Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

Affaire Kissou Arnold : 6 mois avec sursis pour l’élève de Saaba

Suite à une altercation qui l’a opposé au sieur Tiendrébéogo Augustin, Kissou Arnold, élève en terminale D au lycée Wend Puiré de Saaba, a été déféré depuis le 14 octobre à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO). Son procès a eu lieu hier lundi 7 décembre 2015 au palais de justice sous haute protection des forces de l’ordre. Dans la foulée, le verdict a été rendu et le prévenu condamné à 6 mois de prison avec sursis.

 

Impossible de circuler hier matin dans les environs du Palais de justice de Ouagadougou, cerné par les forces de sécurité, créant d’inextricables bouchons au grand dam des usagers. « Que se passe t-il encore ?», pestaient les uns et les autres. Il s’agissait en fait du procès de Kissou Arnold, un élève en classe de terminale au lycée Wend Puiré de Saaba, poursuivi pour coups et blessures sur la personne de Tiendrébéogo Augustin.

L’affaire qui a mis en ébullition de nombreux établissements de la ville de Ouagadougou, remonte au 1er octobre 2015. Ce jour-là, raconte Me Armand Kpoda, avocat de l’accusé, le jeune homme allait rendre visite à sa mère Madeleine lorsque, chemin faisant, Augustin Tiendrébéogo, voisin de sa génitrice, l’a accosté pour une histoire apparemment banale de construction de hangar. Mais très vite la discussion a dégénéré, des injures ont été proférées et des coups ont commencé à pleuvoir. Qui a frappé en premier ?

Les deux parties se rejettent mutuellement la responsabilité. Mais pour le conseil du prévenu, les témoins cités affirment que c’est en fait le plaignant qui aurait déclenché la bagarre. Son vis-à-vis, que ses camarades décrivent au demeurant comme un garçon simple, taiseux et peu bouillant qui ose à peine regarder les autres dans les yeux, aurait agi en situation de légitime défense. C’est d’ailleurs en masse qu’ils sont venus, soutenus par de nombreux établissements de la capitale, assister au procès de leur condisciple.

Le tribunal a néanmoins reconnu la culpabilité de l’élève Kissou, convaincu de coups et blessures et l’a condamné à une peine d’emprisonnement de six mois avec sursis. Le jeune homme, qui croupissait en prison depuis près de deux mois, devait donc être libéré hier.

Pour autant Me Kpoda n’est pas satisfait de ce verdict, car pour lui «on n’avait pas besoin d’une condamnation». Il compte donc, nous a-t-il confié, faire appel de cette décision. Quoi qu’il en soit, espérons que la tenue de ce jugement fera baisser la fièvre dans le milieu scolaire ouagalais où le premier trimestre a été passablement heurté par endroits.

 

Zalissa Soré

(Stagiaire)

Commentaires   

0 #4 Sidzabda 08-12-2015 15:53
Dans toute situation moi je trouve quelque chose de positif et c'est ce qui fait ma particularité. ici je note la diligence avec laquelle le procès s'est déroulée. des dossiers moins corsés que celui-ci traine toujours. j'ai comme l'impression que la justice attend que ça chauffe pour réagir.
je lui lance l'appel de faire en sorte que les dossiers ne trainent plus, c'est à ce seul prix que les contribuables auront confiance en leur justice
Citer
0 #3 Kôrô Yamyélé 08-12-2015 12:23
- TOUBA, grand merci pour ton éclairage. Merci et à bientôt mon ami.

Par Kôrô Yamyélé
Citer
+2 #2 Touba 08-12-2015 11:26
Koro les choses ne sont pas comme ça. Si quelqu'un à quelque chose contre Tiendrebéogo, la personne porte plainte et il sera jugé. Pour le certificat, il faut que sa conformité soit mise en doute par quelqu'un.
Si Arnaud porte plainte contre ce monsieur, il sera aussi jugé et chacun devra apporter ses arguments.
Merci Koro
Citer
+1 #1 Kôrô Yamyélé 08-12-2015 09:05
- Oui, maître, il faut faire appel ! Et Augustin Tiendrébéogo, lui il écope de quoi ? Et l'affaire du soi-disant faux certificat médical ? On n'en parle pas ?

Par Kôrô Yamyélé
Citer

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

Retour en haut