Menu
Regard sur l'actualité

Regard sur l'actualité (351)

Côte d’Ivoire : «Tout va bien» pour Simone Gbagbo

 

Quand Simone parle, c’est forcément un événement, qui plus est, dans les circonstances actuelles. Quelque trois semaines après le retour au bercail du président Laurent Gbagbo, l’ancienne première dame s’est en effet exprimée par le truchement d’une vidéo de 6 minutes. Le choix de ce canal n’est certainement pas fortuit. A l’heure du tout numérique, c’est en effet l’un des meilleurs moyens de faire passer son message le plus loin possible et de toucher le plus grand nombre possible. Dieu seul sait combien de fois ce message a été partagé, liké et commenté depuis hier.

En savoir plus...

15 mois de prison contre Zuma : Une sentence plus facile à prononcer qu’à exécuter

 

« Il n’y a absolument aucun doute, M. Zuma est coupable d’outrage à la justice… Jamais auparavant l’autorité et la légitimité de cette Cour n’ont été sujet à autant d’attaques… Jamais la justice n’a été autant menacée. Nous n’avons pas d’autre choix que de le juger coupable ».

En savoir plus...

Karim Khan, nouveau procureur de la CPI : 9 ans pour réussir sa reconversion

 

On croirait presque que Laurent Gbagbo n’a pas choisi au hasard la date de son retour en Côte d’Ivoire. C’est en effet demain jeudi 17 juin 2021 que l’ancien président ivoirien rentre au bercail d’où il avait été transféré en catimini il y a 10 ans à la CPI. Après de longues années de procédures et de procès, il a fini par être définitivement acquitté en appel par cette juridiction internationale, où il était poursuivi pour des crimes liés à la violence qui a suivi l’élection présidentielle de novembre 2010.

En savoir plus...

Transition malienne :Assimi Goïta et le quarteron d’officiers félons

 

Il faut croire que dans sa formation d’officier il y avait un module consacré à la préparation et à l’exécution de coups d’Etat. Neuf mois seulement après avoir déposé le président Ibrahim Boubacar Keïta, précisément le 18 août 2021, le colonel Assimi Goïta vient en effet de perpétrer son deuxième putsch.

En savoir plus...

Transition tchadienne : Macron pourra-t-il ramener le général Deby dans le rang

 

Ça commence vraiment mal avec le Comité militaire de transition (CMT).

 

Au moins cinq morts, officiellement, et plusieurs blessés.

 

Tel est, en effet, le bilan de la répression qui s’est abattue hier mardi 27 avril 2021 sur les manifestants suite à l’appel du collectif de l’opposition «Wakit Tama» pour une transition civile au Tchad.

 

Donc cinq tués, les premiers du général de corps d’armée Mahamat Idriss Déby, qui a succédé, voilà il y a une semaine, à son père, mort, là aussi officiellement, sur le champ de bataille en voulant combattre les rebelles du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT).

 

Il faut croire que les chiens ne font vraiment pas des chats et ce sang versé complique un peu plus la délicate période qui commence.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS