Logo
Imprimer cette page

politique nationale : Gérard est parti

politique nationale : Gérard est parti

Gérard Kango Ouédraogo , ancien Premier ministre et président de l’Assemblée nationale de la Haute-Volta, est décédé hier mardi 1er juillet 2014 à l’âge de 89 ans. Au moment où nous bouclions la présente édition, nous apprenions de sources concordantes la disparition de Gérard Kango Ouédraogo (GKO), survenue hier mardi 1er juillet 2014 en fin de matinée (10h 30 selon des sources proches de la famille) à la Polyclinique internationale (ex-clinique du cœur) où il avait été admis depuis plusieurs semaines. Il avait 89 ans.

 

Né le 19 septembre 1925 à Ouahigouya dans la lignée royale du Yatenga (d’où son surnom de duc du Yatenga), c’est l’un des derniers baobabs des politiciens de la Loi cadre qui vient de s’écrouler. L’ancien pensionnaire de la célèbre école primaire supérieure Terrasson de Fougères de Bamako, d’où il sortit diplômé en 1945 pour intégrer l’administration coloniale, eut par la suite l’une des carrières les plus accomplies de notre pays puisqu’il a assumé les plus hautes fonctions, sauf celle de chef de l’Etat. Comme en attestent ci-dessous les traits saillants de son parcours, riche et varié.

1- Carrière gouvernementale

- Premier ministre de la IIe République (février 71-février 74)

- Ministre des Finances dans le troisième gouvernement de la Loi cadre.

2- Fonctions parlementaires

- Président de l’Assemblée nationale sous la IIIe République (avril 78-25 novembre 80)

- Député de la 1re et de la IIe législatures de la IVe République

- Député au Palais Bourbon, l’Assemblée nationale française (56-60)

- Conseiller territorial (52-60)

- Questeur au Grand Conseil de l’AOF (Afrique occidentale française) à Dakar.

3-Carrière diplomatique

Gérard fut notre premier et jeune ambassadeur à Londres où, dit-on, il fut particulièrement remarqué grâce à sa prestance par sa gracieuse majesté la reine Elisabeth II. Ce passage dans la capitale britannique lui vaudra du reste un autre sobriquet : le gentleman de Londres.

4- Chef politique

- Fondateur en 56 avec Michel Dorange du MDV (Mouvement démocratique voltaïque)

- Président, après la chute de Maurice Yaméogo le 3 janvier 66, de l’UDV-RDA qui deviendra ensuite PDV-RDA

- Président d’honneur à vie de l’ADF-RDA.

5- Charges traditionnelles

GKO était chef coutumier de Soubo et de Yirim dans le Yatenga. C’est sans doute pour cette raison qu’une certaine discrétion à d’abord entouré l’annonce de sa mort.

6- Homme de radio

C’est une des facettes de sa vie que le grand public ne connaît pas. Le défunt fut en effet, dans les années 50, chroniqueur en langue mooré à radio Dakar. Les gens d’un certain âge se souviennent ainsi que les dimanches, au marché central de Ouaga, un haut-parleur diffusait les nouvelles de l’AOF depuis Dakar, et la voix n’était autre que celle de Gérard.

Celui que ses proches pleurent aujourd’hui était aussi, naturellement, un chef de famille qui a eu une nombreuse progéniture. Et si l’aîné, Gaëtan, a suivi une carrière diplomatique jusqu’à sa retraite (il fut notamment représentant permanent du Burkina Faso auprès des Nations unies), le plus connu est sans conteste Gilbert Noël Ouédraogo, président de l’ADF-RDA, plusieurs fois ministre et actuellement maire de Ouahigouya, absent du pays quand la triste nouvelle est tombée.

Le programme des obsèques n’était pas encore connu au moment où nous mettions sous presse. Nous y reviendrons.

La Rédaction

Commentaires   

0 #9 lumière positive 03-07-2014 08:51
paix à son âme! je crois que l'entretien donné à la rtb en son temps et qui a repassé hier, reste d'une très grande actualité! à méditer ou a réécouter par certains esprits de ce pays!!!
Citer
0 #8 KeRaven 02-07-2014 16:44
Paix à son âme!
Citer
0 #7 SNTS 02-07-2014 10:21
LE SYNDICAT NATIONAL DES TRAVAILLEURS DE LA SONABEL SALUT ET REND HOMMAGE A UN HOMME DE CONVICTION, UN VRAI PATRIOTE AMI FIDEL DE GEOVANI DORT EN PAIX ET PUISSE LE SEIGNEUR PARDONNER TES PECHES.
Citer
0 #6 KIKIDENI 02-07-2014 10:12
Paix à son âme et toutes mes condoléances à sa famille. Mais nous exigeons qu'il soit enterré à Fada. car c'est la terre de ses ancêtres . Ils sont juste à ouahigouya pour une mission que nous leur avions confiée .
Citer
+1 #5 boka 02-07-2014 09:57
Grande figure de l'histoire de ce pays.j'espere que son fils saura a present mesurer toute la responsabilite qui l'incombe.paix a son ame
Citer
0 #4 Sucrette 02-07-2014 08:42
Le Baobab s'est écroulé!... L'illustre personnage a marqué son temps d'une tâche indélébile. Que son âme repose en paix! Que la terre du Burkina Faso lui soi légère!
Citer
+1 #3 Beoggninga 02-07-2014 08:11
Merci l'Obs pour ce rappel historique enrichissant pour les nouvelles générations. PAIX A SON AME!
Citer
0 #2 Woloni 02-07-2014 07:54
Papa Gérard, paix à âme puisse la terre libre du Burkina vous soit légère. Vous avez été un exemple et merci pour tout
Citer
0 #1 zaksoba 02-07-2014 07:43
C'est vraiment un baobab politique qui tombe et aussi culturel. Natif de Ouahigouya que je suis, j'ai toujours aimé quand Gérard Kango venait à OHG. C'était une population en liesse et des fêtes culturelles à ne pas finir. C'est aussi à travers lui que j'ai compris ce que c'est la POLITIQUE. Petite Anecdote: à la période des campagnes, s'il (GKO) organise un meeting avec ses moyens de bord qui n'étaient pas trop puissants en sonorisation, l'ODP/MT faisait la leur juste à côté.
Repose en PAIX GKO et que la terre de tes ancêtres te soit légère.
Citer

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

© 2011-2014 - Observateur Paalga - Tous droits réservés I Conception: CVP Sarl.