Menu
TANGUI IMMOBILIER SARL
FLASH INFOS

Burkina –Comores : « Nous serons mobilisés pour le mtch du 13 juin » El hadj Ablassé Yaméogo (président de l’UNSE)

Dans la délégation burkinabè qui était à Colombes près de Paris, figurait le président de l’Union nationale des supporters des Etalons (UNSE), El hadj Ablassé Yaméogo. Peu avant notre départ de l’aéroport Charles-de-Gaulle, il nous donne son appréciation de ce match amical qui a été remporté par les Lions Indomptables.

 

Quel regard jetez-vous la prestation des Etalons contre les quadruples champions d’Afrique ?

 

Il y a longtemps que je les vu jouer de cette façon et depuis la tribune officielle, je n’en croyais pas mes yeux. Après la CAN 2013, c’est maintenant que je commence à reconnaître cette équipe qui a évolué sans complexe face à une équipe camerounaise expérimentée. C’est vrai qu’ils ont perdu le match au finish, mais il y a des défaites qui ne vous donnent pas la migraine au coup de sifflet final, surtout quand l’équipe s’est surpassée sur le terrain.

Ce qui reste à faire avant la réception des Comores, c’est de corriger certaines erreurs pour bien débuter le tournoi.

 

Pensez-vous que l’adversaire qui n’a pas de carte de visite impressionnante est à leur portée ?

 

Quand je parle football avec des amis à l’ASFA-Y, je leur dit souvent de ne jamais sous-estimer une équipe. Ici à Ouaga, il suffit d’entendre le nom d’un pays qui ne compte pas dans le gotha du football africain pour dire que la victoire est déjà garantie. Moi, je ne suis pas dans ce genre de débat parce que tout peut arriver en football. Vous savez, on peut perdre un match à domicile, et les exemples pour l’illustrer sont nombreux. Après ce que j’ai vu contre le Cameroun, je me dis que si les Etalons refont le même jeu, il y a des chances que nous ayons les trois points.

Je souhaite que l’entraîneur fasse des changements au moment opportun et, bien que n’étant pas un technicien, je pense que c’est important au cours d’un match.

 

A l’UNSE est-on déjà prêt à faire le plein des tribunes pour soutenir les Etalons jusqu’au bout ?

 

Cinq mois après Guinée Equatoriale 2015, c’est la sortie officielle des Etalons au stade du 4-Août et je suis sûr que le stade sera plein comme d’habitude. Vous savez, les Burkinabè aiment beaucoup leur équipe, quand bien même ses résultats ne seraient pas toujours bons. La page de Bata est déjà tournée et nous regardons maintenant vers l’avenir, c’est-à-dire la CAN 2017. C’est ça, le plus important et être absent au Gabon ne serait pas une bonne chose.

Aujourd’hui, le Burkina compte dans le football africain et nous devons nous unir pour que l’équipe sorte première de son groupe. L’UNSE, qui a toujours joué son rôle, va dans quelques jours sonner la mobilisation dans tout le Burkina Faso.

Je vous informe que j’ai reçu des messages de la Côte d’Ivoire et des burkinabè résidant dans ce pays annoncent leur arrivée pour le 8 juin avec trois cars d’une soixantaine de places.

Ici des supporters viendront des treize régions du pays et c’est en synergie que nous communierons avec l’équipe qui sait ce qu’elle devra faire le 13 juin.

 

Entretien réalisé

par Justin Daboné

Ajouter un Commentaire

Recopiez le code dans la cage au bas du formulaire avant d'enregistrer votre message. Merci!

Code de sécurité
Rafraîchir

Retour en haut