Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

Référendum au Burkina Faso : Le PUC choisit son camp

Le parti des Patriotes unis pour le changement (PUC) s’est prononcé sur la situation politique nationale. La jeune formation l’a fait au cours d’une conférence de presse le mardi 09 septembre 2014 à Ouagadougou. Une occasion pour elle d’appeler «la jeunesse à la retenue en cette période d’effervescence politique».

 

 C’est connu, les Patriotes unis pour le changement (PUC) disent oui à la tenue d’un référendum. «Le plus jeune des présidents de parti politique au Burkina», comme il le dit lui-même, Sidnoma Franck Sankara, demande au premier magistrat du pays de convoquer le corps électoral pour départager les positions politiques actuelles. Le premier responsable des PUC soutient que «le peuple doit être consulté pour en finir avec nos désaccords». Et de préciser que «l’article 49 permet au président du Faso de consulter directement le peuple sur tout projet de loi portant sur toutes questions d’intérêt national. Et comme cette question de l’article 37 divise profondément les Burkinabè et l’ensemble de la classe politique de ce pays, le chef de l’Etat serait dans son bon droit s’il venait à convoquer le référendum».

Le PUC se réclamant de l’opposition et étant membre du Front républicain, il invite par conséquent la jeunesse à se démarquer des «loups affamés de pouvoir» et à se ranger du côté des partisans soucieux de la protection des «valeurs républicaines et de la préservation de la paix sociale». Il met en garde la population, en particulier sa frange jeune, contre les manipulations des hommes politiques en cette période d’effervescence politique.

A la question de savoir si le PUC n’est pas instrumentalisé, son premier responsable répond par la négative. Pour Franck Sankara, l’avenir de la jeunesse n’est pas dans la rue. Et à vouloir le changement pour le changement, on risque de faire basculer le pays dans une instabilité totale comme c’est le cas dans certains pays, notamment la Tunisie, la Libye et l’Egypte. Les «patriotes» saluent donc «les nobles actions du Front républicain en faveur de la paix et de l’ancrage de la démocratie au Burkina Faso». Ils disent être favorables à un gouvernement d’ouverture avec ce Front. Et comme il fallait s’y attendre, la fièvre Ebola s’est invitée à cette conférence de presse. C’est l’occasion pour le président du PUC d’inviter la population au strict respect des conseils et directives des agents de santé afin de stopper la propagation de cette maladie en Afrique de l’Ouest.

 

Jérôme William Bationo

& Théodore Zoubga (stagiaire)

Commentaires   

0 #17 wazza 12-09-2014 11:27
le peuple du Burkina n'est pas responsable de la fin d'un parti politique (cdp), alors pourquoi convoquer le peuple pour cette décadence.
Citer
0 #16 wazza 12-09-2014 11:21
vous vous trompez de "loups"
Citer
0 #15 un deçu 12-09-2014 07:54
Peuple du Burkina Faso!'pardonne les car ils ne savent pas ce qu'ils font'
Citer
0 #14 el cabron 10-09-2014 14:28
Vraiment ça fait pitié ces impitoyable!
Citer
0 #13 MA 10-09-2014 13:18
Ca fait pitié pour la jeunesse Burkinabè. Chaque jour qui passe ce sont des mouvements gateaux qui pullules. Juste pour la politique de leur ventre. c'est Malhonnête. Toi tu n'est pas ambitieux? Tu n'aimerais pas être président un jour? au lieu te soutenir les gens à se maintenir au pouvoir à vie, tu ferrai mieux d'utiliser ton intelligence pour autre chose.
Citer
0 #12 alternance 10-09-2014 10:52
Çà fait pitié. A les voir, on sent vraiment qu'ils ont faim. chers jeunes, ce n'est pas la meilleur manière!!!!!!!
vive l'alternance en 2015!
Citer
+1 #11 BILI-BILI 10-09-2014 10:36
Je connais bien ces jeunes là , souvent je les encadre en test "pshico-techniq ue" pour les concours de la fonction publique; comme les résultats tombent et que c'est "mou"; mieux vaut se retourner à "la caverne d'ALI BABA". Actuellement ils sont des "VADS" volontaires adjoints de sécurité, ceux qui aident la police nationale pour réguler la circuler.
Citer
0 #10 KAZAL 10-09-2014 10:15
Encore des emmerdeurs! Des manipulés qui veulent nous manipuler. Vous n'avez aucune leçon de démocratie à donner à cette jeunesse. Allez donc vous faire voir ailleurs! "L'avenir de la jeunesse ne se trouve pas dans la rue", mais où alors? Si vous êtes si tarés pour ne pas savoir qu'après 27 ans de calvaire et de patience, il faut changer de cap, la jeunesse ne l'est pas. Cette jeunesse consciente, jadis manipulée, est aujourd'hui ni manipulée ni manipulable. C'est en âme et conscience qu'elle a décidé de combattre tout ce qui peut désormais faire obstacle à son avenir. Alors, enlevez notre nom dans vos manigances! Vous dites être partants pour le referendum car la question de l'article 37 divise. Elle divise qui, cette question? L'article 37 divise un camp composé de patriotes, d'intellectuels , d'hommes conscients et de visionnaires et un camp composé d'un seul individu entouré d'une bande d’égoïstes affamés prêts à sacrifier l'avenir du
Burkina Faso pour leurs intérêts. La jeunesse ne se rendra pas complice du sacrifice du pays en permettant la tenue de ce referendum.
Citer
0 #9 matyp&KEmp 10-09-2014 10:09
C'est dûr, c'est lamentable, c'est désespérant de voir des jeunes se vendre de cette manière. Avant, on rendait les gens esclaves de façon violente. De nos jours, certains jouent des mains et des pieds pour devenir des esclaves. Pour les reconnaître, c'est très facile, ils se font appeler les "bons petits".
Citer
+1 #8 neilson 10-09-2014 09:30
Nul ne conteste au Président du Faso le droit que lui confère l’article 49 de notre constitution ; seulement, jeunesse du PUC, en quoi la candidature de Blaise est une question d’intérêt national ? Si vous vous laissez gruger par les membres du front républicain qui eux défendent leur situation individuelle qu’autre chose, c’est que vous n’avez rien compris, et c’est grave et malheureux pour l’avenir du pays qui sera bientôt entre vos mains !
Citer

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

Retour en haut