Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

Cheffocratie, Ruecratie ou Elucucratie ?

Moi ya pas «Je suis CHARLIE». Moi ya «Je suis TOEGUI. Vrai vrai Toégui de Samogotenga. Moi ya gnontoroman. Drôle de vie. Mon docteur m’a dit de ne plus boire ni manger sucré. Je n’étais pas particulièrement accroc au sucré. Mais voilà, depuis que mon médecin m’a fait cette injonction, tout ce que je veux, c’est manger et boire sucré. Bizarre… C’est comme les lom-lom… On dit de ne pas regarder les lom-loms. Alors que moi, dès que passent des lom-lom, mes yeux se portent dessus. Je fais l’effort de ne pas regarder mais rien à faire, il faut que je regarde. Oui, c’est ça, mes yeux, ils tirent sur tout lom-lom qui passe.

 

Le plus curieux, lorsque j’ai parlé de mon penchant à Ted il m’a dit, étonné : «Tiens, toi aussi ? Je suis comme ça également». Et lorsque je me suis confié à Babou, il m’a avoué aussi qu’il est comme ça. Je me suis donc trouvé des circonstances atténuantes en me disant que puisque tout le monde est comme moi c’est que les lom-loms c’est fait pour être regardés.

On me demande souvent si je n’ai pas peur des coups de pilon de Mme Toégui pour oser parler si allègrement des pagb-naabas et des lom-loms. Rien à craindre en effet. Je sais ce que je fais. Madame Toégui, elle n’a jamais lu une demi ligne des élucubrations ni une demi ligne de quoi que ce soit. Lorsqu’on lui présente la page 6, elle balaie la feuille d’une main en demandant : «Tout ça là ? », fait kiorr… et du coq elle va à l’âne. Elle dit que c’est parce que je n’ai rien à faire que j’élucubre par wasard.

Je suis CHARLIE… Mais je suis plus TOEGUI que CHARLIE. Je suis GLEZ de JJ… Je suis MISSIE GOAMA… Mais je ne suis pas Boko Haram.

La 25e heure au Faso continue de faire florès dans les états-majors des partis politiques. Des partis politiques de l’ex CFOP il va sans dire.

En ayant procédé à la dissolution du CFOP, Zéphirin Diabré a déclenché la campagne de 2015 plus tôt que prévue. Désormais c’est chacun pour soi. Ablassé Ouédraogo a déjà annoncé la couleur, cette campagne à venir, on ne se fera pas de cadeau. Mais faut-il pour autant sortir les longs couteaux pour les anciens amis ?

Il faudra se méfier de ce jeu de l’Opposant de la 25e heure et de l’Opposant de la 1ère heure. On est toujours l’opposant de la 25e heure de quelqu’un. Si les RSS sont les opposants de la 25e heure de Ablassé Ouédraogo, Ablassé Ouédraogo est l’opposant de la 25e heure de Zéphirin Diabré. Et Saran Sérémé pourrait être l’opposant de la 25e heure de Jean Hubert Bazié ou de Norbert Tiendrébéogo. Et ainsi de suite. Ce sont des affirmations qu’on peut faire sans risque de se tromper car du MPP…, du Le Faso Autrement…, de l’UPC…, du PDC…, aucun de ces partis ne date de Mathusalem. Comme qui dirait, tout s’est passé devant nous. «C’est qui on n’a pas vu ici ?» chante Baz Bill.

L’opposant de la 25e heure c’est comme les poux. S’ils sont enfouis sous une mèche ou dans une perruque, il ne faut pas les chercher à l’aide d’un scanner. Sinon on les découvrirait. Même sur le crâne de Laurent Bado, si Ablassé Ouédraogo se munit d’une lentille il pourrait apercevoir un petit pou. Un tout petit pou peut être, mais un pou. Oui, même Laurent Bado. A un moment donné, Kilachiu avait-il été pressenti pour quelque chose oui ou non ? A un moment donné, Kilachiu avait-il oui ou non bu du vin avec l’Enfant terrible ? Il ne faut pas chercher les poux n’importe comment. Sinon, Emile Paré pourrait être appelé à la barre. Pourquoi ? Comment pourquoi ? Parce que tout simplement, si à un moment donné Laurent Bado avait été quelque chose, Emile Paré, au même moment donné aurait été quelque chose. CQFD.

Ah non, ce n’est pas moi qui réveille les souvenirs, c’est Ablassé Ouédraogo.

Cela dit, il ne faut pas jeter la pierre un peu trop vite sur Ablassé. Ici à Ouaga, il y a effectivement des hommes politiques, qui dès qu’on les voit, on a envie de dire : «Cui-là, il a une tête d’opposant de la 25e heure…».

Je suis CHARLIE ? Oui ! Je ne suis pas CHARLIE ? Non ! Comment ? Et moi ? Vous me demandez si moi je ne suis pas un opposant de la 25e heure ? Hé hé ! Moi Toégui ou moi Charlie ? Passe encore si c’est moi Charlie. Mais moi Toégui un opposant de la 25e heure ? J’ai marché contre l’ARDC de Soumane Touré moi ! Hé hé ! J’ai marché pour une Conférence Nationale Souveraine moi ! Hé hé ! Je suis un rescapé du matin des gros cailloux moi ! Hé hé !

Après l’entrée en matière musclée d’Ablassé Ouédraogo, il n’y a pas de doute, les élections couplées de 2015 seront les plus incertaines, les plus équilibrées, les plus impitoyables que notre pays va connaître. Je vous conseille de prendre votre ticket dès à présent si vous voulez être aux premières loges. Il y aura la participation d’un CDP original ou d’un CDP adaptable.

Vous êtes au courant de la candidature de Jean-Baptiste Natama ? Le gars du MAEP qui est présentement le bras droit de Mme la Présidente Zuma à l’Union Africaine ? Et cette candidature, personne ne me l’a dit, je l’ai apprise de la propre bouche de l’intéressé.

Je ne sais pas pourquoi, mais Jean-Baptiste Natama me fait le même effet que Zéphirin Diabré. Un rien de surdoué, de gendre idéal, une tête bien faite et bien pleine. S’il veut entrer en politique, tout comme Zéphirin a su le faire, Natama devra se débarrasser de sa personnalité de garçon bien éduqué usant du politiquement correct et de la langue de bois. La politesse, les bonnes manières ne sont pas toujours de mise dans la jungle politique. Là-dessus, Zéphirin Diabré n’a plus rien à apprendre : dent pour dent malcause pour malcause et ça n’enlève rien çà son Harvard.

Rien ne va chez moi. Tout est comme avant. Bien au contraire les problèmes s’accumulent.

D’abord, la journée de 24 heures ne me suffit plus. Trop courte. A peine l’aurore et aussitôt c’est midi. A peine midi aussitôt c’est le crépuscule. Et qui dit crépuscule dit la nuit. Et la nuit que peut-on faire d’autre si ce n’est ce que vous savez !? Il y a aussi que depuis que la campagne a commencé, les politiciens s’accaparent tous les matins de mes Mochichi FM. Ils savent pourtant que les Mochichi FM sont mes sources d’inspiration. Hier par exemple Ablassé Ouédraogo a tenu le crachoir sur ma troisième Mochichi FM deux heures durant. Il s’exprimait dans un Mochichi incompréhensible pour moi. Je préfère le Mochichi de Simon Tebguéré. Mi Mochichi mi Franchichi.

Pour en rajouter à mes soucis, voilà que soudain j’en ai marre du tigadèguê, sauce arachide. Oui, la sauce tigadèguê que Mme Toégui appelle le tigadèguê zinro, je ne peux plus la sentir, ni la voir encore moins la consommer. Madame le sait bien mais elle s’en fout. Tous les jours tigadèguê, tous les jours tigadèguê. Je suis d’autant plus déprimé que j’ai manqué une occasion en or de me libérer du tigadèguê zinro. Il me suffisait d’être membre du Conseil National de Transition. Les émoluments d’un député de la Transition auraient fait mon affaire. Que dis-je ! Pas les émoluments, seulement la moitié des émoluments. Que dis-je ! Pas la moitié des émoluments, seulement la moitié de la moitié des émoluments. Que dis-je ? Pas la moitié de la moitié de la moitié, seulement la moitié de la moitié, de la moitié, de la moitié. Merde de sauce tigadèguê !

Combien gagne un député de la Transition ? Je m’en fous. Je ne sais pas et je ne cherche pas à le savoir. Tout ce que je veux c’est que chez moi aussi rien ne soit plus comme avant. Or, avec le tigadèguê zinro c’est pire qu’avant.

Le Pr Albert Ouédraogo prône la Cheffocratie… Smokey, Sam’K le Jah et Hervé Kam ont établi la Ruecratie… Mais tout ça ne vaut pas l’Elucucratie.

Je ne rate jamais l’émission de la Radio nationale « La sémantique de nos cités »… On en entend de belles sur l’Epopée des Mossés. Certains viendraient du Yémen quand ce n’est pas de l’Arabie… Tous sont des chasseurs ou des princes en divagation. Mais la meilleure, je l’ai apprise hier lundi par une des voix les plus autorisées du Mosstenga… Maître Pacéré pour le nommer. Les SAWADOGO sont les autochtones du Mosstenga… Ils sont des gnongnossés qui commandent aux vents, aux tempêtes, au tonnerre et à la foudre. Ils ont été colonisés par les Mossis venus de là où le chien est mort. Ils ont leur langue qui est différente du Mochichi. Quelle histoire !!!

Allez, pas de chichis ! Gnongnossés et Mossis, même Mochichis ! Ceux qui ne viennent pas d’ailleurs, ni du Yémen ni du Gambaga, ceux qui ont toujours été ici depuis la nuit des temps, c’est nous les Samos.

 

Charles Guibo

Commentaires   

0 #4 Anta 14-01-2015 10:48
Toégui, tu as raison de ne pas être Charlie, puisque tu es déjà "Lom-lom". On ne peut pas être Charlie et être Lom-lom. Un bon Charlie n'est pas Lom-lom et un bon Lom-lom n'est pas Charlie.D'aille urs tu es plus Lom-lom que Toégui.Je vais demander à Glez de te caricaturer en Mohamed Samo, avec en guise de turban une bonne paire de Lom-Lom et une ardoise où il serait écrit:"Je suis Toégui Lom-lom"!
Citer
0 #3 Le bon citoyen 13-01-2015 15:59
Un vrai Samo lui là. Toujours à regarder les lom lom.
Il faut soigner ton mal pour pouvoir boire ton gnotoro. En ce qui concerne la 25ème heure je préviens Ablassé qu'une mauvaise idée peut bouffer son géniteur même
Citer
0 #2 neilson 13-01-2015 09:28
Toégui, bonne et heureuse année à toi ainsi qu’à madame Toégui ; qu’en 2015 madame Toégui ait les moyens de varier le tigadèguê zindo, et que ton docteur revienne à de meilleurs sentiments et te prescrive à nouveau le sucre afin que tu puisses boire à volonté le gnontoro (qui par nature est bien sucré et bien alcoolisé) pour bien élucubrer. Amen !
Toégui, tu as oublié la mangecratie (qui est différente de la ploutocratie), va voir du coté des CNTistes, tu trouveras cette bébête là là-bas ! A mardi prochain. Si Dieu le veut !
Citer
0 #1 Anbga 13-01-2015 09:13
On a besoin d in livre complete pour se regaler sur les elucu.
Citer

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

Retour en haut