Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

Une lettre pour Laye : Les frondeurs de l’UPC sommés de s’expliquer

Cher Wambi, je ne sais pas si au moment où tu lis la présente lettre, le ciel a daigné ouvrir ses vannes, comme on le dit souvent, sur Ouagadougou, mais sache que jusque dans l’après-midi d’hier, de gros nuages noirs étaient suspendus au-dessus de la capitale sans que tombe le moindre crachin. Mais foi de Poulo, mon voisin de bureau au journal de ton oncle Nakibeugo, ce n’était qu’une question d’heures, puisque les guetteurs du ciel ont prévu une pluie dans la ville.

En savoir plus...

Affaire magistrats épinglés : «Les mis en cause risquent des sanctions disciplinaires et pénales» (Victoria Ouédraogo/Kibora, secrétaire permanente du CSM)

«Le monnayage de la programmation des dossiers, de la liberté provisoire, notamment à l’instruction et au niveau des chambres correctionnelles des Cours d’appel, du recouvrement des sommes d’argent dans les cabinets d’instruction et les sous-unités de police judiciaire au profit des victimes avant toute décision ; les garde à vue pour contenter une victime et recevoir de sa part des présents» ; ces manquements ont été constatés dans le traitement de 29 dossiers suite aux investigations menées par la commission d’enquête mise en place par le Conseil supérieur de la magistrature (CSM). Des magistrats, des avocats, des greffiers et des officiers de police judiciaire de la gendarmerie sont épinglés dans le rapport d’enquête. Magistrat de grade exceptionnel, Victoria Ouédraogo/Kibora est la secrétaire permanente du CSM. Dans cet entretien, elle revient sur ce rapport, sans entrer dans les détails, et précise que les indélicats risquent des sanctions disciplinaires et pénales. Quant aux justiciables lésés, ils pourraient avoir la possibilité de se pourvoir pour que le droit soit dit dans toute sa plénitude. Lisez plutôt.

En savoir plus...