Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

Burkina # Gabon : Etalons, lavez l’affront de Libreville !

Ayant perdu la première place du groupe C à Libreville, les Etalons du Burkina, qui affrontent les Panthères du Gabon ce mercredi 15 octobre 2014 à 18 h, n’ont qu’une seule mission : reconquérir le fauteuil. Pour y parvenir, ils se devront de hausser leur niveau de jeu et de se montrer percutants devant les buts. C’est vrai que seule importe la victoire, mais un score de 3-0, comme à Luanda, ferait du plaisir à leurs supporters, lesquels attendent que les hommes de Paul Put lavent l’affront.

 

 Quand une équipe reçoit son adversaire, elle doit en principe gagner à moins d’un revirement de situation. Le 11 octobre dernier, c’est ce que les Panthères du Gabon avaient fait au stade de l’Amitié sino-gabonaise. Et cela de fort belle manière grâce au doublé de Pierre Emérick Aubameyang.

Les Gabonais, ce jour-là, avaient bien maîtrisé le jeu et on sentait qu’ils tenaient à la victoire. L’envie, la volonté, le cœur étaient avec eux et c’est un football chatoyant qu’ils ont développé. Il y a longtemps qu’on les a vu jouer de cette façon lors de match aller, ils étaient techniquement et tactiquement supérieurs aux Burkinabè avec des joueurs bien appliqués.

Depuis le lundi 13 octobre dernier, les Panthères sont dans nos murs et elles veulent sans doute refaire le même coup de Libreville. Ont-elles gardé leurs crocs intacts pour faire encore mal aux Etalons ? C’est la question qu’on se pose et il est certain qu’elles vont se montrer agressives pour conserver la première place. Mais le capitaine Charles Kaboré et ses équipiers entendent-ils la chose de cette oreille ? On sait qu’avant de quitter Libreville, les joueurs promettaient de réagir et on attend tous que cela se concrétise.

Ce soir, à 18 h, au stade du 4-Août, les Etalons n’ont pas d’autre choix que d’aller au charbon. Mais pas de façon désordonnée au risque de se faire surprendre par les Panthères. A Libreville, le milieu n’était pas dans le coup à tel point qu’il a pris l’eau de toutes parts. Les fauves, qui n’en demandaient pas mieux, ont fait tourner le ballon à leur guise et ils auraient même pu améliorer la différence de but. La défense, elle, a constamment supporté le poids du match et a fini par craquer sur deux grossières erreurs.

Quant à l’attaque, elle était perdue comme dans une forêt de bambous et ne pouvait rivaliser avec Bruno Ecuelé Manga et King Ebang Yrondu. La précipitation dans la conduite de la balle a facilité la tâche de ce duo à qui le gardien de but, Bruno Ovono, a dû dire grand merci à l’issue de la partie.

Le technicien belge, Paul Put, qui a certainement pris des notes devra cette fois-ci présenter une équipe conquérante, ambitieuse et déterminée à reprendre les choses en main au niveau du classement.

Pour une rencontre de cette importance, il faut composer avec les joueurs valides et en forme au détriment de ceux qui viennent avec des blessures et constituent des cas de conscience. Et puis, il y a ceux qui jouent des bouts de matches avec leurs clubs et qui curieusement trouvent place en sélection nationale.

Ce mercredi, il nous faut des guerriers susceptibles de relever le défi et tracer définitivement la voie qui mène au Maroc. Signalons que le match sera dirigé par un trio botswanais et l’arbitral central a pour nom Joshua Bondo.

 

 

 

 

Justin Daboné

 

 

 

Groupe C

Le classement à l’issue de la troisième journée

1e Gabon : 7 points

2e Burkina Faso : - points

3e Lesotho : 2 points

4e Angola : 1 point

 

Encadré

 

Le programme de la 4e journée

Groupe A

Nigeria # Soudan : 17h (Abuja)

Afrique du Sud # Congo : 20 h 5 (Polokwane)

 

 

Groupe B

Mali # Ethiopie : 18 h (Bamako)

Algérie # Malawi : 20 h 30 (Blida)

 

Groupe C

Burkina Faso # Gabon : 18 h (Ouaga)

Angola # Lesotho : 17 h (Luanda)

 

Groupe D

Côte d’Ivoire # RD Congo : 17 h (Abidjan)

Cameroun # Sierra Leone : 17 h (Yaoundé)

 

Groupe E

Ghana # Guinée Conakry : 16 h (Accra)

Togo # Ouganda : 15 h (Lomé)

 

Groupe F

Cap-Vert # Mozambique : 16 h 30 (Praïa)

Zambie # Niger : 18 h (Ndola)

 

Groupe G

Egypte # Botswana : 19 h (le Caire)

Tunisie # Sénégal : 20 h 15 (Bizerte)

 

 

 

 

UNSE

Ablassé appelle à la mobilisation

 

Parmi la délégation burkinabè, qui était à Libreville pour le match aller, figurait le président de l’UNSE, El hadj Ablassé Yaméogo. C’est en observateur qu’il a assisté à la défaite des Etalons et pour cette deuxième manche, il invite le peuple à se mobiliser derrière son équipe.

Comme les autres, El hadj Ablassé Yaméogo n’a pas reconnu cette équipe des Etalons. Selon lui, il était à Luanda où les Etalons avaient mieux joué qu’à Libreville. Mais il pense que cette contre-performance n’a pas une conséquence sur le classement et les Etalons sont toujours dans la course pour Maroc 2015.

Pour le match retour, il lance un appel à la mobilisation de tous les Burkinabè qui doivent, dès ce matin, sortir dans les artères de la ville avec les drapeaux aux couleurs nationales, les banderoles et les vuvuzelas pour montrer leur attachement à la sélection nationale dans un élan de solidarité.

La victoire, dit-il, est possible et nous devrons être au Maroc pour prouver que nous avons progressé.

 

  1. D

 

Commentaires   

0 #5 gildas wéré 15-10-2014 14:56
Belle victoire ! RAS ,braaaaaaaaavo les gars!
Citer
-1 #4 Paolo 15-10-2014 12:11
Attention au sentiment de supériorité ami du Faso. A Libreville vous êtes rendu compte au terme du match que les Gabonais étaient bien meilleurs que vous ne le pensé. Maintenant que vous êtes conscient de leur force alors place au jeu et que le meilleur gagne.
Citer
-4 #3 Jack 15-10-2014 11:16
J’ai le sentiment que le Burkina va perdre ce match qui se joue à une date (15 octobre) charge de beaucoup de symbole et de tristesse pour les africains. Nous perdons ce match en raison de notre passivité et compromission vis-à-vis d’un pouvoir criminel. Vous allez voir dans moins de 10 heures.
Citer
-2 #2 El IBAMBE 15-10-2014 10:45
Citation en provenance du commentaire précédent de Moumouni :
On a besoin d'un attaquant qui fixe les défenses adverses, qui peut marqué par des coups de tête et qui à lui seul peut tué un match tout cour.comme un certain ISSOUF KONE. A lui seul il a tué le match a Tunis par 2 but à 0. ce sont des joueurs comme celui là il nous faut.bonne chance avec deux milieux récupérateur un milieux offensif.il sont meilleur balle au pied donc il faut les prendre au marquage sinon la défaite est au rendez-vous encore.



Commentaire très objectif! Je suis gabonais et je confirme ces propos. On va vivre une belle rencontre à OUAGA ce soir, nous avons retenu les leçons des qualifications à la Coupe du Monde 2014 et savons désormais comment gérer les matches à l'extérieur face à de gros adversaires...
Citer
-3 #1 Moumouni 15-10-2014 08:51
On a besoin d'un attaquant qui fixe les défenses adverses, qui peut marqué par des coups de tête et qui à lui seul peut tué un match tout cour.comme un certain ISSOUF KONE. A lui seul il a tué le match a Tunis par 2 but à 0. ce sont des joueurs comme celui là il nous faut.bonne chance avec deux milieux récupérateur un milieux offensif.il sont meilleur balle au pied donc il faut les prendre au marquage sinon la défaite est au rendez-vous encore.
Citer

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

Retour en haut