Menu
Une lettre pour Laye

Une lettre pour Laye (121)

Une Lettre pour Laye : La famine aux portes du Centre-Nord

 

Cher Wambi,

 

Bientôt, ce sera l’heure de la vérité, avec la saison des pluies qui tire inexorablement vers la fin.  Chacun récoltera ce qu’il aura semé, pour reprendre cet adage connu sous tous les cieux. Sauf que, pour certains de nos braves paysans qui suent sang et eau pour travailler la terre, la moisson risque, dans  certaines localités, d’être en deçà du labeur à cause, soit du déficit de pluie, soit du fait de l’excès d’eau.

En savoir plus...

Une lettre pour Laye : Blaise au peuple burkinabè

 

Cher Wambi,

 

Très bientôt, les insectes volants nocturnes feront leur apparition, signe que la saison pluvieuse tire à sa fin. Si au cours de septembre, l’ultime mois de l’hivernage, Dame Nature nous gratifie de sa générosité, les fruits de la terre seront à la fois à la hauteur du labeur de nos braves paysans et de nos espérances.

En savoir plus...

Une Lettre pour Laye : Tous solidaires dans le deuil

 

Cher Wambi,

 

Pour parler comme Missié Goama de l’ancien journal satirique burkinabè « JJ », je dirai que « ce mois da août, c’est vairement mois da août », tant jusqu’à la date d’hier jeudi 19 août 2021, le ciel a été généreux au point de susciter la crainte d’inondations, particulièrement dans la capitale.

En savoir plus...

Une Lettre pour Laye : Roch face à son armée, les yeux dans les yeux

 

Cher Wambi,

 

Comme tu l’as effectivement constaté, dans ma lettre de la semaine je n’ai pas pu obtenir les relevés pluviométriques pour te les communiquer.  Alors je promettais que dans ma prochaine missive tu recevrais ce qui est devenu ta came à toi.

 

Chose promise, chose due. C’est donc avec plaisir que je te sers ta dose de la semaine du 1er au 7 juillet 2021 et qui se répartit comme suit :

 

Bobo-Dioulasso : 36,3 mm ; Bogandé : 39,9 mm ; Boromo : 29,2 mm ; Dédougou : 49,2 mm ; Dori : 10,6 mm ; Fada N’Gourma : 80,7 mm ; Gaoua : 68,8 mm ; Ouagadougou : 52,6 mm ; Ouahigouya : 29,8 mm ; Pô : 17,2 mm.

En savoir plus...

Une Lettre pour Laye : Une fille de 12 ans accouche pendant le CEP

 

 

Cher Wambi,

 

J’espère qu’à Laye,  ce mois de juin augure une bonne pluviométrie, comme le  prévoient les services de la Météo sur l’ensemble du territoire.

 

En tout cas le relevé pluviométrique de la période du 17 au 23 juin 2021 présage une bonne tendance même si, comme on le dit, une hirondelle ne fait pas le printemps.

En savoir plus...

Une Lettre pour Laye : Peines pédagogiques pour élèves vandales

 

Cher Wambi,

 

Le Burkina Faso  vient de rejoindre enfin le cercle des pays qui ont engagé une campagne de vaccination contre le Covid-19.

 

En effet, dans la nuit du dimanche 30 au lundi 31 mai 2021, une cargaison de 115 000 doses de vaccin AstraZeneca a atterri à l’aéroport international de Ouagadougou. Sitôt arrivées, sitôt administrées, puisque deux jours après, c’est-à-dire dès le mardi 2 juin, au centre médical urbain du secteur 52, quartier Patte d’oie, débutait l’opération de prévention de la pandémie dans notre pays.

En savoir plus...

Une Lettre pour Laye : - Tentative d’enlèvement d’un écolier à Kaya

 

Cher Wambi,

 

Tu te rappelles que, dans une lettre datée du 18 janvier 2021, Bassolma Bazié, le secrétaire général de la Confédération générale du travail du Burkina (CGT/B), informait les autorités du pays de sa démission de la fonction publique. Le professeur certifié des lycées et collèges qui enseignait les Sciences de la Vie et de la Terre (SVT) a motivé sa décision par le fait d’avoir été victime de ce qu’il qualifie d’« affectation arbitraire ». Ce jet d’éponge avait fait les choux gras de la presse à l’époque avant de tomber un peu dans l’oubli.

En savoir plus...

Une Lettre pour Laye : Parcours du combattant pour policiers radiés

 

Cher Wambi,

 Dans ma Lettre de la semaine dernière, je me suis fait l’écho du blues des Volontaires pour la défense de la Patrie. Comme tu le sais, suite à la décision prise en novembre 2019 par le  président Roch Marc Christian Kaboré, ce corps de supplétifs civils de nos Forces de défense et de sécurité a effectivement fait l’objet d’une loi votée en janvier 2020. Hélas, un an à peine seulement après, ils cumulent déjà des arriérés de ce qu’on considère être leur solde : 200.000 FCFA par groupe de 10 combattants  et par mois.

En savoir plus...

Une Lettre pour Laye : Affaire Thomas Sankara : nouveau rendez-vous le 16 mars

 

Cher Wambi,

 

Après de longues années de surplace, le dossier Thomas Sankara a véritablement pris son envol au tribunal militaire de Ouagadougou,s notamment depuis l’insurrection populaire de 2014. Le juge d’instruction a bouclé son travail et le dossier a été transmis à la chambre de contrôle de l’instruction. C’est ainsi que cette juridiction a tenu du 19 au 27 janvier 2021 l’audience de confirmation des charges.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS