Logo
Imprimer cette page

Arrestation de délinquants : Un homme de tenue dans le lot

Arrestation de délinquants : Un homme de tenue dans le lot

 

Fin de parcours pour des malfrats spécialisés dans les attaques à main armée sur la voie publique et dans les centres de commerce.  Cette prise est l’œuvre du Service régional de la police judiciaire, plus connu sous l’appellation « commissariat de Wemtenga ». Parmi les 9 personnes  interpellées sur les  13 que compte ce réseau, figure un homme de tenue, a confié la police sans autres précisions. Elles ont été présentées aux hommes de médias le 12 février 2021.

 

 

 

 

C’était vraiment un arsenal de guerre que ces malfrats avaient en leur possession pour leurs opérations. Jugez-en vous-même par les armes saisies par la police : une kalachnikov avec deux chargeurs de cinquante-sept minutions, un pistolet automatique de calibre 9 mm avec un chargeur garni de sept minutions, un pistolet automatique de calibre 7,65 mm avec un chargeur garni de 6 minutions, un pistolet automatique transformé en calibre 7,65 mm et deux révolvers garnis de 6 minutions.

 

Les membres de ce réseau avaient pour quartier général, un kiosque à café situé dans le quartier Tabtenga. Selon le commissaire principal de police, Sayibou Galbané, ils s’y retrouvent régulièrement pour planifier leurs différentes attaques. Ils ciblent d’abord les centres de commerce à attaquer, ensuite, ils se déportent sur les lieux pour faire la reconnaissance et attendent le moment propice pour passer à l’acte. Ainsi, a relaté le commissaire, au cours de l’attaque, certains font le guet pendant que les autres pénètrent dans la boutique ciblée où ils tiennent en respect les personnes présentes sur les lieux avec leurs armes à feu. Ils obligent les gérants à leur remettre leurs recettes et dépouillent les clients de leurs biens. « Ils n’hésitent pas à faire usage de leurs armes et emportaient les vélomoteurs trouvés sur les lieux », a précisé le chef du service régional de la police du Centre.

 

Selon la police, pour ce qui est des cambriolages des véhicules, les membres de ce réseau commettaient leurs forfaits pendant la nuit. Ils ciblaient les véhicules de luxe devant les habitations, s’assuraient qu’il n’y a personne aux alentours, défonçaient les vitres à l’aide d’un couteau baïonnette et emportaient tous les objets ayant de la valeur. « Ils filaient également leurs victimes tard dans la nuit jusqu’à leur domicile, où ils les tenaient en respect et les dépouillent de leurs biens », a ajouté Sayibou Galbané. 

 

Le plus âgé du gang a 38 ans, il est coiffeur domicilié à Saaba ; quant au benjamin, il a 22 ans et est électricien en bâtiment, domicilié lui aussi à Saaba.

 

Akodia Ezékiel Ada

 

 

 

Encadré :

 

Quelques hauts faits des personnes interpellées

 

 

 

- Dans la nuit  du 16 au 17 janvier 2021, aux environs de 4 heures du matin, les membres du réseau ont braqué une boutique et ont emporté la somme de 350 000 francs CFA.

 

-  Le responsable de sécurité d’une salle de jeux Lydic-Ludia, a été agressé par les malfrats. 6 téléphones portables et une somme de 200 000 francs ont été emportés.

 

- Un monsieur a été victime d’un braquage perpétré par ce gang. Ils ont emporté  28 téléphones et une somme de 403 000 francs CFA.

 

- Dans la nuit du 15 au 16 janvier 2021 aux environs de  5 heures du matin, ce réseau a fait irruption dans une boutique et à l’aide de leurs armes ont dépossédé les tenants des lieux de 2 téléphones portables et d’une somme de 184 000 francs.

 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

© 2011-2014 - Observateur Paalga - Tous droits réservés I Conception: CVP Sarl.