Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

Bavures policières à Réo: A moins d'avoir un cerveau de mouche...


Quatre jours après le forfait, on n'en est toujours pas revenu. Nombreux sont en effet ceux qui se demandent si les choses se sont déroulées de la sorte : un monsieur (Abdoulaye Bado) qui va à Réo pour soutenir le maire dans le cadre de la finale de sa coupe.  Et dans la manifestation excessives de joie comme on en voit sur tous les terrains, il empoussière des policiers qui lui font subir une raclée bien qu'il s'en soit excusé auprès des victimes de ses acrobaties. Une bastonnade en règle suivie d'une interpellation. Une dizaine de policiers tombent à bras raccourci sur lui, de surcroît devant sa femme et ses enfants, dont les supplications semblaient doper les forcenés. Même le maire de la ville, Anicet Bazié, le confesse : «Ces policiers ne m'ont pas rendu service».
Ce n'est pas à lui seul qu'ils n'ont pas rendu service. Ces éléments n’ont rendu service ni à la police ni à tout le pays. Sauf, en effet, à être sous l'emprise de substances illicites ou à  avoir un cerveau de mouche, comment peut-on encore se rendre coupable d'une telle violence gratuite quel que soit ce que le monsieur a pu faire ? Certains diront que c'est encore les policiers et comme par hasard, il fallait en plus que ce fût à Réo, à quelques encablures de Koudougou où la mort d'un élève, Justin Zongo, par suite de violences policières qu'il a subies à l'époque, avait été le détonateur d'une crise socio-politique en 2011 qui avait débouché sur des mutineries à répétition au sein de l'armée et au sein de quelques corps paramilitaires. Qu'après cela de petits inconscients prennent le malin plaisir à souffler sur les braises, c'est à n’y rien comprendre.
Autant la population ne devrait pas se faire justice notamment en s'en prenant aux commissariats et autres institutions publiques, autant ce genre d'agissements des poulets est intolérable. On espère qu'ils seront punis à la hauteur de leur forfait.
La question se pose de savoir si ces agents ont décidé in petto de leur expédition punitive ou si leur hiérarchie a été mise au courant de leur lugubre dessein.
Certes, il ne faut pas jeter l'opprobre sur toute la police, mais ces moutons noirs ternissent à n’en pas douter l'image d'une institution sécuritaire passablement écornée, qui s'attelle depuis des lustres à redorer un tant soit peu son blason.
Quand vous avez des brebis galeuses comme celles qui se sont signalées à Réo, c'est un véritable travail de Sisyphe auquel vous êtes confronté, car vos efforts pour donner une image de marque de vous sont réduits à néant par des chenapans en tenue qui gagneraient à réviser leurs cours.

Adama Ouédraogo
Damiss


 

Dernière modification lelundi, 01 septembre 2014 12:38

Commentaires   

-1 #15 CITOYEN 07-08-2014 11:19
mes freres,bien vraix que la situation actuelle de notre pays est critique,pas pour autant d'envenimer un simple deraillement.ce rtains vont jusqu'au paroxisme en deformant les faits.En toute sincérité,de vous a moi,sur un terrain de foot,en presance de la securité,qui est ce qui manifesterait sa joie,vehiculé, dans la pelouse en plain match?n'est ce pas un sauvage et du laisser aller?dans un pays ou chacun ne fait que reclamer ses droits tout en oubliant ses devoirs.sur le plan international,s es actes sont condamnables et sanctionnés.vou s ne me direz pas le contraire si vous étes vraiment pationné du foot comme moi."les chiens aboient mais la karavane passe"
Citer
0 #14 alphabi 06-08-2014 21:41
Salut à tous il faut que les policiers sachent qu'ils sont nos frères et leur mission première est d'assurer la sécurité des citoyens et je pense qu'il est temps de mener des enquêtes de moralité avant de les intégrer dans le corps quelle honte
Citer
0 #13 anta 06-08-2014 20:09
Ne les appelez plus poulets.Les poulets sont plus intelligents.Ap pelons les Mouches. Mesdames les mouches, quelle mouche vous a piquées? Pendant 2 jours il n'y a pas une uns seule mouche au commissariat de Réo. Peut-être qu'elles sont revenues.Alors elles gagneraient à s'agglutiner autour des calebasses de dolo que sur le portrait des citoyens. Soit dit en passant, la député Bassolé a voulu défendre les policiers fautifs avec des arguments fallacieux.Rens eignez-vous.
Citer
0 #12 bii yeede 06-08-2014 19:05
j'ai simplement envi d'attirer l'attention des policier qui se laisse manipuler par les politique de faire attention, sinon le pays ne vas pas bruler sans vous.ses policier son a la solde d'un certain croupe des politiciens;sin on que dire d'un telle acte qui vise a mettre le feu a la poudrière comme en 2011.sanction sanction et encore sanction......1 00000000fois
Citer
0 #11 bibi 06-08-2014 17:47
je savais pas que "notre sécurité" était assurée aussi par des robots. parce que je refuse de croire que ceci soit œuvre humaine!
Citer
0 #10 malia 06-08-2014 17:41
Vous assurez la sécurité de qui alors? Il faut que l'immédiat et le devenir de ces policiers en cause soient dissuasifs. Faisons d'eux un exemple! Plus jamais ça dans notre patrie et nulle part d'ailleurs!
Citer
0 #9 Rapoug-Yandé 06-08-2014 17:38
Cette histoire n'est pas claire. Ce n'est la poussière soulevée par un véhicule qui peut expliquer cette violence inouïe. Je connais l'intéressé et il est très poli surtout bien éduqué pour avoir un écart de conduite avec la flicaille. Je pense que ces flics veulent mettre le feu au policier. Malheur à celui qui ne sait pas tirer leçon de la vie car l'assassinat de Justin Zongo par des policiers suivis de soulèvement à Koudougou devrait instruire tous les flics du Burkina dans le respect des droits humains.
Citer
0 #8 COSTA 06-08-2014 15:38
ça n'étonne personne on ne peut pas former des gens entre des quatre mures à gounghin et vouloir une efficacité de ce dernier.je deplore leur niveau de formation,qu'il s soient sanctionnés à la hauteur de leur forfait.
Citer
0 #7 Jamanatigui 06-08-2014 09:27
Habitué à signer forfait face aux coupeurs des routes mais prompts à tomber à bras raccourci sur des citoyens pour défouler. Quelle honte?
Citer
0 #6 Minnayi 06-08-2014 08:55
Bien dit M. Ouédraogo. Personnellement , j'ai du mal à comprendre ces agissements de ces policiers. Quelle que soit la raison, il est inadmissible que des agents de la police torturent un individu, même si c'était un délinquant. Je pense que ces derniers méritent tout simplement la radiation du corps de la police parce qu'on se demande encore ce qui serait arrivé si la population les avait trouvé sur le "lieu du crime"? C'est vraiment scandaleux à mon avis.
Citer

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

Retour en haut