Logo
Imprimer cette page

Bilan vaccin contre la Covid-19 : 20 315 doses administrées en deux semaines

Bilan vaccin contre la Covid-19 : 20 315 doses administrées en deux semaines

 

Le ministre de la Santé, le Pr Charlemagne Ouédraogo, avec à ses côtés ses collaborateurs, a tenu une rencontre d’information au profit des hommes de médias le mardi 15 juin 2021 à Ouagadougou. Objectif : sensibiliser la population à adhérer massivement à la vaccination contre la maladie à coronavirus, échanger sur l’évolution de la campagne et réduire les effets des messages anti-vaccination afin de renforcer l’adhésion des populations. A la date du 13 juin 2021,  20315 doses ont été administrées.

 

 

 

 

Rappelons que le Burkina Faso a enregistré un cumul de 13 459 cas confirmés de Covid soit 5027 femmes et 8432 hommes avec 13 277 guéris. Pour freiner sa propagation, des vaccins ont été mis en place. Débuté le 2 juin dernier au Burkina Faso, avec 115 200 doses d’Astrazeneca reçues par le biais du mécanisme COVAX, deux semaines après, 20315 personnes ont été vaccinées à la date du 13 juin 2021 dans une présentation du Dr Emmanuel Seini, directeur général de la Santé publique.

 

Pour lui, malgré les tendances épidémiologiques favorables à l’heure actuelle, le vaccin reste un des outils pour compléter l’arsenal de la riposte à la Covid-19. Ils ont martelé que personne ne peut prévoir la survenue d’éventuels rebonds, et la perspective d’ouvrir les frontières terrestres va exposer les populations à des risques de contamination.

 

Il a expliqué que parmi  les  personnes qui ont été vaccinées contre la maladie  jusque-là, aucun cas de manifestations adverses post-immunisations (MAPI) n’a été enregistré. Et de faire savoir aux populations réticentes que les pays où on ne porte plus de masques sont ceux-là où les gens se sont fait vacciner. En plus dans les mois à venir, la Chine fournira à notre pays 300 000 doses de vaccins homologués par l’OMS.

 

Selon lui, l’un des défis à relever est l’adhésion massive de la population à la vaccination contre la Covid-19, car le vaccin réduit la propagation du virus entre les personnes, réduit la circulation mondiale des variants. Le choix d’une personne de se faire vacciner protège la personne elle-même mais aussi les autres personnes. Il assure à la population que les vaccins ont été rigoureusement testés, et cela a impliqué des centaines de milliers de personnes dans le monde.

 

Quant au ministre de la Santé, le Pr Charlemagne Ouédraogo, il a confié que, dans les jours à venir, une journée spéciale de vaccination sera organisée pour les hommes de médias afin de convaincre plus d’une personne et montrer leur accompagnement de la campagne de vaccination contre la Covid-19. « Il n’y a pas de suicide collectif à l’échelle mondiale, mais il y a des soins collectifs », a-t-il déclaré. Par ailleurs, il n’a pas manqué de relever qu’avant d’aller se faire vacciner, la personne désireuse de se faire vacciner doit se détendre, prendre un repas avant et après, s’hydrater, éviter de consommer de l’alcool, avoir une bonne nuit de sommeil et éviter la prise de médicament en vente libre avant et après la vaccination.

 

Les personnes désireuses de se faire vacciner doivent se rendre dans les Centres médicaux avec antenne chirurgicale (CMA), les Centres médicaux (CM), à la CARFO, dans les infirmeries, les casernes, les Centres de santé et de promotion sociale (CSPS) des chefs-lieux de commune.

Félicité Zongo

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

© 2011-2014 - Observateur Paalga - Tous droits réservés I Conception: CVP Sarl.