeu (Cameroun)

Milieux de terrain : Charles Kaboré (Burkina Faso), Daniel Amartey (Ghana), Bertrand Traoré (Burkina Faso), Christian Atsu (Ghana), Mohamed Salah (Egypte)

Attaquants : Christian Bassogog (Cameroon), Junior Kabananga (RD Congo)

Remplaçants : Essam El Hadary (Egypte), Cheikhou Kouyaté (Sénégal), Préjuce Nakoulma (Burkina Faso), Aristide Bancé (Burkina Faso), Benjamin Moukandjo (Cameroun), Zezinho (Guinée Bissau), M’Bark Boussoufa (Maroc)

Prix du fair-play : Egypte

Meilleur buteur : Junior Kabananga (RD Congo) : 3 buts

 

L’équipe-type des déceptions

 

Elle comporte de grands noms du football africain et qui font les beaux jours des clubs européens. Lors de la phase de poule, on pourrait, dans ce lot de candidats au bonnet d’âne, mettre des joueurs comme Serges Aurier de la Côte d’Ivoire, Pierre Emeric Aubameyang, Eric Bailly, Clinton Njie… Ces stars étaient très attendues dans le rectangle vert, mais malheureusement, elles n’ont pas su apporter la mesure de leur talent. Au final, elles ont déçu.

 

 

Aucun contrôle antidopage positif

 

La Confédération africaine de football (CAF) a publié dimanche 5 février sur son site internet un bilan médical de la compétition. Parmi les nombreuses données statistiques sur la compétition, on apprend notamment que 120 tests ont été effectués conformément aux règles antidopage de la CAF, et que sur les résultats des 26 premiers matchs, soit au soir du 28 janvier, après les deux premiers quarts de finale, aucun contrôle positif n’a été noté. Ces statistiques nous enseignent par ailleurs que l’âge moyen du joueur de la CAN 2017 est de 25,2 ans contre 26 ans lors de l’édition 2016. Le Cameroun, vainqueur de l’épreuve, a avec l’Ouganda, la moyenne d’âge la plus basse : 24 ans.

 

Le pactole des vainqueurs

 

On connaît les primes que recevra chaque équipe en fonction de son rang lors cette CAN : le Cameroun, vainqueur, se taille la plus grosse enveloppe, soit 4 millions de dollars (2,44 milliards de CFA) contre 1,22 milliard à l’Egypte. Le Burkina, qui a terminé à la 3e marche du podium, s’en tire avec 916 millions, de même que le Ghana, 4e. Les quarts de finaliste (Tunisie, Congo, Maroc et Sénégal ont reçu 488 millions. Les autres équipes, tombées au 1er tour, sont reparties avec 354 millions pour les 3e et 292 millions pour les 4e de chaque poule. D’ores et déjà, les 16 qualifiés avaient obtenu 146 millions comme avance pour leurs préparations.

 

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

© 2011-2014 - Observateur Paalga - Tous droits réservés I Conception: CVP Sarl.